18 nov. 2014

LUX A LA GOUTTE D'OR : PARCOURS ET DECOUVERTES


Si pour vous le quartier de la Goutte d'Or se résume à une foule bigarrée, l'enseigne de Tati, le marché de Château Rouge, voire la réouverture du Louxor, l'évènement Lux à la Goutte d'Or organisé par l'association Les Gouttes d'Or de la Mode et du Design vous fera voir ce quartier tout autrement. Car depuis quelques années, façonniers, stylistes, designers, spécialistes textile ont investi boutiques et ateliers, tissant des liens entre eux et avec les habitants du quartier.

Mixité, échanges, tradition et modernité, les 19 membres de l'association vous invitent donc du 20 au 23 novembre à venir découvrir leurs savoir-faire et créations. Occasion unique d'élargir son horizon et de diversifier ses bonnes adresses. Pour ma part, j'en connais déjà certains installés rue des Gardes depuis 2001, comme la styliste brésilienne Marcia de Carvalho dont j'adore le travail de la maille, tout comme sa réflexion autour de la production et du développement durable avec Les Chaussettes Orphelines.

Marcia de Carvalho

Sakina M'Sa

Ou encore la créatrice Sakina M'Sa qui s'inscrit elle aussi dans une démarche durable et responsable par l'utilisation de tissus recyclés pour ses créations graphiques et structurées.

Atelier Maurice Arnoult

Et bien évidemment l'Atelier Maurice Arnoult dont je vous ai déjà parlé et qui, à travers ses stages et formations, initie et perpétue les traditions artisanales de la botterie.

Création d'élèves de l'Atelier Maurice Arnoult

Il y a bien d'autres designers et créateurs à découvrir lors de ce parcours dans le quartier de la Goutte d'Or. Vous pouvez les retrouver ici

Et qui dit Lux, dit aussi des événements “satellites” avec la lumière en fil conducteur. 

Une exposition Portraits d’enfance, 1898-1910, chez Cadre Exquis

Un dîner, le jeudi 20 à partir de 20h, suivi d’une projection exceptionnelle à 22h de L’Homme au Complet Blanc d’Alexander Mackendrick au restaurant-cinéma partenaire Les Bobines (réservation obligatoire au 01 40 18 48 52). 

Et une visite guidée unique d’un ancien poste d’alimentation d’EDF pour une plongée dans la mémoire de l'électricité, du gaz et de l'éclairage public (inscription obligatoire : contact@ madeingouttedor.paris).

Alors rendez-vous à la Goutte d'Or !

12 nov. 2014

CONNAISSEZ-VOUS LA BARONNE FAUCHEE ?


Demain je quitte les montagnes des Hautes Alpes pour un nouveau séjour parisien avec au programme des rendez-vous, des expos à voir, amis et famille à retrouver et des évènements qui piquent ma curiosité comme la présentation des créations de La Baronne Fauchée au concept store de L'Herbe Rouge.


A travers #the second life collection, La Baronne Fauchée propose une mode évolutive, une nouvelle approche du recyclage et des vêtements uniques affranchis de toutes contraintes. L'idée étant de lier innovation, mode-design et beauté avec un regard aigu sur les mutations profondes de notre société. Celles et ceux qui me connaissent bien ne seront pas étonnés de mon intérêt pour ce type de concept et d'initiative. 

Easy Access réalisé à partir d'une robe en alpaga de l'Herbe Rouge

Je suis donc très curieuse de découvrir #the second life collection pour l'Herbe Rouge, réalisée à partir des anciennes collections. Mais aussi #the second life collection pour la Maison Darquer, créations de bijoux et accessoires à partir de chutes de dentelles de Calais et des innovations dentelles. Et surtout un tailleur d'après une toile de Gabrielle Chanel, réalisé à partir de jantes de vélo recyclées et tricoté à la main par Kristian von Forselles, créateur de La Baronne Fauchée.

Une bonne occasion aussi de découvrir la collection A/H de L'Herbe Rouge qui prouve qu'une mode durable avec des matières et procédés qui respectent l'environnement, consomment peu de ressources et qui privilégient les filières courtes et les savoir-faire est possible. Je vous en reparlerai.

La Baronne Fauchée - #the second life collection
Du 13 novembre au 13 décembre

Concept Store L'Herbe Rouge - Viaduc des Arts
35 avenue Daumesnil 75012 Paris

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

7 nov. 2014

AMOUREUSEMENT SOUPE : 4 EME EDITION !

Crédit : Ludovic Voisin


La soupe c'est de saison ! Fait maison, c'est un concentré de bons produits, de bonne humeur, de générosité, d'épices, qui réchauffe le corps. Alors si vous avez envie de déguster de bonnes soupes dans une ambiance conviviale, rendez-vous place des Abbesses ce samedi 8 novembre pour la 4ème édition d'Amoureusement Soupe. Derrière les fourneaux, 20 blogueurs culinaires vont travailler en duo pour vous proposer deux tournées de soupe, avec pour thème cette année "Les soupes du Monde". Gageons que les associations de légumes et d'épices vont faire frémir vos papilles de plaisir. 

Pour participer, il vous suffira d'acheter pour 7 euros votre bol à chaque tournée de soupe et d'aller à la découverte des recettes concoctées par les blogueurs. Vous êtes aussi invités à élire la meilleure soupe de cette édition d'Amoureusement Soupe, organisée pour la deuxième fois au profit de France Parkinson.

Un évènement qui promeut les produits frais et de saison et le fait maison, forcement ça me parle. Et quand il fait froid, rien de mieux que la soupe. Vous trouverez tout les détails sur le déroulement de la journée sur la page évènement Facebook. Parce que découvrir, partager et déguster dans une ambiance festive pour une bonne cause, ça n'a pas de prix.


Je penserais bien à vous demain. Quant à moi je vais faire avec les légumes et épices que j'ai à disposition pour accompagner à ma façon cette 4ème édition d'Amoureusement Soupe.

Vous pouvez suivre Amoureusement Soupe sur : Facebook
Instagram : @amoureusementsoupe
Twitter : @AMOURSOUPE
Google + : Amoureusement Soupe
Pinterest

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

5 nov. 2014

POP UP STORE CHRISTINE PHUNG CHEZ L'EXCEPTION


Il se prépare un beau Pop-Up Store à La Maison L'Exception. Celui de la collection A/H 14-15, Escape to the Mountain, de Christine Phung. J'admire le talent de cette jeune créatrice et ce depuis sa première collection. Les lignes à la fois fluides et structurées, les couleurs vives et les imprimés graphiques me donnent envie de me glisser dans ses vêtements, de faire mienne l'histoire qu'ils évoquent. 

Ayant vu sur les montagnes des Hautes Alpes au réveil, c'est peu dire que l'inspiration de cette saison me parle. Christine Phung raconte l'histoire ainsi, celle d'une femme à la montagne par une nuit noire, sous une voute étoilée :

"Elle commence à slalomer entre les sapins, en pleine poudreuse. Grisée par sa propre vitesse, elle a le sentiment que les éléments autour d’elle – les rochers, la neige, la glace, les étoiles, la forêt, les souches d’arbres – l’enveloppent et la portent. Ses traces dans la neige découpent le paysage, son esprit s’enivre du choc entre la chaleur de son corps et le froid métallique qui frôle sa peau."

Et la merveilleuse retranscription de cette atmosphère étrange et envoutante dans cette collection de vêtements en patchworks de laine cachemire façon marqueterie, des cristaux de neige scintillants, des jacquards tissés de montagnes enneigés, des plumes soudées comme des dentelles de flocon de neige et des robes plissées d’un feu de cheminée imprimé sur soie en digital...

Jugez plutôt.

Lookbook Christine Phung A/H 14-15

Lookbook Christine Phung A/H 14-15

Lookbook Christine Phung A/H 14-15
Lookbook Christine Phung A/H 14-15

Lookbook Christine Phung A/H 14-15

Et que dire de ce merveilleux top en plumes réalisé en collaboration avec la designer textile Janaïna Milheiro que j'avais déjà pu admirer ici. Mieux que des mots ou des visuels, je ne peux que vous inviter à ce Pop Up Store, car il faut aussi pouvoir caresser les matières et essayer, pour prendre la mesure de l'élégance et de la féminité des coupes. 

Occasion aussi de découvrir les nouveaux locaux de l'Exception qui a en projet l'ouverture de sa Maison et a lancé pour cela une campagne de financement participatif, avec comme contrepartie à votre donation un crédit à la Maison de l'Exception. Pas mal non ?


POP UP STORE CHRISTINE PHUNG - 6 au 15 Novembre
Maison de L'Exception
28 rue Bichat
75010 Paris

Du lundi au samedi, de 11h à 19h.


Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

4 nov. 2014

LES ATELIERS DE LA RESERVE DES ARTS


Je connais La Réserve des Arts depuis sa création car l'une des fondatrices de l'association est la fille de ma marraine. Par conviction et parce qu'il me semble plus que nécessaire de se faire l'écho des diverses initiatives qui touchent au recyclage et au développement durable, je profite donc de leur campagne de financement participatif pour vous faire part de leur action, où écologie et révolution culturelle sont bien réelles. 


La Réserve des arts est donc une association à but non lucratif qui récupère les rebuts et chutes de matériaux dans les entreprises, les valorise et les revend aux professionnels de la création. Avec un triple objectif : réduire les déchets de manière durable, soutenir le secteur culturel et promouvoir le réemploi. Agissant de manière transversale, les actions de l'association concernent aussi bien les professionnels et étudiants du secteur culturel, que les entreprises, institutions culturelles et écoles d'art, en accompagnant leur démarche de développement durable et en proposant des matériaux originaux et de qualité à découvrir sur leur Tumblr Le Valorisateur. Impossible de tout citer tant le choix est vaste (textiles, beaux-arts, décoration, quincaillerie, éclairage, matériaux de construction, mobilier...).

Depuis sa création, La Réserve des arts a bien grandi et rassemble à ce jour 900 adhérents et 20 bénévoles. Après une boutique dans le 14ème, c'est à Pantin qu'elle a trouvé l'Entrepôt ci-dessus et où elle se propose de créer Les Ateliers. 


Imaginez un espace atelier de 200 m2 avec 800 m2 de matériaux de récupération à disposition. Il permettra aux professionnels d'accéder à des machines professionnelles dans un local pensé pour la fabrication, de travailler les matériaux déjà sur place et de se perfectionner dans les techniques de création. Un lieu assez unique pour créer et échanger. 


C'est donc pour mener à bien ce nouveau projet que La Réserve des arts a besoin de nous. Il reste 14 jours pour collecter les 11 000 euros nécessaires. Plus de la moitié de la somme a déjà été récoltée mais il faut encore un petit effort. Sachez aussi qu'il y a en ce moment un atelier créatif à gagner parmis les 50 prochains Kissbankers (ils sont actuellement 110 et vous avez jusqu'au 130ème donateurs pour tenter votre chance !).

Si vous souhaitez plus d'informations, le site de La Réserve des arts est super bien fait et puis vous pouvez aussi faire partie de la communauté sur leur page Facebook. Parce que les répercutions dans le futur de ce type d'actions et d'engagements ne peuvent être que positives. Et ce n'est pas par excès d'optimisme mais parce qu'il me semble que c'est la meilleure des voies possibles. 

La Boutique / Paris 14ème (avec espace d'informations et de détente)
Rue Prévost Paradol (partie piétonne)
75014 Paris
Du mercredi au samedi
De 14h à 19h

L'Entrepot / Pantin
53 rue Cartier Bresson
93500 Pantin
Du mardi au vendredi
De 10h à 18h

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

3 nov. 2014

SI JE VOUS DIS ALINFINI...

Crédit photo : Alexandre Chaplier

J'ai découvert Alinfini en juillet dernier grâce à Armelle Aulestia, une amie créatrice de bijoux. Ou plutôt sur son injonction d'aller voir le stand de cette marque d'accessoires sur le salon Who's Next. Arrivée un peu tard sur les lieux, Sandrine Dole, designer et fondatrice de la marque, était en train de remballer son stand... mais nous sommes restées en contact et nous nous sommes revues en septembre à Paris, où elle m'a présenté Xavier, créateur de PIXL. Si leurs produits et démarche sont différents, ces deux marques ont été lancées quasiment en même temps et les deux fondateurs, partageant des problématiques semblables quant au développement de leur marque, ont plaisir à échanger et n'hésitent pas à se soutenir. Et c'était fort intéressant d'être témoin de leurs échanges. 

Mais revenons à Alinfini, à son concept et à sa créatrice.

Sandrine Dole-Design in Situ, fondatrice de Alinfini.
Crédit photo : Alexandre Chaplier

Ces sangles de ceintures de sécurité que Sandrine Dole présente ci-dessus sont la matière première de sa collection d'accessoires, qui comprend 8 gammes, soit 35 modèles en 4 couleurs. Plutôt inhabituel, vous en conviendrez, voire totalement innovant et dans une démarche de développement durable puisqu'elles proviennent de chutes neuves de production. La mise en volume transfigure littéralement ce matériau ultra solide et facile d'entretien en machine dont on ne soupçonne pas au premier abord le toucher délicat.

Mais comment en arrive-t-on à travailler cette matière ordinaire pour la transformer en accessoires de mode ? Diplômée en création industrielle de l'ENSCI-Les Ateliers de Paris, Sandrine Dole s'est spécialisée dans l'artisanat et intervient depuis 1999 sur le continent africain avec une logique de développement durable qu'elle a dénommée DESIGN IN SITU et qui découle de son désir d'être en rapport direct avec les producteurs, artisans et utilisateurs. Installée à Marrakech depuis 2006, c'est tout naturellement en collaboration avec des artisans locaux qu'elle a lancé Alinfini en 2012, matérialisant ainsi DESIGN IN SITU par cette collection de sacs, étuis pour effets personnels ou technologiques, ceintures et colliers "Volubilis" produits en petites séries.

Crédit photo : SD

Modèles de la gamme Transat qui offre un aperçu de l'harmonie subtile qui peut se dégager de la combinaison des beiges, grèges, gris et noirs.

Crédit photo : Alexandre Chaplier

De la contrainte d'un seul matériau dans un seul format, la designer fait un atout en explorant diverses possibilités comme cette ceinture que j'affectionne particulièrement.

Crédit photo : Virginie Chevalier

Crédit photo : Las Chicas

Dénouée en pompons et franges, la matière surprend aussi par la touche d'espièglerie qu'elle apporte au design.

Exposition Maroc Contemporain à l'Ima. Crédit photo : Armelle Aulestia

Jusqu'au 25 janvier, vous pouvez découvrir une sélection de modèles d'Alinfini dans le cadre de l'exposition Maroc Contemporain à l'Institut du Monde Arabe.

Et si le concept et les créations vous plaisent, je vous invite à participer à la campagne qu'a lancée Alinfini sur le site de Kiss Kiss Bank Bank. Cette collecte permettra à la marque de renforcer progressivement son équipe, de participer à des évènements internationaux tels que les salons et d'élargir ainsi le territoire et la nature de sa diffusion. Et à vous, elle vous offrira la possibilité d'acquérir un accessoire original et durable à porter au gré de vos envies.

Et pour plus d'informations sur les actualités de la marque, ses modèles et les points de vente, rendez-vous sur la page Facebook Alinfini.

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

31 oct. 2014

EXPOSITION JEUNE CREATION 2014 AU CENTQUATRE PARIS

Dania Reymond, Greenland unrealised 2012, animation vidéo. Courtesy de l'artiste
Prix Coups de Coeur Art Collector.

Il suffit parfois d'une invitation, où je n'ai pu me rendre, pour découvrir l'engagement d'une marque, Coton Doux, auprès de la création contemporaine, son action de mécénat et de partenariat. Jugez vous-même : mécène du Louvre dans le cadre du projet de Claude Lévêque sous la pyramide du musée, partenariat avec la Biennale de Belleville et la galerie Laure Roynette dans le cadre de la production de l'oeuvre de Romina de Novellis et mécène de l'exposition internationale d'art contemporain Jeune Création 2014 au CentQuatre Paris que je vous invite à aller visiter ce week-end car elle se termine dimanche soir !

Il est évident que je reviendrai dans un prochain billet sur Coton Doux et son fondateur, Hassan Mennour-Medjoub, tant j'aime les chemises, que coton et doux me font rêver, sans parler de la beauté des imprimés hauts en couleurs.

Mais pour l'heure, place aux 53 nouveaux artistes sélectionnés par leurs pairs et nouveaux membres de l'association Jeune Création, et qui présentent donc au CentQuatre Paris un projet original conçu pour l'évènement. Cette 65ème édition propose une programmation artistique riche et expérimentale à la croisée des genres et des formats, reflétant la diversité des pratiques contemporaines à travers la pluralité des médiums utilisés. Et comme les images valent mieux que les grands discours, je vous offre celles-ci qui m'ont particulièrement touchées ou interpellées et dans lesquelles j'aurais bien aimé me perdre le temps d'une visite. 

Adélaïde Feriot, Le Belvédère, Turin 2012, tableau vivant.
Courtesy de l'artiste.

Emmanuelle Coqueray, Villeurbanne 2011, tirage jet d'encre pigmentaire d'après négatif numérisé.
Courtesy de l'artiste.

Iorgis Matyassy, Sans Titre 10, Budapest 2013. Tirage argentique contrecollé sur dibond.
Courtesy de l'artiste.

Gérard Soulhiol, Cuirassé 2012, série "La Vue". Café soluble sur sous-tasse en porcelaine.
Courtesy de l'artiste.

Johan Decaix, Park 2011, vidéo. Courtesy de l'artiste.
Prix Résidence

Laure Ledoux, Sans titre #06, 2013. Ambrotype.
Courtesy de l'artiste.

Oriane Amghar, Tabula #0, 2014. Performance. Courtesy de l'artiste
Prix Jeune Création SYMEV.

Thibault Brunet, 20-08-2010-20h38, 2010. Série "Vice City". Tirage jet d'encre sur papier peint.
Courtesy de l'artiste.
Prix Coups de Coeur Art Collector.

Plusieurs vidéos de jeunes artistes français et internationaux sont aussi présentées en continu pendant toute la durée de l'exposition. La Boutique vous permettra de découvrir, voire d'acheter, des oeuvres petits formats des artistes de l'édition 2014. Et vous pourrez aussi flâner et vous accordez un temps de lecture dans l'espace consacré aux éditions de multiples papiers.

Dimanche, de 14h30 à 16h, Jeune Création vous invite à une table ronde autour des questions sur l'existence de l'art hors des galeries et des collections, des avant-gardes dans un hors champ de l'art, des écoles d'art et des principes de médiation. 

Et enfin, soirée de clôture avec un DJ-Set du collectif Noctua de 19h à 23h, suivi, si le coeur vous en dit, d'une soirée à la Péniche Cinéma.

Vous savez donc maintenant où passer le week-end : au CentQuatre, pour une immersion dans la jeune création contemporaine.


LE CENTQUATRE-PARIS
5 rue Curial 75019 Paris

De 12h à 19h - Ouverture à 11h le week-end.

Entrée :
5 euros (plein tarif)
3 euros (demi tarif)

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

30 oct. 2014

LA VIE EN PIXL

Lorsque Xavier, créateur de la marque de sacs PIXL m'a gentiment proposée d'en choisir un dans sa gamme de vingt modèles uniques, je les ai tous passés en revue avec attention, réfléchissant aux format, forme et couleurs qui correspondraient le mieux à ma garde-robe, pour finalement revenir à mon coup de coeur initial pour le V41.

LAST EDIT : si vous aimez mon V41, PIXL vous propose 20% de remise sur les sacs de la famille V41 avec le code promo MISSGLITZY, jusqu'à lundi soir minuit ! Et les frais de port sont offerts.


Plus estival qu'automnal, mais j'aime les couleurs pleines de joie de vivre qui claquent et là je suis servie. Rose bubble-gum, vert pomme, orange habilement combinés au blanc, je n'en ai eu que des compliments. Il faut dire aussi qu'il ne passe pas inaperçu !

L'idée et le concept de PIXL sont nés en Thaïlande devant une petite boutique ultra-colorée vendant des sacs tressés en plastique. Un an et demi plus tard, la collection de sacs en lanières de plastique tressées (alliance de polyéthylène et polypropylène, soyons précis) est exposée au salon Maison et Objet et séduit des boutiques en France, Italie et Espagne. Il faut dire que la légèreté, la souplesse et la solidité de ces cabas, alliées à des couleurs flashy savamment choisies et combinées, en font des accessoires funky et très pratiques qui font le pied de nez à la morosité.


Avec ma vie un peu nomade, je suis une grande utilisatrice de sacs. J'aurais pu apporter mon PIXL lors de mon dernier séjour début octobre sur la côte d'Opale, où il aurait été parfait pour transporter mes affaires de plage jusqu'à la cabine (car oui, je me suis baignée), mais j'avais trop d'affaires à rapporter de là-bas et je ne suis pas Shiva. 


C'est donc dans les Hautes-Alpes qu'il m'a accompagnée. Et j'y ai glissé pour le voyage smartphone et clés dans la petite pochette en cuir fournit avec le sac, gilet, besace, pochette et autres magazines et livres.



Le PIXL se comporte très bien dans le TGV.


J'avoue, il a remplacé le grand panier en osier qui me servait habituellement pour faire les courses et éviter ainsi les multiples sacs en plastique que les commerçants vous refilent à tour de bras. Il s'harmonise pas mal avec mon petit manteau bleu marine, mais je l'imagine encore mieux égayer le manteau en laine ivoire que j'ai récupéré dans les affaires de ma grand-mère. Ce sera pour un look plus parisien. 


De retour du marché.


Comme vous pouvez le constater, la gamme est suffisamment riche pour que vous trouviez le PIXL qui vous convient, à shopper ICI.

Belle journée !

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

23 oct. 2014

SOOOOOOOO SO SO SHOES !

Bottine Angel by Gordana Dimitrijevic

Je peux écrire sans mentir que j'ai fait partie des premières personnes à recevoir, en main propre s'il vous plait, le nouvel opus d'Isabelle Thomas et de Frédérique Veysset : So Shoes, la botte secrète de l'élégance française, publié aux Editions de la Martinière. Et comme il semble promis à un bel avenir éditorial, puisqu'en tête des ventes de la Fnac, il est plus que temps de vous en toucher quelques mots. 

Les lectrices de You're So French! y retrouveront ce savoureux mélange de conseils stylistiques indispensables à toutes passionnées (oui, on peut les cuissardes, être chic en baskets, trouver escarpin à son pied et oser les souliers glitzy), de portraits de créateurs connus et moins connus, de rappels historiques sur l'histoire de la chaussure et des formes, de bonnes adresses, sans oublier toutes ces femmes, amoureuses de souliers, photographiées par Frédérique Veysset et les jolies illustrations de Clément Dezelus.

Un régal plein d'humour aussi, que j'ai dévoré d'une traite. Si vous aimez les shoes, vous allez l'adorer !

Quelques-une de mes paires... 

Conséquence immédiate, j'ai sorti de leur boite quelques-unes de mes paires de chaussures pour les bichonner, les réessayer, me demander si j'allais toutes les garder, sachant pertinemment qu'il me serait difficile de m'en séparer. Certaines viennent de créateurs qui ont depuis cessé leur activité, d'autres, comme ces Clergerie ou Charles Jourdan sont quasi des objets de collection. Il manque quelques trésors comme ces escarpins de Tokyo Kumagaï, ceux de Beth Levine, ou encore Isaac Miller.

Vous avez dit shoes addict ?

Dans la boutique de Fred Marzo / bottine Fred Marzo

So Shoes again, présenté dans la boutique du créateur Fred Marzo, dont nous apprécions toutes l'élégance, la délicatesse et la finesse.


Je suis plutôt du genre discrète mais je ne peux pas non plus nier que ce remerciement des auteurs m'a fait chaud au coeur. Reconnaissance de ma petite contribution à ce beau projet, il me rappelle la raison pour laquelle j'ai créé ce blog il y maintenant sept ans. Cet envie et ce désir de partager ma passion pour cet accessoire, "point final de l'élégance" comme dirait un bottier que j'ai la chance de côtoyer, son histoire, ses maîtres en la matière, les nouveaux créateurs, les souliers insolites et ceux qu'il nous faut absolument, sans raison si ce n'est le coup de coeur absolu. Bref, cet accessoire qui nous porte, nous transporte, nous transforme, nous sublime, nous rassure. Qui parfois nous fait mal sans que l'on puisse réellement lui en vouloir. Ou nous fait faire des folies car c'est ainsi que nous sommes, les amoureuses de souliers.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture !

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

16 oct. 2014

LARARE VOUS INVITE A SON ULTIME VENTE PRIVEE (17, 18 ET 20 OCTOBRE)


Entre Larare et moi c'est une longue histoire racontée en partie ici. Ou encore une histoire qui a commencé comme celle d'une blogueuse shoes rencontrant une créatrice de souliers et qui s'est transformée en amitié. Depuis, j'ai partagé beaucoup de choses avec Nathalie Elharrar et ça continue. L'aventure de Larare bien sûr, qui est pour le moment mise en sommeil suite à un fabricant qui l'a plantée (ça arrive malheureusement régulièrement) et du besoin de prendre de recul par rapport aux difficultés d'être créateur indépendant dans l'industrie du luxe. Et l'aventure Jour Férié Paris (vous en saurez plus à la fin de ce billet).

Car pour l'instant, ce qui nous intéresse c'est la vente destockage de souliers Larare qui débute demain jusqu'à lundi prochain et qui propose des modèles des collections hiver et été et quelques prototypes, de 50 à 80% du prix public. Il y a bien évidemment des paires de souliers sublimes, aux talons vertigineux, d'une "outrageuse féminité" comme elle le dit si bien, mais aussi du plat.

: dans le showroom éphémère au 7 rue Martel 75010 Paris, de 14h à 20h.



Je ne résiste pas, une fois encore, à vous dévoiler ces sandales Annika de Larare que j'adore et que je bichonne pour pouvoir les porter étés après étés.

Crédit photo : Michel Bousquet

Dans ce showroom éphémère, vous pourrez aussi découvrir la première collection P/E 15 de Jour Férié Paris, la nouvelle aventure shoesque de Nathalie Elharrar, petit frère désinvolte de Larare.

Une collection mixte de 7 modèles issus du vestiaire masculin, dans des matières plus souvent utilisées pour le soulier féminin : agneaux moelleux, veaux velours souples et des serpents en rayures tennis, le tout dans des coloris joyeux, en uni, bicolore ou tricolore. Des "dandy shoes" pour hommes et femmes, d'un confort absolu grâce à leur montage Sachetto (connu initialement pour la fabrication des ballerines souples) mais néanmoins solide car associé à une couture Blake. Ça c'est pour la partie technique et savoir-faire, pour l'état d'esprit, le nom de la marque le résume parfaitement bien !

Je vous invite donc à passer au showroom. Vous y serez bien reçu et vous aurez ainsi l'occasion de faire connaissance avec une créatrice, dont la culture, le talent, la créativité et la générosité ne cessent de me surprendre. Bonne journée !

Showroom Jour Férié Paris / vente Larare
7 rue Martel 75010 Paris
les 17, 18 et 20 octobre.
de 14 à 20h