28 oct. 2011

Be Etnies! (and the planet will be your playground)


As I have never practiced such sports as skateboarding, snowboarding or surfing, or played the queen of pavement on a BMX, I had never heard of the brand Etnies until last Summer when I spotted this pair on a friend's feet.

Well I did some research and discovered that the brand belongs to Sole Technology Inc founded by one of the first world champions in skateboarding, the French Pierre André Senizergues (I'm not going to list all his awards, there's too many). But what surprised me most is that the brand was first launched in France in 1986 by the Rautureau brothers (Apple Shoes, Free Lance ...) to bring together the various tribes of skateboarding, snowboarding and BMX riders. In 1989, Pierre André Senizergues took the license to the United States, launched a first model specifically dedicated to skateboarding, and took his independence from Rautureau. Since then, Etnies has grown to become most known brand of the group with a wider range of products, including girls and children.

N'ayant jamais pratiqué de sports de glisse (skate, snowboard, surf) ou encore joué à la reine du macadam sur BMX, je n'avais jamais entendu parler de la marque Etnies avant l'été dernier, et cette paire que portait un ami en vacances, et dont j'ai particulièrement aimé le motif de la toile. D'ailleurs, je l'ai associé à des boules pétanque, c'est dire…

Après quelques recherches, j'ai découvert que cette marque appartenait à Sole Technology Inc créée par un des premiers champions du monde de skateboard, Pierre André Senizergues (je ne vais pas vous énumérer ses titres, il y en a trop). Mais ce que j'ai appris aussi, c'est que la marque avait été lancée en France, en 1986, par les frères Rautureau (Apple Shoes, Free Lance…) afin de rassembler les différentes tribus issues des sports de glisse. En 1989, Pierre André Senizergues prit la licence pour les Etats-Unis, lança un premier modèle spécialement dédiée au skateboard, et prit son indépendance par rapport aux Rautureau. Depuis, Etnies s'est développée pour devenir la marque la plus connue du groupe, avec un éventail de produits plus large, notamment pour les femmes et enfants.



So I was curious to find out what Etnies proposed for girls and I could let myself try those two models above. It's possible that this choice was influenced by the three days I have spent in a house where the temperature did not exceed 14 degrees... It is obviously certain, but I must admit that my nomadic life sometimes makes me live in rather cold places.

And if I tell you that Pierre André Senizergues ecological consciousness led him to develop manufacturing methods with the lowest carbon footprint possible, even approaching the "carbon neutral" for certain lines, and has co-financed documentary on the environment "the Eleventh Hour", initiated and produced by Leonardo DiCaprio, this proves his consistency, and makes you want to follow Etnies. Have a nice weekend!


Ma curiosité m'a donc poussé à trouver ce qu'Etnies proposait pour les filles, et je me laisserais bien tenter par les deux modèles ci-dessus. Il est possible que ce choix ait été influencé par les trois jours que je viens de passer dans une maison où la température n'a pas dépassé les 14 degrés… C'est même certain, mais faut avouer que ma vie de nomade me fait parfois vivre dans des lieux plutôt froids

Si je vous dis en plus que la conscience écolo de Pierre André Senizergues l'a poussé à concevoir des modes de fabrication ayant le moins d'impact carbone possible, se rapprochant même du "carbone neutre" pour certaines lignes, et qu'il a co-financé le documentaire sur l'environnement "La Onzième Heure", initié et produit par Leonardo di Caprio, cela prouve sa constance, et donne envie de suivre Etnies. Bon week-end !!!

25 oct. 2011

For Men Only: Florian Wernert Collection


I know that I don't write enough about men's footwear while I'm actually interest in the subject, well less than in women footwear but I always take a look at the shoes of the men I met, and I'm quite sure that you do the same. So I'll try to do better in the future and for now I introduce to you Florian Wernert first collection that I discovered at Mess Around Trade Show past September.

His passion for shoes and desire to be more than a creative designer led Florian Wernert to learn about both handcraft and industrial shoe-making techniques. Therefore he integrated in 2007 the french National Conservatory of Arts and Crafts, and completed his training in Portugal within the prestigious Centro Formação Profissional da Indústria do Calçado. After that, he decided to dedicate his work to shoe design collaborating with different brands before launching his own one and this first collection.

Je trouve que je n'écris pas assez sur les souliers masculins, alors que c'est un sujet qui m'intéresse beaucoup, pas autant que les souliers féminins, mais quand même. Je regarde toujours comment sont chaussés les hommes que je rencontre. Et je suis certaine que vous aussi. Je vais donc essayer d'améliorer cela, et pour ce qui est de ce billet, laissez-moi vous présenter la première collection de Florian Wernert, que j'ai découvert en septembre dernier au salon Mess Around.

Sa passion de la chaussure et son désir de maitriser les techniques de fabrication, tant artisanales qu'industrielles, le consuisent à intégrer, en 2007, l'Institut Colbert, puis de consolider sa formation au Portugal, au prestigieux CFPIC (Centro Formação Profissional da Indústria do Calçado). C'est après ces formations qu'il prit la décision de se consacrer entièrement à la chaussure, d'abord en travaillant pour différentes marques, avant de finalement lancer la sienne et cette première collection.


With eleven models such as derbies, oxfords, loafers, sneakers and sandals with leather or flexible soles, Florian Wernert made a collection for men who want to wear elegant shoes as well as subtle different accessories with a Parisian touch. The sense of quality and details in the selection of leathers, other materials and in product making, cannot be considered separately from various elements already creating a signature: false symmetries, use of trompe l'oeil, subtle combinations of materials and colours, and a very limited use of black colour. Furthermore, the prices are really reasonable so why should men hesitate?

Avec onze modèles comportant des derbies, richelieus, mocassins, sneakers et sandales à semelle cuir ou flexible, la collection de Florian Wernert répond aux hommes désireux de porter des chaussures et des accessoires subtilement différents, avec cette touche parisienne qui fait la différence. Rigueur, sens du détail apportés au choix des peaux, des matériaux, de la fabrication sont indissociables de certains éléments qui apparaissent déjà comme une signature: les fausses symétries, les trompes l'oeil, les associations subtiles de matières et de coloris, et la très faible présence du noir. Si je vous dis en plus que les prix sont très raisonnables, je ne vois guère de raisons qui pourraient faire hésiter les hommes.






So if your man, cousin, brother, father, best friend ask you to help him find a pair of shoes, you can find Florian Wernert's models at les Galeries Lafayette in Paris and also join the Facebook Page. Ready to shop?

Si votre homme, frère, cousin, père, ou meilleur ami, vous demande de l'aide pour s'acheter une nouvelle paire de souliers. Direction les Galeries Lafayette où vous pourrez trouver une belle sélection de modèles. Et vous pouvez aussi rejoindre la page Facebook de la marque. Prêt pour un shopping ?

19 oct. 2011

Who Wants to be Wonder Woman???


I do! When I look at the collection launched by the French brand André and inspired by Wonder Woman, the iconic Amazon. Obviously, I would choose the red boots to get a bit of her power...

Grâce à André nous allons pouvoir nous la jouer Wonder Woman cet automne (et hiver). En un peu plus vêtue, en ce qui me concerne, mais je dis oui, et plus particulièrement aux bottes rouges. J'adore, tout simplement.


























But I also like the derby and the flat ballerina with the golden stars. And for those who doesn't dare wearing red shoes, André invits you to wear Catwoman's gown and shoe the black boots or green flat ballerina and also a gold and blue derbies, all are obviously perfect.

J'aime aussi ce derby ou la ballerine avec ses étoiles dorées. Et pour celles qui n'arrivent vraiment pas à chausser leurs pieds de rouge, André vous propose de revetir les habits de Catwoman et de chausser des bottes noires ou des ballerines vertes, ou encore des derbies bleu et or. Et c'est pas mal non plus.








It's time to get your magic whip. At least your imaginary one...

C'est le moment de sortir son fouet magique. Au moins son fouet imaginaire...

15 oct. 2011

Chez Ellips : Mode / Plaisir et Bonne Action


Ellips, je vous en avais parlé ici, et déjà à propos d'une vente... Comment ça, je vous pousse à dépenser votre argent ? Et bien oui, Ellips et sa créatrice vous invitent à 4 jours de vente sur le site de la marque, avec des prix plus qu'alléchants (-50 à -60%) sur les collections A/H 2010 et P/E 2011, le tout au profit d'une des trois associations associées à cette vente. Ça a démarré aujourd'hui, et ce jusqu'au mardi 18 inclus.

Je vous invite donc à vous rendre sur le site d'Ellips, où vous pourrez chercher et dénicher la paire qui vous plait (attention, toutes les pointures ne sont pas disponibles) et voter sur le blog pour l'association de votre choix.

Suit une petite sélection des modèles en vente, mais il y en a d'autres... Bon week-end et bon shopping !








11 oct. 2011

Cleo B... and the Fortune Teller

Fifika

It's not a fortune teller but an email that introduced me to the world and A/W collection of the British shoe designer Cleo Barbour aka Cleo B. It was the first time I heard about her and I almost liked all the collection and especially the suede folds models with tassel drawstrings tightly gathered around the foot. Why the Fortune Teller? Because it's the name of her new A/W 11-12 collection inspired by the culture of the Romani tribes. As for her background, Cleo studied at the Cordwainers college and worked with London-based designers such as Nicholas Kirkwood before developping her own brand.

Temps moderne oblige, ce n'est pas une diseuse de bonne aventure mais un simple email qui m'a fait découvrir l'univers et la nouvelle collection A/H de Cleo Barbour aka Cleo B, créatrice londonienne de souliers féminins et élégants. Une découverte donc, et une attirance pour la plupart des modèles de la collection, enfin surtout ceux en veau velours, avec ce lien qui vient resserer autour du pied une forme un peu lâche. Si je vous parle de bonne aventure, c'est parce que sa collection s'inspire de la culture des tribus roumaines et gitanes, et qu'elle s'appelle tout simplement "Fortune Teller". Quant à son parcours, études au fameux Cordwainers collège, avant de travailler pour des créateurs londoniens tels que Nicholas Kirkwood, et enfin de lancer sa propre marque.

Kizzy Tan

The mix between a subtle luxury (suede, velvet and rabbit fur materials) and contrasting features (chunky heels and platform combination), as well as the muted Autumnal tones of tan, deep brown, midnight purple and dusty pink, are truly appealing.

Le mélange de luxe subtil dans le choix des matières (veau velours, velours, fourrure de lapin) et de formes contrastées (bouts mufflés, hauts talons imposants combinés à une plateforme), ainsi que les couleurs aux tonalités automnales, roux, bruns foncés, mauve, rose cendré, sont ma foi, extrêmement attirants.


Jofranka

Edyta

Lila

I also love the burst of energy created by this orange metallic leather (the turquoise is also daring).

J'aime aussi l'énergie dégagée par ce cuir orange métalisé (en turquoise, c'est pas mal non plus).
Loyko

And what about this sky blue suede... / Et aussi ce veau velours bleu...
Sapphira

Pesha

Those are my little selection but you can have a look at the all collection on the website, enter her universe through her diary, join her Facebook page and last but not least plan a trip to London and her boutique. I'm not a fortune teller (just a shoe lover) but I can tell you that London is calling!

Ceci était ma petite sélection, mais vous pouvez admirer toute la collection sur son site, découvrir son univers à travers son journal, rejoindre sa page Facebook, et surtout planifier lors de votre prochain séjour à Londres, une petite visite dans sa boutique. Je ne suis pas diseuse de bonne aventure, mais je vous le dis quand même : London is calling!

8 oct. 2011

4 oct. 2011

God Save My Shoes


Escarpin noir, talon haut, trace de rouge à lèvres et God Save My Shoes en rouge. Le ton est donné. Le film de Julie Benasra, diffusé demain sur Canal + à 22h30, explore avec humour et légèreté, cette relation si particulière que les femmes entretiennent avec les chaussures. Aucun autre accessoire (si tenter que la chaussure soit accessoire) ne provoque une telle frénésie d'achats, parfois totalement irrationnels, il faut bien l'avouer. Difficile de ne pas se reconnaitre dans les différents témoignages des femmes interviewées, en France et aux Etats-Unis. (Américaines et françaises sont, selon les chiffres, les plus grandes consommatrices de chaussures). Féminité, séduction, sexualité, fétichisme, pouvoir mais aussi vulnérabilité, et cet amour pour un objet qui flirte parfois avec l'oeuvre d'art. Bref, la chaussure fait parler et bien parler. Du côté des créateurs, on retrouve un talentueux quatuor composé de Christian Louboutin, Manolo Blahnik, Pierre Hardy et Bruno Frisoni. Plus d'autres interventions tout aussi intéressantes de conservatrices de musées, de journalistes, de psy...




Invitée à l'avant-première vendredi dernier, j'ai pris beaucoup de plaisir à voir ce film, qui je l'avoue, m'a rappelé pourquoi un jour j'ai créé Miss Glitzy. L'évènement, parrainé par Sarenza, était organisé au profit de l'association caritative Soles4Souls. Pour chaque invité chaussé d'une paire de talons hauts, Sarenza s'engageait à offrir une paire à un enfant dans le besoin. Je ne me souviens plus du chiffre exact, mais nous avons été plus de 130 à répondre à l'appel. Porter des talons et faire une bonne action, l'équation était parfaite.



Le rendez-vous est noté ? Canal +, mercredi 5 octobre, 22h30. Et pour vous messieurs, ce sera l'occasion de comprendre la raison pour laquelle les boites de chaussures s'accumulent dans nos dressings. Because, God Save My Shoes!

Indian Summer in Paris