15 juil. 2008

Back in the 50's

J'ai un peu pris mes quartiers d'été parisiens, avec je l'espère encore quelques jours off, avant la mise au vert annuelle en août. J'en profite pour mettre de l'ordre dans mes affaires (enfin j'essaye) et prendre des contacts pour de nouvelles histoires de shoes à la rentrée. Récemment, je suis tombée sur de vieux numéros de l'Ecran Français (j'ai un faible pour les vieilles revues de cinéma) et notamment celui-ci avec Ludmilla Tchérina en couverture d'un numéro d'août 1950.

Like almost everybody, I feel a little bit on vacations even in Paris and wish I could take other days off before leaving for the countryside in August. So I try to clear my affairs and take times to contact designers in order to give you new shoe's stories in September. Recently I found old French movies magazines (I love those) and especially this one with Ludmilla Tchérina on the cover (August 1950).


Très "New Look" Ludmilla. En ce début de décennie et jusqu'à la fin des années 60, l'escarpin et la sandale à talon sont les modèles qui dominent la production de chaussures de ville. Les françaises, qui avaient eu leur compte de chaussures à plateformes pendant la guerre, ne jurent plus que par l'escarpin à talon haut, et les derniers modèles à petites plateformes disparaissent en 1954. Evidemment, les premières années d'après-guerre en Europe ne permettent pas forcement à une grande majorité de femmes d'assouvir leurs désirs de chaussures et vêtements élégants, mais la collection "New Look" de Christian Dior a relancé le goût de la mode parisienne, notamment auprès d'une riche clientèle américaine. Les femmes veulent des escarpins, et des escarpins noirs, qui conviennent aussi bien aux tenues de cocktail, aux dîners en ville et soirées.

Very "New Look" Ludmilla. At the beginning of the decade and until the end of the sixties, the high heel pump and sandal predominate in the shoe industry. The French women who can't bear anymore the platform shoes worn during the war, want eagerly high heel pumps, and the last models with small platforms disappear in 1954. The first years after the end of the war in Europe are pretty hard and difficult and the majority of women can't satisfy their desires for elegant shoes and outfits but the Christian Dior "New Look" collection in 1947 was the revival of the parisian fashion, especially for wealthy American customers. Women want black pumps, the new chic, that they can wear either in the day time or for dinner parties and theatre evenings.

Ce modèle d'escarpin français en velours de soie, avec une garniture et talons en chevreau doré, est emblématique bien qu'un peu fétichiste par la hauteur vertigineuse des talons, de l'escarpin des années 50. Ils auraient certainement beaucoup plu à Alfred Hitchcock, grand obsédé des escarpins noirs qu'il aimait mettre aux pieds de ses blondes héroïnes. C'est ainsi que je n'ai jamais pu oublier Eva Marie Saint perdant les siens sur le Mont Rushmore.

I find these French pumps made with silk velvet and golden kid quite representative of the 50's pump's shape, except for the fetishistic vertiginous high heels. And I guess that Alfred Hitchcock who was so obsessed about black pumps would have fancied them. Don't you remember that all his blond heroines often wear those kind of shoes? And I've never forgotten Eva Marie Saint losing hers on the Mount Rushmore.

Source: Séduction de la Chaussure, Quatre siècles de mode, Jonathan Walford, La Bibliothèque des Arts, Lausanne 2007. Je vous le conseille vivement d'autant qu'on le trouve actuellement soldé à €20,00. Un cadeau!
Source: the French edition of The Seductive Shoe-Four Centuries of Footwear, Jonathan Walford, Thames and Hudson Ltd London 2007. I bought it €20,00, a real bargain!

10 commentaires:

M1 a dit…

Sans oublier que la séduction de la chaussure prend un coup de boost fin des années 50 avec l'apparition du collant et de la mini jupe!

stilettostetico a dit…

Alors Parole de "Fétichiste éclairé" qui n'est évidemment pas concerné par les questions de confort, mais je dis OUI, OUI, OUI et encore OUI pour les talons vertigineux !!! L'Arrogance en marche . . .

MISS GLITZY a dit…

@ m1: absolument. Quel plaisir d'écrire pour des connaisseurs.

@ stilettostetico: je m'en doutais! Et ceux-ci sont assez vertigineux... Pas de nom mais ce sont peut-être des Perugia.

M1 a dit…

miss glitzy, quel plaisir de te lire surtout!

Honeymoon a dit…

Thank u for ur comment and ur kindness ! Let's exchange links !

See u !

Carolina Lange a dit…

Very interesting post! I love the 50s! And these shoes are gorgeous!

MISS GLITZY a dit…

@ m1: merci cela me fait rougir!

@ honeymoon: you're welcome and OK for the link.

@ carolina lange: thank you. I found them gorgeous too.

Imelda Matt a dit…

At the moment I'm reading a trashy novella and the main character is boarding with a Parisian woman who is obsessed is finding the perfect black pump.

FLASHY KAWAII a dit…

omg those shoes are insane !!

MISS GLITZY a dit…

@ flashy kawaii : insane? Let's say amazingly fetishistic.