15 avr. 2008

Ferragamo: Cap sur la Chine

En décidant de fêter les 80 ans de la marque à Shanghai fin mars, Ferragamo conforte son déploiement en Chine et n'a pas lésiné sur les moyens. Il faut dire que 47% de son chiffre d'affaire sont réalisés en Asie, dont 10% en Chine, et qu'avec l'ouverture de huit nouveaux magasins cette année (ce qui fera un total de vingt-cinq boutiques dans dix-huit villes), ce pourcentage devrait très certainement augmenter. D'autant que l'expansion en Asie devrait se poursuivre en Malaisie, à Macao, en Corée, à Hong-Kong et à Taiwan. Outre une rétrospective "Salvatore Ferragamo Evolving Legend" au Musée d'Art Contemporain (MOCA) mettant en scène trois cents modèles avec leurs dessins et patrons d'origine, la marque a offert un défilé présentant les collections homme et femme A-H 0809, dessinées respectivement par Massimiliano Giornetti et Christina Ortiz.


Toute la famille Ferragamo était réunie pour l'événement (je vous fait grâce de la liste de stars invitées pour l'occasion), particulièrement important aux yeux de Wanda, épouse de Salvatore et présidente d'honneur, qui a déclaré: "(..) c'est la première fois que nous ne présentons pas une rétrospective sur "l'homme" Salvatore mais plutôt sur l'entreprise qu'il a réussi à créer, son identité, ses innovations et ses valeurs."

Platform sandal with padded kid straps, sole composed of cork layers covered with various coloured suedes, 1938

Pour avoir lu avec intérêt son autobiographie, je sais que Salvatore avant de disparaître en 1961, avait déjà imaginé le développement de son entreprise dans le prêt-à-porter, initiant sa fille aînée aux arcanes du métier et confiant la direction de la maison à sa femme. Aurait-il été surpris du lancement d'une ligne de montres pour l'occasion (produit de luxe le plus vendu en Chine), ainsi que d'une eau de Cologne mixte, Tuscan Soul? Et lorsque l'on interroge Michele Norsa, président de la marque sur les développements futurs, il évoque une ligne de joaillerie d'ici quatre ou cinq ans et des hôtels Ferragamo. Je comprends mieux pourquoi l'entreprise, dont la famille détient 52% du capital, réfléchit à une possible introduction en bourse. Tout ce "brand stretching" me laisse un peu de marbre, mais ce sont les lois du marché et toute l'industrie du luxe fonctionne ainsi. Par contre, je ne me lasse pas de l'immense talent de Salvatore, dont voici quelques exemples, toujours aussi modernes et incroyablement novateurs lorsque l'on regarde les dates de création...

Sandal with the upper made up of black satin, wedge platform and heel made up of four convex layers of cork covered with alternate gilt and silver calf, 1938

F-shaped wedge heeled sandal with vamp formed of a single nylon thread, 1947

Je sais maintenant d'où vient l'inspiration de Giuseppe Zanotti pour la forme de ce talon.

Par ailleurs, j'ai appris que Nicole Brundage, dont j'ai parlé récemment à propos de sa collaboration avec Furla, travaille actuellement sur une mini collection pour Ferragamo. A suivre donc.

At the end of March Ferragamo celebrated its eightieth anniversary in Shanghai, an intelligent way to strengthen his position in China. With 47% of its turnover made in Asia and 10% in China and the opening of eight new stores this year (the brand will then owns twenty five stores in eighteen Chinese towns), no doubt that this percentage will increase. Furthermore, the Asian expansion will spread in Malaysia, Macao, Korea, Hong-Kong and Taiwan. The festivities began with the inauguration of an exhibition at the Museum of Contemporary Art (MOCA), "Salvatore Ferragamo Evolving Legend" 1928-2008, which shown three hundred models with their original drawings and patterns, and later a fashion show to present the F-W 0809 woman and man collection designed by Cristina Ortiz and Massimiliano Giornetti. All the Ferragamo family was there for the occasion (I'm not going to list all the celebrities who attended the show) which was something important for Wanda, the wife of Salvatore, who declared that it was the first time that they celebrated the company created her husband, its identity, innovations and values.

Last year I read with great pleasure and interest Salvatore Ferragamo's autobiography and I know that he had thought about the development of his company before passing away in 1962. And during more than forty years the family who owns 52% of the capital did more than he could imagine establishing the company as one of the leading Italian fashion brand. I wonder if he would have been surprised by the launch of woman and man watches and a mixed fragrance named Tuscan Soul. And when Michele Norsa, president of the brand, was asked about the future investments and developments, he mentioned a jewels collection in four or five years and Ferragamo hotels. I understand know why the company is thinking of a public offering.

All this brand stretching don't really interest me but that's how it goes in the luxury industry. But I'm always amazed by the talent of Salvatore, the innovative designs and the modernity of his creations as you can see above. By the way I learned that Nicole Brundage whom I wrote about in my note on Furla is presently designing a capsule collection for the brand. I will keep an eye on it.

3 commentaires:

shoes mend hearts a dit…

I've tagged you, check out my page for details....
shoesmendhearts x

Fred The Mole a dit…

C'est étonnant la modernité des formes et des couleurs !

Fred the Mole

MISS GLITZY a dit…

@ fred the mole: c'est que Salvatore était un génie du soulier avec cette qualité rare de ne jamais oublier le confort.