9 déc. 2008

Pieces of Legend

You may have already seen this trailer of the silent short movie about Coco (1913/1923) directed by Karl and released while Chanel had shown its Paris-Moscow collection. Take time to look at the entire film, in two parts on Susie Bubble, the mashup of old silent movies and newsreels that do the transition between the two periods is really great. The Russian ballet (and Russian bonds), the 1917 Bolshevik revolution, the first war world, and Coco who moves from her milliner's boutique and the arms of Boy Capel to the Couture and the Russian Grand Duke Dimitri. The beginning of the legend.

Vous avez peut-être déjà vu cette bande annonce du court-métrage sur Coco (1913/1923) réalisé par Karl à l'occasion de la collection Chanel Paris-Moscou, qui circule en ce moment sur le net. Prenez le temps de regarder le film, en deux parties chez Susie Bubble, le montage de films muets et d'images d'actualités qui fait la transition entre les deux périodes est génial. Les ballets russes (et emprunts russes), la révolution de 1917, la première guerre mondiale, et Coco qui passe de sa boutique de modiste et des bras de Boy Capel à la couture et ceux du Grand Duc Dimitri. La légende est en marche.




I admire Karl's creativity and his sense of timing. As the United States have been facing a recession for a year now and crisis since September, looking toward East has inspired him some wonderful gowns and outfits. I guess Coco couldn't have dreamt for a best ambassador.

This short movie brought me back to my youth when my first passion was... movies. A time when I slept underneath Bogart or Ingrid Bergman's eyes or James Dean's gaze on the 5th Ave when I stepped out of my shower (no kidding but I was a teen...). Well I was under Hollywood and its movie stars spell and this led me to the University where I broadened my knowledges and traveled the world throughout movies. Later, with this famous SX 70 camera that played a significant part in Wim Wenders's
The State of Things, I had fun taking pictures of some of the legends who had an influence on my vision of feminity.

J'admire la créativité de Karl et son sens du timing. Les Etats-Unis étant en récession depuis un an et en crise depuis Septembre, se tourner vers la Russie lui a inspiré quelques merveilles. Et Coco ne pouvait rêver meilleur ambassadeur.

Ce petit film m'a ramené loin en arrière, à une époque où ma première passion était le cinéma, où je dormais sous l'oeil de Bogart ou Ingrid Bergman, où je croisais le regard de James Dean sur la 5ème Ave en sortant de ma douche (je ne plaisante pas, mais j'étais ado...). Bref Hollywood et ses movie stars m'avait ensorcelée et ça m'a menée jusqu'en fac cette histoire, où j'ai élargi mes connaissances et me suis baladée à travers le monde grâce à des films. Plus tard, avec ce fameux SX 70, le même que celui qui joue un rôle dans l'Etat des Choses de Wim Wenders, je me suis amusée à capturer quelques unes de ces légendes qui chacune à leur manière ont influencé ma vision de la féminité.

The Lady from Shanghai, Rita Hayworth. Dedicated to Chloé Van Paris.




10 commentaires:

isabelle a dit…

Encore un coup de maître de Karl... Belle prouesse technique. La tienne également, tu as su capter de Rita ce qu'elle a de moderne dans la 1ère photo.

Siljesfashion a dit…

Its simply wonderful. I hope ypu get a white christmas in Paris too!

frieda l'écuyère a dit…

Je n'aurais pas aimé vivre à cette époque où les femmes avaient si peu de liberté, mais qu'est-ce que j'aime cette mode des années 20...

M1 a dit…

Franchement Karl m'étonnera toujours!

Kira Fashion a dit…

I saw this at Youtube, it s fantastic!

a kiss friend :)

Isa a dit…

Rita Hayworth revu et corrigé par Orson Welles, j'adore !
Pour moi aussi, le temps ou je passais mon temps dans les salles de ciné est révolue .. et ça me manque ..

MISS GLITZY a dit…

@ Isabelle : je crois que le secret de cet homme c'est qu'il n'arrête jamais de travailler et bouillonne d'idées. C'est vrai qu'Orson Welles l'avait rendue très moderne avec ces cheveux courts et platine. Et quel visage!
@ Siljesfashion : yes it. It's not cold enough in Paris but maybe after Xmas when I'll be in the countryside.
@ Frieda l'Ecuyère : c'est vrai qu'à l'époque il y avait peu de femmes financièrement indépendante, mais elles ont quand même acquis quelques libertés et il y avait quand même du fun dans les années 20 dont j'adore le style. Of course!
@ M1 : Je crois que Karl aime surprendre et créer.
@ Kira Fashion : yes, I like it. A kiss.
@ Isa : c'était un sacré makeover. Mais elle est magnifique. Moi le cinéma c'est à la maison maintenant et encore quand j'arrive à lâcher mon ordinateur!

Gerri Ward a dit…

This is such an exquisite work of art,unquestionably Karl is ingenious!
No wonder why the symmetry of elegance and loveliness is still woven tightly in all of his creations for Chanel.

MISS GLITZY a dit…

@ Gerri Ward : yes he is and I really admire him.

Anonyme a dit…

福~
「朵
語‧,最一件事,就。好,你西.............................................................................................................
..................