8 mai 2009

Catch Me if You Can

Sometimes I just don't have time to shoot! I spot the shoes, grab my camera, try to frame them but they're already gone. I'll come back later with my story about Philippe Zorzetto's unisex collection. See you!

Parfois, je repère des chaussures, mais le temps de sortir mon appareil, de l'armer, de cadrer, c'est trop tard, elles disparaissent au coin de la rue. Je reviens un peu plus tard avec mon billet sur la collection mixte de Philippe Zorzetto. A +.

7 commentaires:

Oriane a dit…

Ha, on a envie de lui attraper le mollet et de tirer un peu pour les voir de plus près, ces jolis bottines !

frieda l'écuyère a dit…

Ces boots violettes m'en rappellent d'autres. Je vais partir à leur recherche.

MISS GLITZY a dit…

@ Oriane: pour le coup c'était des bottines peep-toe très très élégantes!
@ Frieda l'Ecuyère: si tu me dis recherche, je vais avoir envie de les voir!

M1 a dit…

Et parfois réagir tard pour prendre une photo rend le sujet plus intéressant ! superbe photo ! so Paris !

Imelda Matt - The Despotic Queen of Shoes a dit…

It's hard to photograph people's feet if they don't stop and pose. But I love the way you capture people of the move, there's a sense of urgency to your photographs.

MISS GLITZY a dit…

@ M1: merci beaucoup, souvent c'est vraiment raté et puis parfois, comme ici, il y a une urgence et un début d'histoire.
@ Imelda Matt: It's truly hard but I don't want to ask people to pose sot thank you very much, I'm very touched.

isabelle a dit…

C'est sûr que tu dois en louper plein de photos ! Je trouve néanmoins que tu arrives à dégainer ton appareil vachement rapidement. Ici, le fait que la chaussure soit à moitié "partie" la rend encore plus désirable.