16 mai 2008

Prendre son pied... en les bichonnant

© 2008 Miss Glitzy
Je ne suis pas la seule à avoir envie de montrer mes pieds (ce que vous semblez appréciez...), et vous l'avez sûrement remarqué, les magazines nous offrent moult conseils pour les soigner et les embellir. L'archiviste qui sommeille en moi tend à conserver ces articles, qui faut bien l'avouer raconte toujours la même chose, et je remarque que depuis quelques années un seul expert semble retenir l'attention des journalistes, à savoir Bastien Gonzales, qui officie au Bristol quand il ne file pas en jet bichonner les pieds des stars. Si je suis d'accord avec lui sur le fait qu'il faut éviter les chaussures à talons hauts (5 cm maxi préconisent les podologues) et bouts pointus, "parce qu'elles compressent les doigts de pied et causent des cors sur et entre les orteils", je suis un peu moins d'accord avec ce que j'ai lu récemment: "Jimmy Choo et Manolo Blahnik furent les premiers à mettre les pieds en scène sur des hauts talons tenus pas deux brides. Avant les années 80, les pieds ne se montraient pas." Pardon? Vous vous souvenez peut-être des Ferragamo montrer ici, sans parler des divers modèles de sandales à haut talons de Perugia. En fait dès la fin des années 30, certaines formes de souliers dévoilent les pieds. Vous allez me dire qu'on ne lui demande pas d'être un expert en histoire de la chaussure, mais bon, je suis un peu pointilleuse.

A part ça, quid de nos pieds. J'ai appris d'un vieux pédicure chinois à couper mes ongles bien droit et au carré pour éviter les ongles incarnés, à les polir régulièrement car le vernis les jaunit (donc n'hésitez pas à appliquer une base pour les protéger). Un petit truc aussi que m'a enseigné Monsieur Yung, si vous avez des soucis d'ongle incarné, glisser un peu de coton alcoolisé sous votre ongle afin qu'il pousse droit, en le changeant régulièrement. Pour les callosités aux talons, une bonne vieille pierre ponce en sortant du bain ou de la douche, mais en douceur et une ou deux fois par semaine, sinon on obtient l'effet inverse avec une peau qui s'épaissit. Et le meilleur, se masser les pieds, talons et plantes, avec une bonne crème, étirer ses orteils, je ne connais rien de mieux pour les détendre. Allez un dernier truc pour les courageuses qui portent de hauts talons toute la journée, la balle de tennis à faire rouler sans modération sous vos plantes meurtries.

Et voilà qu'après tout ces conseils, j'ai envie d'une pédicure, voire d'une séance de réflexologie, car même si j'aime prendre soin de mes petons, ce n'est pas comparable au délicieux abandon dans des mains expertes. Mais Bastien doit être à Cannes (et hors de prix) et mon chinois a pris sa retraite. Une adresse à me conseiller?

I'm not the only woman who wants to show her feet (and you seem to like it...) and as usual at this time of the year the magazines are full of advices to embellish and take care of them. There is an archivist inside me who kept those articles and I notice that Bastien Gonzales seems to be the only expert known by the journalists. If I agree with him about the fact that we should avoid high heels (podiatrists advice less than 5 centimeters) and pointy shoes because they squeeze the fingers and give corns on and between toes, I disagree with what I read recently: "Jimmy Choo and Manolo Blahnik are the first shoemakers who put the feet on high heels sandals with two straps. Before the eighties, feet weren't shown." Well you may remember the Ferradamo's I shown there, and I also think about Perugia's high heels sandals. In fact, different models of shoes had revealed the feet since the end of the thirties. You may say that we don't expect him to be an expert in shoe history but you see I'm a bit fussy.

So what about our feet. I've learned from an old Chinese podiatrist how to cut my nails straight and square in order to avoid ingrown one. If you've got this kind of trouble, he gave me a trick, put some alcohol on a small piece of cotton wool and slip it under your nail so it could grow straight, and just change it often. For heel's callosity I use a pumice stone but softly and only once or two in a week after bath or shower otherwise you will thicken the skin. And the best for the end, massage your feet, heels and soles with a good cream, but before that if you've spent the day walking on high heels massage the sole of your feet with a tennis ball.

And know after all these advices, I just feel like having a meeting with a podiastrist, and why not seeing a reflexologist, because even if I like taking care of my feet I prefer to give them up to soft and expert hands. But Bastien must be in the Cannes Festival (and expensive) and my Chinese moved away. Well I guess I need a new podiatrist, any idea?

2 commentaires:

stilettostetico a dit…

ET le champ des possibles "créativo-shoes/istique" n'a jamais été aussi large !!! Mais je ne pense pas qu'il y ait de véritables "Révolutionnaires" en la matière, les modèles, les sources d'inspiration potentiel(le)s sont certes de plus en plus divers : La Mode est par essence "cyclique" MAIS le souci de sublimer la Féminité est "quasi-ancestral" . . .

MISS GLITZY a dit…

@ stilettostetico: Et bien en fait Salvatore Ferragamo et André Perugia ont été, à mon avis, de vrais "révolutionnaires" en la matière.