30 nov. 2008

On Show On Friday

J'allais au Printemps vendredi dernier lorsque j'ai aperçu la femme au escarpins noirs.
I was heading to the store Le Printemps when I spotted the lady with the black pumps.


Stella McCartney

Yves-Saint-Laurent

Je ne sais pas de qui sont ces escarpins mais je les trouve beaux. Quelqu'un a une idée?
Any idea who designed those open-toe pumps? I like them but don't have time to look for the brand.

J'étais invitée par la Maison Vouelle qui participait au défilé de Suzanne Ermann - robes de soirée et mariage - organisé par le Printemps Listes.

I was invited by the Maison Vouelle who was participated to Suzanne Ermann's show - wedding and cocktail dresses - organised by the Printemps Wedding department.





Le temps de boire quelques coupes de champagne et grignoter quelques petits fours, de saluer Melissa Regan de Vogele, et de me dire que finalement je n'avais jamais fantasmé sur les robes de mariée. Puis j'ai filé pas très loin de la République à un vernissage du collectif d'artistes Pa pour la parution du numéro 5 de leur revue dont le thème est Pa-ndemie. Invitée là par Shoes Addict, a.k.a Nicovelvet, jeune photographe et artiste numérique, que je ne connaissais que par son blog et n'avais encore jamais rencontrée.

Well I sipped few glasses of champagne and ate some canapés, said hello to Melissa Regan de Vogele and when I left it occured to me that I never fantazised about a wedding dress. Then I went near the Republique Place to an opening exhibition for the release of "Pa-ndemie", the 5th issue of a revue made by Pa, a group of artists. I was invited by Shoes Addict, a.k.a Nicovelvet, a young photographer and digital artist, whom I only knew through her blog and haven't met since that night.



All Black!

Le temps de boire quelques verres de vins, de grignoter des chips, de papoter et d'apprécier certaines des oeuvres exposées. Puis je suis rentrée contente d'avoir terminé sur une note joyeuse une semaine qui avait débuté dans les mouchoirs et l'extinction de voix.

So I had few glasses of wine, ate some chips. I chatted and found some of the works shown really interesting. Then I got back home happy that this week which began with cold, tissues and the loss of my voice ended up in such a cheerful way.

28 nov. 2008

Yesterday Night


Well it's friday night. I recovered my voice but I'm still tired and need a good sleep. 

A lady waiting for a cab on the Haussmann boulevard yesterday night. To be continued...

27 nov. 2008

Fleeting Away

Sortie Sèvres-Babylone. Elle traçait, éphémère. 
Subway exit. She was walking fast, fleeting away. 

26 nov. 2008

Minna Parikka Heats Up Winter

J'avais déjà parlé ici de la créatrice finlandaise Minna Parikka, avant de la rencontrer au salon The Box en mars dernier. Elle m'avait alors parlé de son projet de vidéo pour présenter sa collection Automne/Hiver, idée que j'avais trouvé excellente et qui changeait enfin des photos de chaussures sur fond blanc que je peux recevoir des services de presse. Inutile de vous dire que j'étais à la fois contente et curieuse lorsque j'ai reçu la vidéo par mail. Une ambiance de boudoir glamour, une touche seventies, et une collection girly et sexy qui réchauffe l'hiver. Exactement le genre de vidéo que j'aimerais faire un jour en collaboration avec un créateur ou une créatrice. Je vous laisse apprécier.

I've already talked here about the Finnish designer Minna Parikka before I met her in March at a fashion trade in Paris. She told me about her video project to present her Fall/Winter collection and I thought it was a great idea. Finally something different from the look books and plain pictures of shoes I usually receive. So I was pleased and curious when I got a mail with a link to the video. A boudoir glam atmosphere, a seventies touch, and a girly and sexy collection that warms up Winter. Exactly the kind of video I'd like to do one day in a collaboration with a designer. Enjoy the show.



Bien sûr, après l'avoir visionnée plusieurs fois, j'ai immédiatement été sur son site pour voir si ses modèles étaient vendus à Paris. C'était sans compter sur la frilosité des acheteuses françaises, et la ville la plus proche est Londres, pas la pire des destinations. Et puis Minna m'a appris que d'ici peu elle allait lancer un site d'achats en ligne. Je vous en reparle dès que c'est fait.

Of course after watching it several times I checked on her website if there were stockists in Paris. But it was without thinking of the lack of venture of French buyers and the nearest city where I can find them is London. But Minna told me that pretty soon we could buy her shoes online. Trust me to tell you when it will be done.

25 nov. 2008

Pics of the Day

Des bottes bleues en attente d'un bus / Blue boots waiting for the bus.

J'aime quand les femmes d'un certain âge, comme celle-ci, portent des souliers gais et colorés. Roses et collants violets, petit talon bobine, it makes my day comme on dit.

I like when aging ladies, like this one, wear fun and coloured shoes. Pink and purple stockings, Louis XV heel, it makes my day.

Girl with a Suitcase

19:30 pm, Gare de l'Est, ligne 4.

1) par temps froid, les bottes sont nos meilleures alliées / when it's cold, boots are a girl best friend.

2) j'ai aimé la manière dont elle était assise, tranquille, sur sa valise, absorbée par l'écriture d'un texto / I loved the way she sat down on her suitcase, so calm and absorbed in typing a texto.

24 nov. 2008

Sales, Sales, Sales...

Cette fin de novembre et ce début de décembre sont terribles pour mon compte en banque. De nouvelles ventes privées bien tentantes... mais qui vont peut-être me permettre de commencer les cadeaux de Noël. Jusqu'ici j'ai été assez raisonnable, même si j'en suis déjà à une jupe, une robe, deux chemises et une paire de Derby. Il est donc temps de penser aux autres et de ne pas trop jouer à "un cadeau pour toi et un pour moi"!

This period is a nightmare for my bank account. New attractive private sales... but I may start to purchase my Christmas presents. So far I was quite reasonable even if I already bought a skirt, a dress, two shirts and a new pair of derbies. So it's time to think to my family and try to avoid the game of "one gift for you and one for me" as I usually do!


Annabel Winship (souliers/shoes), Christine Palmacci (vêtements/clothes), Florence Le Maux (sacs/bags), Karen Monny (accessoires/accessories), Marine De Diesbach (bijoux/jewels).
Cliquez sur les liens pour avoir une idée des collections.
Click on the links to take a look at the collections.

Et si comme moi, vous avez rater la première vente de Pring, vous pouvez-vous rattraper du 27 au 29 novembre au 38 rue Charlot 75003.
And if you missed like I did the first Pring's sales, there's a new one from November 27 to 29 at her shop, 38 rue Charlot 75003 Paris.


Première vente privée de Sandie Jancovek. Je suis certaine d'avoir fait un post sur sa collection Modern Time mais j'ai l'impression qu'il s'est perdu dans les limbes de l'Internet lors de mon passage à la nouvelle version de blogger.

First private sales of Sandie Jancovek's shoes. I'm sure I did a post about her Modern Time collection but it seems that it disappeared in the limbos of the Internet when I updated my blogger template.

23 nov. 2008

Still Lifes



Grosse fatigue en cette fin de week-end. J'ai fini par chopper le rhume que tout le monde semble avoir ces derniers temps, ce qui ne m'a pas empêché hier soir de fêter les trente ans de ma petite soeur. Bob Dylan a raison, "time is a jet plane, it moves too fast". Et à quatre heure du matin, j'ai perdu ma voix, du rauque sexy, je suis passée au croassement, et ce soir je me tais. 
J'ai profité de cet après-midi froid et pluvieux de novembre pour parcourir mes albums de Polaroids, souvenirs d'une époque pas si lointaine où l'on trouvait encore des pellicules pour SX 70. Cet appareil était vraiment magique. J'ai commencer à en scanner quelques uns et je vais continuer, faute de pouvoir en faire à nouveau. 

I'm quite exhausted this Sunday afternoon. I finally caught the cold that everybody seems to have but it didn't stop me to go to my sister's thirtieth anniversary party. Bob Dylan is right, "time is a jet plane, it moves too fast." And at 4 am I literarily lost my voice. It was fun when it sounded husky but it ended up in a caw so tonight I stay quiet. 
This cold and rainy day of November, I took a look at my Polaroids albums, recollection of a time when we could find films for SX 70. This camera was really magic. I began to scan some of them and will keep on doing it because I sadly can't shoot new ones.




21 nov. 2008

Fade to Grey


J'ai un truc avec le gris, tous les gris. J'ai des pulls, gilets, jupes ou robes mais aucune paire de chaussures. Et je me demande bien pourquoi.

I got a crush on grey, every kind of grey. I've got sweaters, cardigans, skirts or dresses but no pair of shoes. And I wonder why.

20 nov. 2008

Black Coffee

Yesterday, 10 am, Café de la Croix Rouge. She was standing alone at the counter drinking black coffee. 

19 nov. 2008

Maison Vouelle / It Happened One Night

Après l'intro d'hier, n'allez pas pas croire que pour moi love story = mariage. Mais pour beaucoup, oui. Ça arrive.
J'avais déniché cette photo de Claudette Colbert dans It happened one night de Franck Capra avant d'écrire le post sur la KitKat boot inspirée d'une robe d'Ann Baxter. Souvenirs de mes années d'études de cinéma et des heures que j'ai passé à voir et analyser des films. J'en ai gardé une affection particulière pour certains classiques hollywoodiens et pour les innombrables scènes où la fiancée s'enfuie au moment de dire oui. Et parmi ces runaway brides, Claudette Colbert. Sans parler de la romance compliquée qui s'en suit avec un Clark Gable tout en moustache sexy.

Yesterday's post didn't mean that for me a love story ends up in a wedding but for a lot of people it happens.
I found this picture of Claudette Colbert in Franck Capra's movie It Happened One Night before I wrote the post about the KitKat boot inspired by Ann Baxter's dress. Just a recollection of my film studies and the hours I spent watching and analysing movies. And I still have fondness for old black and white Hollywood features and the numerous scenes where the brides run away during the ceremony. And among those runaway brides, Claudette Colbert. Not to mention the complicated romance with Clark Gable, hot mate of those times.


Et cette délicieuse scène où elle lui expose certains de ses talents, bien plus efficaces qu'un pouce pour arrêter une voiture.
Pourquoi je vous parle de tout ça. Et bien parce que j'ai deux mariages dans ma famille l'année prochaine, que cela suscite bien des discussions au cours des réunions de famille où tout le monde donne son avis sur tout. Moi, je me contente d'offrir mes services aux fiancées dans leur recherche de souliers. Chacun ses compétences. Vous êtes toujours là? Bien.

And this funny scene where she shows him some of her talents, far much better way to hitchhike.
You might wonder why I'm talking about all that. Well, the fact is I've got two weddings in my family next year, which means a lot of loudy discussions during family meetings when everybody give their own views on everything. As far as I'm concerned I decided to give advice to the brides when they will desperately looking for a pair of shoes. Your still here? Good.


Clara

C'est en déambulant dans les allées du salon Première Classe que mon oeil a été attiré par la finesse des souliers des lignes mariage et cocktail de la Maison Vouelle. Echanges de cartes, de mails, puis rendez-vous avec Melissa Regan de Vogele autour d'un café et chocolat liégeois pour qu'elle me raconte l'histoire de cette toute jeune maison. Tout a commencé lors des préparatifs de son propre mariage lorsqu'elle s'est rendue compte de la difficulté de trouver une paire de souliers élégants et confortables. C'est donc avec son mari et Michelle Boor, une de ses amies stylistes, qu'elle a décidé, il y a tout juste un an, de créer une première collection Mariage qui s'est enrichie depuis d'une ligne Cocktail. Désirs d'exception, qualité des matières, satins de soie, crêpes, peaux exotiques, organza et cuir, rehaussées de détails glamour comme la dentelle, les cristaux Swarowski ou les plumes, et le savoir-faire des artisans italiens. Une belle combinaison que je vous laisse découvrir avec ces quelques modèles. Mais n'hésitez pas à aller voir le reste de la collection sur le site.

I was wandering along the stands at Première Classe when my eyes were attracted by the finesse of the wedding and cocktail shoes designed by the Maison Vouelle. I left my card, kept in touch via emails and met again Melissa Regan de Vogele in a café to talk about the story of her new brand. It all began when she realised how difficult it was to find the right pair of shoes for her own wedding. So one year ago she decided with her husband and Michelle Boor, a friend designer, to launch a Wedding collection now enriched by a Cocktail line all made in Italy with materials such as silk satin, crepe, exotic skins, organza and leather, enhanced by glamorous details like lace, Swarowski crystals and feathers. Take a look at some of the models below and don't hesitate to check all the collection on the website.



Jeanne


Juliette


Rania


Rania

En fait, ce sont les modèles Cocktail qui avaient attiré mon attention. Ma passion des plumes très certainement.
In fact, I was first attracted by the Cocktail shoes. I guess it's my passion for feathers.


Edith


Carla


Andy


Eva

Je n'ose imaginer l'effet de ces plumes sur le pied... Ces modèles me réjouissent car si je n'envisage pas forcement le mariage pour moi, j'aime assister à ceux des autres. Et j'ai remarqué, mesdemoiselles, que vous passez quasiment votre journée debout, souvent à piétiner, mais souriantes. Alors si vous ne voulez pas que ce joli sourire se crispe, entraînez-vous à muscler vos zygomatiques et souvenez-vous de ce que disait André Perugia. Vous portez un vêtement mais les chaussures vous portent. Alors même si vous avez explosé votre budget avec votre robe de princesse, ne mégotez pas sur le prix de vos souliers. Faites des économies sur les fleurs ou tailler dans la liste des invités. Car s'il y a un bien une journée où l'expression "trouver chaussure à son pied" prend tout son sens, c'est bien celle-ci!

Détail qui a son importance, il est possible de teindre les modèles de la collection Mariage, pour continuer à les porter une fois mariée. Et vous, qu'avez-vous fait de vos chaussures de mariée?

Can you imagine the feeling of those feathers on your feet... I really like those sandals because if I don't really think about getting married one day, I love to attend weddings. And girls, I noticed that you spent this special day standing on your feet almost all the time and always smiling. So if you don't want that your smile becomes some kind of a smirk, do some exercises and remember what André Perugia said. You wear an outfit but shoes carry you. So even if you have exceeded your budget with your princess bride dress, don't be stop by the price of your shoes. Spend less on flowers or rethink your guests list because on this special day you need the right and perfect shoes.

Last detail, you can dye the shoes to keep on wearing them once you're married. And you, what did you do with your wedding shoes?

18 nov. 2008

Two Lovers


Parce que j'ai bien envie de voir ce nouveau film de James Gray et que c'est une bonne introduction au billet de demain.
Because I'd like to see James Gray's new movie and also because it's a good teaser for tomorrow's post.

17 nov. 2008

Sanderson's KitKat Boot is All About Eve


Voilà ce que c'est que de s'inscrire à la mailing list de la boutique de Rupert Sanderson, je reçois des emails et photos alléchantes qui me donnent envie d'aller à Londres. La première fois, c'était la botte Malta rouge flamboyant, et il y a quelques jours ce modèle KitKat inspiré de l'encolure d'une robe portée par Ann Baxter dans All About Eve. A peine l'ai-je vu que je savais exactement de laquelle il s'agissait. Il faut dire que j'ai vu ce film tellement de fois.

Since I joined the mailing list of Rupert Sanderson's boutique I receive mails and attractive pictures that make me feel like taking the Eurostar to London. The first one was the red Malta boot and few days ago this KitKat boot inspired by the neckline of a dress worn by Ann Baxter in All About Eve. And when I saw it I knew exactly by which dress Rupert Sanderson was inspired, I've watched this movie so many times.


Confrontation qui résument bien l'histoire sous le regard d'une toute jeune Marilyn. A plus.
A faceoff that perfectly summarises the story and a young Marilyn staring at the scene. See you.

14 nov. 2008

Catch Me If you Can!


Saisir le bon moment est un challenge permanent.
Catching the right moment is a permanent challenge.

13 nov. 2008

And What If Dreams Come True?


Vous ne rêvez jamais de posséder une paire de souliers faite selon vos envies et vos désirs?

Comme cette bottine bicolore imaginée par Franck Gehry à partir d'un Richelieu, ligne Flore, de la Maison J.M. Weston. L'élégance d'une tige fermée par six boutons inspirée d'un balmoral et d'une empeigne noire ornée d'un bout fleuri. Ou l'hédonisme dandy traverse les siècles, du dix-neuvième aux Mods des fifties. C'est le premier modèle qui a attiré mon oeil lorsque j'ai visité l'exposition "Humeurs" dans l'hôtel particulier de la Maison J.M. Weston.

Don't you ever dream of designing your own pair of shoes according to your envies and desires?
Like this bicolore boot designed by Franck Gehry. Taking his inspiration from a balmoral with the pearl grey upper closed by six leather-covered buttons and a J.M. Weston black Richelieu decorated with a perforated toe-cap. Dandyish hedonism through the age, from the Ninetieth century to the Mods in the fifties. It was the first model that catched my eyes when I visited the "Humeurs" exhibition at J.M Weston mansion.

J'y ai découvert que la particularité d'un cuir peut imposer sa forme à un soulier. Ce modèle pensé à l'origine par Martin Szekely comme une bottine d'une pièce de cuir d'un seul tenant, s'est transformé en un soulier par le choix du cordovan, une peau rarissime aux qualités exceptionnelles mais se présentant sous la forme de pièces rondes de petite superficie (20 à 22 cm). La bottine est donc devenue soulier, ici photographié par Martin Parr. Finalement, je la trouve très moderne ainsi.

Cinq autres modèles, tout aussi beaux et singuliers, dessinés par Michel Perry, Kris Van Assche et Clémence Krzentowski, complètent cette collection Humeurs, commandes spéciales rêvées par cinq artistes et mis en oeuvre par les artisans des ateliers de J.M. Weston. Pourquoi Humeurs? Car pour des raisons de confort, les artisans disent travailler le cuir "en humeur", c'est à dire légèrement humidifié, et que les artistes les ont imaginés selon leur humeur. Ils sont disponibles sur commande en boutique*, mais vous pouvez aussi imaginer le votre à partir des collections J.M Weston, choisir peausseries, ornementations et finitions, pour un modèle unique à porter donc, selon votre humeur.

I discovered that some pieces of leather determine the shape of a shoe. At first, Martin Szekely had imagined this model like an ankle boot made from a single piece of leather all in one block. But as he chose a cordovan, an extremely rare, original and resistant skin, he had to rethink it because this skin comes in round pieces of relatively small size (around 20 or 22 centimeters). So the boot became a low shoe, here shot by Martin Parr. And finaly I find it pretty modern like this.

Five others models, as beautiful and unique, designed by Michel Perry, Kris Van Assche, and Clémence Krzentowski, complete this "Humeurs" collection, special orders dreamt by five artists and made by the skillfull artisans of J.M. Weston. Why "Humeurs"? (not easy to translate as it's a mix between mood, desire and envy). It's because craftsmen work leather "en humeur", or slightly damp to make it more pliable, and the artists designed them according to their "humeurs". These models are available in the J.M Weston boutique*, but you can also imagine your own model based on the various collections of Weston, choose your skins, decorations and finishes, and finally own a unique pair of shoes.

Comme cette bottine en box noir avec une bride ponctuée de clous, rêvée par Clémence Krzentowski, et que vous verrez mieux ici chez Material Girl, dont l'article m'a donné envie de visiter l'exposition. La maison a donné carte blanche à cinq photographes pour mettre en scène ces sept commandes spéciales (le rêve!). Martin Parr donc, mais aussi Karen Knorr, Claudine Doury, Lise Sarfati et Harry Gruyaert, chacun s'emparant d'un modèle et lui donnant vie, qui sur une plage du Brésil, qui en Russie ou en forêt ou aux Puces de Clignancourt.

Et j'ai aussi pu admirer les photographies des objets et gestes des artisans, ainsi que leurs portraits réalisés par Michel Labelle, ainsi que celles de Dolorès Marat, plans rapprochés de ces détails - jeu des perforations, des motifs de couleurs, des coutures - qui font la singularité de chaque modèle.
Tout en écrivant ce texte, je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt car l'exposition s'est terminée aujourd'hui. Mais vous pourrez donc les voir à la boutique* des Champs-Elysées et pourquoi pas vous laissez tenter. Noël approche. Et si vous me dites crise, je vous réponds exception, plaisir et singularité intemporelle. Pas forcement dans l'immédiat, d'ailleurs je n'ai pas demandé le prix de la bottine rock de Clémence Krzentowski, mais que ce service de qualité et ce savoir-faire existent, ça me rassure. Pas vous?

Like this boot in black box with a riveted strap designed by Clémence Krzentowski. You've got a better look here thanks to Material Girl. J.M. Weston asked five photographers to stage these special orders (how I like to do that!), so besides Martin Parr, Karen Knorr, Claudine Doury, Lise Sarfati and Harry Gruyaert took a pair for a journey into their own universe, on a Brasilian beach, in Russia, in a forest, museum or flea market.
I also admired the photographs made by Michel Labelle of the tools and craftsmen and women at work and Dolorès Marat's close-ups on details - the various perforations, the colorful patterns and finishes - which give to each model its singularity.

As I write this text, I wonder why I didn't do it sooner as the exhibition ended today. But you could see them on request at the J.M. Weston's boutique on the Champs-Elysées and maybe indulge yourself in a new pair of shoes. Christmas is coming soon. And if you tell me "crisis", I answer you priceless uniqueness, pleasure and timeless singularity. Well it may not be this time, as for me I didn't dare asking the price of this rock&roll boot by Clémence Krzentowski, but knowing that this know-how and quality service exist buoys me up. And what about you?

*Boutique J.M. Weston - 114 avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris.

Un livre édité pour l'occasion sera remis à chaque acquéreur d'un modèle de la collection.

An art book published on this occasion will be given to each person who purchases a model from the collection.

12 nov. 2008

Object of Desire


Since I've seen them... Starlet Mix designed by Brian Atwood.

Private Sales / Suite

Photo prise pendant un essayage chez Pring.

Ventes Privées Pring Paris, dimanche 16 de 14h à 19h : 75 rue Charlot, 75003 Paris.

Et vente presse de Gaspard Yurkievich, Christophe Lemaire et P. Roucou du 13 au 15 décembre: 38 rue Charlot, 75003 Paris.

Sinon, est-ce que nous assisterons demain à une foire d'empoigne autour de la collection H&M de Comme des Garçons? Irais-je voir à quoi cela ressemble (la foire d'empoigne)? Ça dépendra du temps.

Two new private sales dates. Otherwise, I'm wondering about tomorrow's arrival of the H&M/Comme des Garçons collection? Chaos and hysteria? Will I go downtown to take a look at it? It will depend on the weather.

Private Sales / Paris

Je ne sais pas pour vous, mais le mois de novembre pour moi c'est un mois de factures, celui où je commence à penser aux cadeaux de Noël, et le moment où je reçois tout plein d'invitations pour des ventes privées que je ne peux pas toujours honorer sous peine de m'endetter, ce qui n'est pas trop mon truc. Mais rien ne m'empêche de vous les faire partager.

I don't know how you feel about November but for me this month is all about taxes, Christmas presents I have to think about and invitations for private sales I can't always attend as I can't stand the idea of debts. But I can share these invitations.

Boutique Estelle Yomeda - 4 rue de Normandie 75003 Paris - +33 (0)1 44 59 80 33

Je ne suis pas vraiment en manque de chaussures, par contre j'aimerais bien trouver une robe pour cet hiver.
I don't really need new shoes but I'd like to find a cute dress for this Winter.

Vente Privée Elsa Esturgie, les 14 et 15 novembre 08 de 10h à 19h. 66 rue des Cascades 75020 Paris / Métro Jourdain ou Pyrénées. Interphone: EST s.a.r.l / Tel : +33 (0)1 48 06 74 91


Et l'ouverture d'une nouvelle boutique samedi 15, association de Jennifer Thieblin (Les Créatures) et Virginie Mahé (Virginie Mahé).
Les Etoiles: 28 rue Traversière 75012 Paris. De 12h à 19h. Métro Gare de Lyon, Bastille, Ledru-Rollin.

And the opening of a new boutique on Saturday 15, launched by two women designers, Jennifer Thieblin - clothes (Les Créatures) and Virginie Mahé - jewellery (Virginie Mahé).

10 nov. 2008

Autumn Mood / Brown & Black


Ce long dimanche qui s'étale sur trois jours me donne plus envie de flâner que de travailler. De déjeuner dans une brasserie et de marcher avant que la nuit ne tombe, beaucoup trop tôt. 

During this long week-end of Remembrance Day I feel like taking my time rather than working all day. Having lunch in a brasserie and an hour walk in Paris before day out at 5:30 pm, too early.