7 mars 2008

Charles Jourdan : I'm wondering

Rue de Tournon © 2008 Jimmy Cash
Je lis partout le même communiqué de presse, ça devient lassant. Bénédicte Jourdan est ravie, le délégué CFC-CGC aussi. Celui de FO l'est un peu moins, amer peut-être d'avoir vu son offre, présentée avec d'anciens salariés, rejetée. Bref, échaudé par les différentes reprises qui se sont soldées par des liquidations, il s'interroge sur ce fonds Finzurich sur lequel on sait peu de choses. Sinon que les actionnaires de ce fonds sont basés à Madrid et qu'ils se sont engagés à doter l'entreprise de 5 millions d'euros de capital, 5 millions de compte courant et 5 millions de ligne de crédit bancaire. René Renda, ancien directeur des opérations de Charles Jourdan, consultant du groupe Finzurich, et probable futur directeur du site, a annoncé qu'il espérait une reprise de la production dans six semaines, avec un objectif fixé de 150 000 paires par an dans trois ans. Ça c'est pour ce qu'on veut bien nous dire. On balance des chiffres.

Sans être super calée en business, je ne vois pas comment on peut exploiter une marque qui ne vous appartient pas. En décembre 2006, Yannis Bilquez, ancien PDG de l'entreprise, a vendu la licence Charles Jourdan à l'entreprise américaine BBC pour 4 millions de dollars. Il faudra donc que la nouvelle équipe passe par eux ou signe un deal pour pouvoir vendre les nouvelles collections sur le continent américain. Quant à l'exploitation de la marque en France et en Europe, est-ce qu'un accord a été passé avec la justice suisse et les créanciers de M. Bilquez? Petit rappel, ce monsieur est toujours incarcéré en Suisse, l'instruction de son dossier étant en cours.

Mystère. Mais je ne vais pas en rester là.

I read everywhere the same press release and it's quite boring. Everybody seems very happy by the project of Finzurich except for the Union leader of FO who's wondering about this fund. The shareholders of Finzurich are based in Madrid and maintain the 15 millions euros of investment. René Renda, former director of Jourdan and consultant for Finzurich said he wished to start new production in six weeks with a final goal of 150 000 pairs in three years. That's for the figures. I'm not a business woman but I'm wondering how you can make use of a brand that don't belong to you anymore. In December 2006, Yannis Bilquez, last owner of Charles Jourdan, sold the licence to BBC, an American company, for 4 millions dollars. So I guess that Finzurich has to deal with them to sell the next collection in the U.S. What about France and Europe? Has they made an agreement with the Swiss justice and Yannis Bilquez's creditors. The man is still in jail and the lawsuits are not over yet. So I'm wondering and pondering. Big mystery I'll try to solve.

3 commentaires:

sailor banana a dit…

La domination des médias par les statistiques et les chiffres, un ou deux petits nombre et l'information prend d'un coup des airs tragiques ou fantastiques. Le journalisme en France... je crois que tu t'y connais un peu sur ce sujet, non? ^^
Je continue de suivre en tout cas. Mais tout comme toi, j'ai beau ne pas m'y connaître en business, j'avoue que je suis sceptique...

Material Girl a dit…

Etrange effectivement! Mais au moins on a un espoir, non?
Dis moi, Miss la spécialiste shoes (que j'ai vu au défilé avec ta caméra, mais tu avais l'air super occupée!!), connais tu cette marque de shoes : Alexandra Neel??
a très vite

ed a dit…

情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品,情趣用品