26 janv. 2008

Salon du Prêt à Porter Paris (A/H 08-09) & The Box

Donc hier, j'ai pris la ligne 12, directe de chez moi, pour la porte de Versailles. Le parc des expositions ressemble à un aéroport, des halls en lieu et place des terminaux, des tapis roulants et escalators pour atteindre les différents niveaux, j'ai pris ça comme une invitation au voyage. Niveau 3, comptoir "Presse". Muni d'un petit mot de l'attachée de presse du salon, j'ai obtenu mon accréditation sans problème même si la fonction de rédactrice de blog n'entre pas vraiment dans les cases du formulaire. "Ce n'est pas encore entré dans leur schéma" me dit la jeune fille au béret rose, mais ça viendra. Mon sésame à code barre autour du cou, je suis redescendu au niveau 1, direction The Box. A l'entrée, impossible de rater le stand de Gaspard Yurkievich. Je sais que cet argentin a conquis le coeur et les pieds des shoes addicts, et ce n'est pas notre chère Vendredi 13 qui me contredira, mais il en est des souliers comme des individus, ils vous attirent sans que vous sachiez vraiment pourquoi ou ils vous laissent de marbre. Bon j'exagère un peu. Ses modèles d'escarpins en cuir noir verni à effet miroir, aux talons recouverts d'un cuir bleu nuit et de métal, ainsi que les détails de ganse sur l'empeigne, qui m'ont fait penser à un pétale de fleur, raviront les amoureuses de ce style "glamour urbain" développé avec succès à chaque collection. Et nul doute que nous les reverrons dans les magazines de mode.

Mais mes coups de coeur sur ce salon ont été féminins. Que voulez vous, j'ai un faible pour les créatrices de souliers. Sandie Jancovek, dont les modèles m'ont attirés comme un aimant, exposait sa deuxième collection qui reprend le concept de "Mecanicocket" développé dans sa collection Printemps/Eté. Soit douze modèles qui mixent harmonieusement l'utilisation de matières douces et soyeuses comme le satin et l'univers industriel avec des boulons ou des écrous. Cela vous intrigue, allez faire un tour sur son site. J'aime l'idée et la féminité des formes des escarpins, sandales ou bottines, que ces objets en acier rehaussent, sans oublier une hauteur de talon parfaite. Un des modèles de l'hiver prochain m'a fait penser à Chaplin, je me suis imaginée en lady des Temps Modernes et ça m'a plu. Diplômée du cours Berçot, Sandie Yancovek a été pendant trois ans assistante à la création des accessoires chez Chanel, puis a approfondi sa connaissance et maîtrise du soulier chez Sonia Rikyel, en collaboration étroite avec le chausseur italien Ernesto Esposito. Retenez bien ce nom, Jancovek, c'est moi qui vous le dis.

Autre style, mais tout aussi attirant, celui d'Annabel Winship. J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de ses bottines rouges, ce qui fait que la miss connaissait mon blog, et ma foi, ça fait plaisir. Ses collections lui ressemblent, gaies, pleines de peps, girly et rock à la fois. Je ne me lasse pas de ses daims métallisés, aux couleurs franches qui se mixent dans un style glam / glitz (pléonasme pour les puristes), et l'arrondi de ses souliers qui respectent la forme du pied. Pour l'hiver prochain, elle a troqué le talon louis XV de ses bottines et bottes, pour une forme plus effilée, mais toujours à bonne hauteur, pour que l'on puisse marcher sans souffrir inutilement. Nouveau modèle aussi, le Derby, parce qu'elle avait envie d'une paire de blue suede shoes. Quand je vous dis que cette fille est rock&roll. J'espère que les acheteuses et acheteurs auront le même désir, parce que moi aussi je veux mes blue suede shoes, entre autres modèles... Sa marque fêtera bientôt sa première année d'existence, j'y reviendrai. J'ai laissé la miss en compagnie de l'une des propriétaires de la boutique pointue des Abbesses, la bien nommée Séries Limitées. Annabel bientôt dans le 18ème, affaire à suivre.

Enfin, comme les souliers ont aussi besoin d'accessoires, les plus fun dans ce domaine sont quand même les minisocks de Delphine Murat, qui s'enfilent comme une soquette et se nouent autour du pied ou de la cheville comme un chausson de danse.

Je n'étais pas censée avoir accès aux salons Première Classe et Who's Next, mais dans la cohue de la queue pour entrer, j'ai dit "presse" et ça a marché. Devant les stands à perte de vue, mon enthousiasme s'est un peu émoussé, mais j'ai quand même repéré quelques marques japonaises, sud-coréennes ou danoises, dont je vous reparlerai après avoir enquêter un peu plus à leur sujet. De même pour la marque Stéphane Kélian, qui exposait sa deuxième collection depuis son rachat par le Groupe Royer.

© 2008 Miss Glitzy
Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end à toutes et à tous.

So yesterday I took the subway line 12, straight from my home to the Porte de Versailles. The exhibition park looks like an airport with halls instead of terminals, escalators to reach the different levels, I took it as an invitation to a journey in the fashion world. Level 3, "Press" desk, I shown the email which allowed me to get my pass even if there is no room on the form for a blog writer. I went back to level 1 to The Box area. There was no way I could miss Gaspard Yurkievich's collection, the first one you see when you get in. I know that this Argentinian designer based in Paris counts an increasing numbers of shoes addicts, but in matter of shoes as with people, some appealed you even if you don't know why and others don't. In fact I found it too black for me but I'm pretty sure that his varnished black pumps with an interesting mirror effect, the heels covered with dark blue leather and metal, and the details on the top of the foot that make me think of a petal will give the fans of his "urban glam" style some kind of bliss. And I'm ready to see them in the fashion magazines.

I found much more interesting the collections of two young female designers. The first one was a discovery because I had never heard her name before but her models attracted me like a magnet. Sandie Jancovek shown her second collection with the same concept developed in her Summer one, the "Mecanicocket", which means an harmonious mix between soft and silky fabrics like satin and the mechanical world by using nuts and bolts. If you're wondering how it looks like, do visit her website. I really loved the idea and the fact that those iron like objects gave a special touch of femininity to the pumps, sandals and boots. Moreover the heels height is just perfect. One of the next Winter model reminded me of Charlie Chaplin and I saw myself as the new lady of the Modern Times. Sandie Jancovek spent three years working as an accessories assistant for Chanel, then she had the opportunity to improve her knowledge of the shoe design in collaboration with the Italian shoemaker Ernesto Esposito for Sonia Rikyel. Jancovek, just remember her name.

Another designer I'm pretty fond of is Annabel Winship. I've already told you how much I love her red boots and I was pleased to finally meet her. Her collection just look like her, cheerful, girly and rock&roll. I love the brightly colors and the metallic finish of the suedes which give a glitzy style to the round shapes of her shoes. For the next Winter she gave up the Louis heel of the boots for a slender one but kept the perfect height to let us walk without pain. She also designed a Derby just because she wanted to wear blue suede shoes. Rock as I told you and I hope that the buyers would share the same desire as I want my blue suede shoes as much as she does. Her brand will soon celebrate its first anniversary, I'll talk about it.
Finally as shoes also need accessories, the funniest are the minisocks designed by Delphine Murat that you wrap around the foot or the ankle like a ballerina pump.

With my pass I didn't have access to the Première Classe and Who's Next shows but I said "Press" to the guy and he let me in. There were so many brands exposed that I found myself a little bit lost. I took a look around and I noticed Japanese, South Korean and Danish brands that I might talk about after some research about them. As for the French brand Stéphane Kélian which shown its second collection since it have been bought by Royer, a French company.

7 commentaires:

Catherine a dit…

Bonsoir Glitzy shoes.
Bon, j'ai bien lu le billet, mais tu me parles quand même de plein de marques que je ne connais pas ... En revanche, tu étais en bas de chez moi !!!
Excellente soirée à toi ;o)

MISS GLITZY a dit…

Chère Catherine, mais Glitzy Shoes est là pour te les faire connaître. Ceci dit, les deux créatrices dont je parle ont créé leur marque il y a tout juste un an. Merci pour ta visite et bon week-end.

Eiffel Cocktail a dit…

Bonsoir miss!
en te lisant, nous avons l'impression d'avoir vécu le même trajet que toi en se rendant dans cette aéroport de mode comme tu dis! le stand de Gaspard Yurkievich nous a fait le même effet! par-contre nous ne connaissons pas Sandie Jancovek mais après une visite sur son site on est fan de sa créativité pas si facile dans les souliers! et pour Annabel Winship, ses modèles sont sympas mais un peu trop Stella Cadente à notre goût, les bottines rouges restent nos préférées elles sont soldées sur le Bazar parisien! As-tu vu le stand Mellow Yellow sur Who's next, j'ai adoré! bonne soirée

sailor banana a dit…

J'ai beaucoup aimé les sweet et les oz d'Annabel Winship, que je ne connaissais pas du tout! Tout comme les modèles de Sandie Jankovec, c'est sympa de voir des créateurs (ices ici ^^) qui s'essaient à l'originalité des matières, surtout quand c'est réussi!! C'est peut-être pour ça que tu as moins accroché avec les Yurkievich, il a peut-être un peu trop compté sur son nom pour faire un réel effort d'originalité? En même temps c'est difficile de se faire un avis sur des photos, il faudrait que je les observe de plus près muhahaha.
Merci pour ce résumé!!

OrOr a dit…

Jankovec, un must have pour cet été. Merci Miss Glitzy.

Anonyme a dit…

Bonjour à toutes!
Première fois que je "comment" un "comment"!
... pour répondre à Effet Cocktail qui trouvent mes souliers "un peu trop Stella Cadente"! (je n'ai pas bien compris si elle aimait cette marque ou pas en fait), mais le fait est que
je le prends très bien car j'ai effectivement dessiné les vêtements chez elle pendant 8 ans, donc, s'il y avait un peu de moi, c'est finalement pas si mal!
En tous les cas, merci pour les jolis compliments,
+++
annabel Winship

ps: je n'en peux plus de mon site qui n'est pas à jour, et j'espère avoir vite vos commentaires sur la collection été... Coming soon!!!

MISS GLITZY a dit…

@ Eiffel Cocktail, et oui l'aéroport de la mode... je ne connais pas trop Stella Cadente mais comme les souliers d'Annabel sont en vente chez elle j'imagine qu'elles ont pas mal de point commun. Il y a des marques qui m'ont échappé comme Mellow Yellow, j'en avais un peu marre, mais je vais me rattraper. Je sais que les bottines rouges sont en vente sur le Bazar Parisien mais je ne suis pas trop vente en ligne...

@ Sailor Banana, je suis contente que les créations d'Annabel et de Sandie Jancovek te plaisent, quant à Gaspard Yurkievich, il est fidèle à son style qui n'est pas trop le mien.

@ Oror, si Jancovek pouvait être un must have pour cet été, je serais ravie pour elle.