29 août 2008

Move Along


Hier au marché Saint-Honoré, va-et-vient de jambes à l'heure du déjeuner. Avant, j'étais passée chez Colette jeter un oeil sur la sélection de chaussures pour cet "automne/hiver" qui semble en avance cette année. Je ne peux pas vous parler des vêtements, je ne comprends rien à leur stylisme, bien trop alambiqué pour moi. Rien de bien surprenant dans les marques représentées - Vivier, Repetto, Marc Jacob, Bruno Frisoni, Jimmy Choo... - de toutes façons je n'ai vu que les bottes souples en veau velours et talons plats de Brian Atwood, d'une couleur rose shocking à faire pâlir d'envie Schiaparelli. Comme ce talentueux et bien joli garçon est aussi chargé depuis quelques temps des collections Bally, je vous en reparlerai.

Yesterday, Place du Marché Saint-Honoré, comings and goings of legs at lunchtime. Just before I went to Colette to take a look at the shoe's selection for the "Fall/Winter" which seems already there. I can't say anything about the clothes because I just don't understand their stylistic choices, too complicated and over-subtle for me. Nothing really new in the shoe's selection - Vivier, Repetto, Marc Jacobs, Bruno Frisoni, Jimmy Choo... - anyway the only pair that caught my eyes is a pair of soft and supple suede leather boots, with flat heels designed by Brian Atwood, in such a shocking pink color even Schiaparelli would have die for it. As you may know this talented and awesome designer have been hired by Bally for a few months now and I will certainly talk about him pretty soon.

Rue de Rivoli, voilà un homme à la pointe de la tendance avec son kilt. Avec curiosité et sans lubricité (c'était surtout de la curiosité, si si), je me demandais comment cet écossais allait monter sur le scooter, qui finalement n'étais pas le sien. Dommage... Vous remarquerez au passage à quel point ses souliers sont parfaitement cirés, en même temps quand on se balade en jupe on ne peut pas se permettre le moindre faux pas.

Et puis direction le Jeu de Paume pour l'exposition Richard Avedon. Une des premières photos exposées - Shoe, designed by Perugia, Place du Trocadéro, Paris 1948 - m'était destinée. Ceux qui ont vu l'expo ou connaissent la photo comprendront parfaitement ce que je veux dire. J'aimerais un jour atteindre cette maîtrise du cadre et cette poésie. Et l'intensité, parfois douloureuse, de tous ces regards croisés, a, je crois, durablement impressionné ma rétine. Merci M. Avedon.

Rivoli street, here is a trendy man with his tartan skirt. With curiosity but whithout lust (I do swear I was just curious) I was wondering how this Scottish man would manage to climb on the bike, which finally wasn't his. Too bad... You must have noticed how his boots are polished but I guess that when you wear this kind of skirt in the street you have to be flawless.

Then I went to the
Richard Avedon's exhibition at the Jeu de Paume. I felt that one of the first photos shown - Shoe, designed by Perugia, Place du Trocadéro, Paris 1948 - was meant for me. Those who have seen the exhibition or know this photo will understand what I mean. I would like to reach one day this perfect frame and that poetry. And the intensity, sometimes quite painful, of all those gazes and expressions had really impressed me for a long time. Thanks a lot M. Avedon.

9 commentaires:

stilettostetico a dit…

Alors je ne suis pas particulièrement fan des "petits chiens-chiens" MAIS certaines apparitions sont propres à me transformer en un "franc et sincère ami des bêtes" !!!
OUI, OUI, OUI et encore OUI pour les "slingbacks", le mouvement de va-et-vient du talon, sa charge érotisante . . .

frieda l'écuyère a dit…

L'hiver dernier, au marché St Honoré, j'avais fait une photo de femme portant chaussettes, mais pas chaussettes façon fashion. finalement, je ne l'ai jamais postée.

Pinupmania a dit…

Perugia
J'ai vu ( plusieurs fois )au musée de la chaussure à Romans sur Isère une expo "Perugia". Quelques centaines de modèles dont certains portés par Rita Hayworth, entre autres célébrités. Un vrai régal !Je suis sûr que cela te plairait.
Quant à Richard Avedon, sublime...
A bientôt

M1 a dit…

Du côté du Marché Saint-Honoré, ce qui est amusant c'est qu'on peut voir les modèles exposés dans les vitrines.. en mouvement dans la rue :)
J'adore le flou total de la 2e photo, et l'air détaché des pieds par rapport aux sandales dans la 1ere photo! tellement chic ;)

MISS GLITZY a dit…

@ stilttostetico : je ne suis pas fan non plus des petits chiens chiens mais celui-ci était trop mignon à mener ainsi sa maîtresse en slingbacks.

@ frieda l'écuyère : il y a des photos que je ne montre pas non plus, et je comprends, autant les chaussettes peuvent être très fashion, autant elles peuvent être un désastre.

@ pinupmania : je sais que la musée de Romans a une belle collection de Perugia et il faut absolument que j'aille y faire un tour. Bientôt. Pour Avedon, absolument.

@ m1 : c'est un peu ça. En mouvement, difficile de ne pas être flou, mais finalement cela donne de bon résultat. Merci.

Bill Brauker a dit…

Oh, I love that shot with the small dog and the white skirt.

Parismages a dit…

Je comprends ta déception pour le kilt et le scooter. La même pensée m'a traversé la tête en voyant ta photo ;o)

Imelda Matt a dit…

we are one in the same you and I - although you're the pretty french version.

MISS GLITZY a dit…

@ bill brauker : thank you. You know what I was pretty sure you would like it.

@ parismages : coquine... et merci.

@ imelda matt : thank you so much for your comment, like this Paris - Melbourne soul link.