27 mai 2008

So Clergerie

Nous voici en pleine période des ventes privées ou presse qui si l'on n'y prend garde peuvent être douloureuses pour nos comptes en banque... Invitée par Clergerie, je m'y suis rendue la semaine dernière en me persuadant d'être raisonnable (que ce n'est pas parce que c'est une vente presse que je dois absolument acheter...). Mais c'était sans compter cette paire de sandales, bien évidemment à ma taille, et que je ne pouvais absolument pas laisser passer tellement elle est pile poil dans la tendance des talons sculptés. On trouve aussi ces talons et semelles qui jouent avec l'ajour dans le compensé dans les collections Printemps-Eté de Guiseppe Zanotti et Valentino.


© 2008 Miss Glitzy
Le staff des filles de Clergerie ont par ailleurs eu l'argument imparable de la pièce de collection. Ce qui n'est pas faux. Cerise sur le gâteau, elles sont très agréables à porter et puis j'adore le contraste du cuir verni noir et du rouge laqué. CQFD.

J'ai trouvé sur le blog de Géraldine cette photo que l'on peut voir dans l'exposition "Des Parisiens sous l'Occupation" (pas encore vu mais cela ne serait tarder).


crédit photo A. Zucca / Roger-Viollet

Vous remarquerez que les bottiers, cordonniers ou chausseurs de l'époque, qui subissaient comme tout le monde les restrictions et pénuries de matières, s'ingénièrent à travailler le bois ou le liège et à sculpter des semelles et talons articulés pour faciliter la marche. La similitude est frappante.

It's the period of private and press sales and I have to be very reasonable if I want to keep a good relationship with my banker... Last week I was invited by Clergerie and I convinced myself that it was not because the prices would be competitive that I should buy something. Hum... and when I arrived I saw those sandals, my size, and I just couldn't let somebody else get them because they are so trendy with those carved soles and heels. You find quite similar models in Guiseppe Zanotti and Valentino's Spring-Summer collections.
The Clergerie's girls got the final argument telling me that those sandals are collectibles which in a way is true and cream on the top they are easy to walk with and I love the contrast between the varnished black leather and the red lacquered heels and soles.
I found on
Café Mode the second picture shown at the exhibition about the life of the Parisian during the WWII occupation (I don't see it yet but I will soon). Shoemakers at this time suffered like everybody else of constraints and it was difficult for them to find materials and fabrics so they cleverly worked wood and cork, carving them to easy the walk. The similitude is quite amazing, isn't it?

6 commentaires:

Imelda Matt a dit…

mucho stunning! I think you made a wise decision and you'll be chuffed with yourself in a few years.

stilettostetico a dit…

Le Rouge et le Noir, ou l'association Sulfureuse par Excellence !!! Pour de "Fétichisants" écrins, joliment conceptuels . . .

shoes-addict a dit…

tres jolies...avec ces couleurs c'est même presque japonisant je trouve...

MISS GLITZY a dit…

@ imelda matt: wise indeed especially if you know the price, a real bargain.

@ stilettostetico: c'est mon côté Betty Boop, j'adore le rouge et le noir.

@ shoes-addict: merci et pour le côté japonisant, ce n'est pas faux ma foi.

chloe van paris a dit…

Les chaussures de l'occupation sont trés étonnantes.
Je viens de visiter le musée Ferragamo de Florence , il avait éffectivement utilisé du rapphia du plastique et du liége pendant les années de guerre . je posterais bientôt les photos prises dans le musée.

MISS GLITZY a dit…

@ chloe van paris: je trouve aussi. Veinarde d'avoir visiter le musée Ferragamo, j'attends ton post avec impatience.