9 nov. 2007

Exposition Massaro à Montmartre


Gilles Guillet, Grand Maître de la Commanderie du Clos Montmartre, et Raymond Massaro, Maître d'Art, nous invitent à admirer une quarantaine de modèles issus des ateliers de la Maison et exposés dans la rotonde du Clos. Pour la petite histoire, Sébastien Massaro fonde, en 1894, la maison qui porte son nom, et s'installe 2 rue de la Paix à Paris. Ses quatres fils, François, Xavier, Donat et Lazare apprennent le métier sous la direction de leur père. Raymond Massaro, né en 1929, peaufinera son apprentissage dans l'atelier familial avant de reprendre la direction de la Maison. Plus d'un siècle de création, je vous laisse imaginer les trésors que renferment les archives. L'espace du Clos ne peut accueillir plus de modèles, mais cela reste un plaisir pour les yeux.


En 1957, la Maison crée la célèbre sandale bicolore qui scelle sa collaboration avec Coco Chanel. Je ne me lasse pas d'admirer la découpe du talon de l'escarpin bicolore. Et quand je vous parlais de l'escarpin d'Orsay, en voici de magnifiques exemples. Quant au modèle de 1957, la découpe est tellement parfaite que l'on n'a juste envie de glisser son pied dedans. Je n'ai pas été surprise en voyant les trois paires ayant appartenu à Coco Chanel. Ligne sobre et confort, Mademoiselle aimait être droite dans ses bottes.


1929 : Rouge et Or Bout Chinois, peint à la main, Mule Vert et Noir, peint à la main, Satin Rouge Barbara Hutton, Rose et Noir Art Déco. Encore une année importante pour la Maison bien que je ne sache pas pourquoi. L'escarpin en satin rouge crée pour Barbara Hutton a excité ma curiosité. Je connaissais quelques clientes célèbres du bottier: Elsa Schiaparelli, la duchesse de Windsor, la comtesse Von Bismarck, Shirley Mac Laine, Elizabeth Taylor, Annie Girardot, Romy Schneider..., mais pas Barbara Hutton.

Héritière des magasins Woolworth (ceux qui me lisent sur Glitzy Zone, connaissent mon intérêt pour les riches héritières américaines), cette "poor little rich girl", a eu une vie sentimentale très compliquée, pas moins de 7 maris dont Cary Grant et Porfirio Rubirosa. Mais cette femme avait du goût et les moyens de commander jusqu'à 5 paires de souliers par semaine. Cela me laisse rêveuse...


De la dentelle à vos pieds...

Autre cliente célèbre, Marlène Dietrich, dont on peut admirer un des souliers de scène, crèpe beige, talon Louis XV orné d'une boule de strass. Chicissime!





J'ai un énorme faible pour les bottines et les variations autour de cette forme.





J'ai donc adoré la bottine Anna Mouglalis. Très belle adaptation de la bottine 1900 (mon Holy Graal), le talon est un peu trop impérieux pour moi, mais il correspond parfaitement à la miss dont j'imagine sans mal la silhouette gracile chaussée de ces bottines.
L'escarpin montant, à plate-forme bicolore, en chevreau blanc et vernis noir, fermé par trois brides à bouton, appartient à Mona Ayoub, qui possèdent plus de 1000 paires griffées Massaro pour Chanel. Quelques modèles de sa collection, représentant dix ans de création, ont été exposés au Musée International de la Chaussure de Romans, au cours de l'automne-hiver 2001. Et c'est grâce à des femmes comme elle que la botterie a survécu, et à Chanel qui a racheté la Maison en 2002.

© 2007 Miss Glitzy

De toutes les créations de Massaro pour les grandes maisons de couture, c'est cet escarpin "jambes" crée pour Azzedine Alaïa en 1991 que j'aime le plus. Vernis noir, plate-forme recouverte de chevreau rouge, talon en résine sculptée à la main, il est diaboliquement coquin, un peu surréaliste, et devait être sublime sur un catwalk.

Il y a aussi une bottine de scène conçue pour Johnny Hallyday, avec hauteur de talon et semelles intérieures savamment calculées, pour que du public, le chanteur semble être au même niveau que ses musiciens. Technique!

Karl Lagerfeld a dessiné le carton d'invitation et d'autres dessins sont exposés. Lui-même doit venir, mais quand, mystère. Alors si vous passez à Montmartre, à deux pas de la place du Tertre, n'hésitez pas. Car qu'on le veuille ou non, tous ces souliers font tourner la tête. J'ai redescendu la butte par la rue des Saules, entreprise périlleuse que de marcher sur les pavés mouillés juchée sur des talons. Et j'ai de nouveau rêvé d'une paire de bottines dont la cambrure épouserait celle de mon pied...

"La Botterie s'expose"au Clos de la Commanderie - 11, place Jean-Baptiste Clément, angle rue Norvins, Paris 18°. Du 26 octobre 2007 au 31 janvier 2008 - tous les jours de 14h à 18h, entrée gratuite.


Yesterday I spent a delightful time at the exhibition organised by la Commanderie du Clos Montmartre and Raymond Massaro, the famous french bespoke shoemaker, who runs the Atelier founded in 1894 by his grand-father. A century of creation can't be summed up in a single exhibition, especially in a small place like le Clos Montmartre, but the forty models shown are a great introduction to the talent and craftsmanship of the Atelier. In 1957, was created the famous bicolor sandals which settled the collaboration between Massaro and Chanel (picture 2). I love the shape of the bicolor pump which is by the way a perfect sample of the Orsay Pump.

1929 (picture 3) was a great year for the Atelier. I have already known some of the famous clients of Massaro : Elsa Schiaparelli, la duchesse de Windsor, la comtesse Von Bismarck, Shirley Mac Laine, Elizabeth Taylor, Annie Girardot, Romy Schneider... but I didn't know anything about Barbara Hutton, heiress of the Woolworth stores, a "poor little rich girl" as the press dubbed her but who was able to command five pairs in a week... We can also admire a beige pump designed for Marlène Dietrich.

I love boots and all the variations of this form that's why I spent time admiring the Anna Mouglalis boot (picture 4), a variant of the 1900 model (my Holy Graal). The white and black pump belonged to Mouna Ayoub, one of her thousand pairs created by Massaro for Chanel, who acquired the Atelier in 2002.

Among the creations for the Haute Couture, I found the "leg" pump designed for Azzedine Alaïa beautifully eccentric and surrealist (picture 5). They must have been stunning on a catwalk. Karl Lagerfeld drew the invitation and others drawings are exhibited. So, if you take a walk to Montmartre go see this exhibition. It's really worth it.

"La Botterie s'expose"au Clos de la Commanderie - 11, place Jean-Baptiste Clément, angle rue Norvins, Paris 18°. From the 26th october 2007 to the 31th january 2008 - everyday from 14h à 18h, free entrance.

4 commentaires:

Anne Corrons a dit…

Je les prendrais toutes dans mon armoire, ces chaussures! Si j'ai le temps j'y passerai a õel pendant mon séjour en France.

Loulou a dit…

Félicitation pour ton site c'est très bien, ne lâche pas. Si tu veut lire des chroniques sur les riches héritières dont Barbara Hutton, et aussi sur des personnages célèbres dont on entend pas souvent parler, va visiter mon site il y en a plusieurs.

http://www.loulou.quebecblogue.com

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
pluriball a dit…

I love your recent post abour chanel and renè mancini and I had a look to your blog I think it is amazing!
congratulations to be on link a la mode!