8 févr. 2008

Comme un air de Printemps / Spring is in the air

© 2008 Miss Glitzy
Me revoilou. Partir-revenir, y'a pas à dire ça fait du bien. Après quelques besognes administratives matinales, j'ai abandonné mes bottines à talons portées pendant trois jours pour mes Nike fatiguées (il va falloir que je songe à les remplacer). J'avais envie de marcher un peu dans Paris afin de profiter de cette atmosphère printanière, direction Drouot. Informée par Géraldine de la mise en vente la semaine prochaine de vêtements et accessoires provenant de la garde-robe de Denise Boulet-Poiret, je voulais jeter un oeil au catalogue, que j'ai évidemment acheté. Parce que qui dit vêtements de Paul Poiret, dit souliers d'André Perugia, et j'ai comme l'impression que je suis en train de faire une fixette obsessionnelle sur ce bottier...
Bref, les commissaires priseurs Beaussant Lefèvre ont été chargés par les enfants de Colin Poiret de vendre une collection précieusement conservée, et il y a effectivement quelques paires de Pérugia datant des années 20 estimées entre 400 et 600 euros. Si je peux, j'irais assister à la vente, juste pour voir à combien elles partent.

Il y quelque chose de très émouvant à voir ces vêtements et accessoires en ayant en tête ces mots de Poiret. "Ma femme est l'inspiratrice de mes créations, elle incarne toutes mes convictions." Lorsqu'il l'épouse en 1905, il a déjà créé sa propre maison de couture et habille les femmes élégantes de la capitale. Elle est une jeune fille provinciale de dix-neuf ans, une amie d'enfance, dont il sera le Pygmalion, créant pour elle un style. "En habillant madame Poiret, je m'attache à retrancher, non à ajouter, j'ai la conviction que chaque femme devrait rechercher cette simplicité." (Vogue, 1913). La garde robe reflète la vie du couple, fêtes, voyages, souvenirs intimes de leur vie familiale. Que la date choisie pour la vente soit le 14 février, cela semble évident. Alors un air de Printemps ou un air de romance?

Vêtements et accessoires provenant de la garde-robe de Denise Boulet-Poiret

Jeudi 14 février 2008 à 14h30
Drouot Richelieu - salle 9
9, rue Drouot 75009 Paris

Exposition le 13 février de 11h à 18h et le 14 de 11h à 12h.

Well I'm glad to be back as I was happy to leave Paris for a few days. After dealing with administrative duties in the morning, the weather was so sunny and warm that I felt like taking a walk in the streets to Drouot, the Parisian auctions house. I read that next week the French auctioneer Beaussant Lefèvre will sell clothes and accessories from Denise Boulet-Poiret's wardrobe and I wanted to check in the catalog if there will be some pairs of shoes by Perugia. And there are a few pairs designed in the twenties. If I could I will go to the auction just to see if the bids would be higher than the estimations (from €400 to €600). I think I'm getting a bit obsessional with this shoemaker and owning a pair is some kind of a dream.
There is something really moving to look at those clothes and accessories while thinking of Paul Poiret saying in Vogue (1913) that her wife inspires all his creation and personifies all his beliefs. When he married her in 1905, he was already famous and dressed all the elegant Parisian women. She was a provincial young woman of nineteen years old and he was her Pygmalion creating for her a new style. The wardrobe reflects the life of the couple, their travels around the world, like a memory of their intimacy. I like the idea that the date chosen is Valentine's day. So is it Spring or romance in the air?

Clothes and accessories from Denise Boulet-Poiret's wardrobe
Thursday February 14 at 14:30 pm
Drouot Richelieu - Room 9
9, rue Drouot 75009 Paris

Exhibition February 13 from 11 am to 18 pm and February 14 from 11 am to 12 am.

4 commentaires:

material girl a dit…

A croire que tes nike fatiguées se sont transformées comme par magie en ... Louboutin??!

MISS GLITZY a dit…

Dear Material Girl, c'est peu dire que j'aimerais bien qu'elles puissent se transformer en Louboutin!!

Café Mode a dit…

De mon côté je vais essayer d'y aller. Si je peux, je prendrai les Perugia en photo pour toi !

MISS GLITZY a dit…

Je vais essayer d'aller au moins à l'exposition mercredi, car j'ai aussi envie de voir les vêtements. Et merci de ta proposition.