9 avr. 2008

Spleen de Paris

Elles sont bien guillerettes ces miss, mais je ne suis guère d'humeur à danser le French Cancan. Revenir à Paris dans la grisaille et le froid, brrr. Du coup, je suis impatiente de récupérer mes bottines chez Annabel Winship. Et oui, des bottines... Sinon, j'ai des posts en attente. Comme la collection Printemps-Eté de Clergerie que j'ai été voir en boutique la semaine dernière,

© 2008 Miss Glitzy
et le cambrion des semelles et plate-formes.

J'ai passé quelques jours sans me balader sur le net, mais j'ai lu la presse qui tombait entre mes mains. Difficile de passer à côté du parcours perturbé de la flamme olympique mais comme c'est un sujet qui m'énerve un peu, je ne vais pas m'étendre. Par contre, Ferragamo qui fête ses 80 ans à Shanghaï, le Chanel Mobile Art qui se pose à Hong-Kong ou la deuxième édition du rallye China Run de Vuitton, c'est plus intéressant et ça prouve bien que tout est affaire de business, dans le luxe comme pour les jeux olympiques.

Courtesy of Christie's Auction House

En faisant des recherches sur Ferragamo, je suis tombée sur cette paire d'Oxford tachée de peintures que portait Andy Warhol et qui s'est vendue $7,800 en juin 2006 à New-York. Elle m'a curieusement rappelé la paire de Derby YSL dont j'ai parlée dernièrement. Moins bariolée certes, mais l'idée est là. Sans la patine et le vécu, pathétiquement neuve.

There is a gap between the image of these cheerful French Cancan's dancers and my mood today. Back in Paris in a cold and gray Spring, brrr... I'm really longing for the boots which are waiting for me at Annabel Winship's showroom. Yes boots, I want boots...
So I'm back and I've got few articles waiting to be posted like the Spring-Summer collection of Robert Clergerie I saw in its boutique last week and the articulate clogs.
During those few days away I didn't spend time on the internet but I read all the newspapers I could find. All the covers talked about the fuss and demonstrations around the Olympic flame but few of them wrote about the celebration of the eightieth anniversary of Ferragamo in Shanghai, the Chanel Mobile Art which begins its tour in Hong-Kong or the second edition of the Louis Vuitton China Run rallye. I found these news much more interesting and it just proves that it's all a business matter, for the luxury industry as for the Olympic Games. Anyway, when I was doing researches about Ferragamo, I found this pair of Andy Wahrol's paint-slathered Ferragamo Oxford sold $7,800 by Christie's in June 2006 in New-York. And it reminded me the Derby by YSL I talked about recently. Less daubed actually but the idea is here but without the patina of the years, so desperately new.

2 commentaires:

Fred The Mole a dit…

Bonsoir
Hum ... Je voudrais pas mettre de l'huile sur le feu ...
Mais il y a des messages avec des listes de marques françaises de luxe (entre autres) qui circulent sur les forums chinois en appelant au boycott.

Sinon les Oxford de Wharol, c'est les mêmes talons que Sarkozy. Il était petit Andy ??
@+

Fred the Mole

MISS GLITZY a dit…

@ fred: ça ne m'étonne guère que des listes circulent aussi en Chine, c'est la petite guérilla du boycott mais je ne pense pas que cela change grand chose. Sinon tu as raison, je n'avais pas fait attention aux talons. Alors petit ou non? Je ne sais pas.