23 févr. 2012

REVEALING MISTER CHENG


One of the winners of the Who's Next Blog competition in the footwear category, Kong Yiu Cheng aka Mister Cheng, graduate of the Artez Institute of Art (The Netherlands) in footwear design in 2011, shown his graduating collection at Mess Around past January. What I really appreciate in this kind of work is the fact that being free from manufacturing contingencies it can explore concepts and materials. And what was interesting for him during the trade show was to present his first models to the professionals of the footwear industry whom I heard were actually interested in his work.

Lauréat dans la catégorie "chaussure" du concours Who's Next Blog, Kong Yiu Cheng alias Mister Cheng, diplômé en 2011 du Artez Institute of Art (Pays-Bas), département design chaussure, a exposé sa collection de fin d'étude à Mess Around, en janvier dernier. Ce que j'apprécie particulièrement dans ce type de travail, c'est la liberté d'explorer concepts et matériaux, en dehors de toutes contingences de fabrication artisanale ou industrielle. Et ce qui fut particulièrement intéressant pour lui durant le salon, fut de présenter ses premiers modèles à des professionnels de l'industrie de la chaussure, qui si j'en crois ce que j'ai entendu, ont été pour certains très intéressés par ce travail.


"As a designer of men’s footwear, I want to stimulate the renewal of men’s shoes. I reinterpret the recurring classical models such as the Derby, Oxford and the Monk through my fascination for the unfinished and the imperfect".

The "Naked shoes" series (model above) reveals the construction of the shoe and uncover what is beneath by using unusual material such as plastic polyurethane with unfinished sealed edges and rough leather outsoles that provide an unfinished and imperfect appearance.

"En tant que créateur de souliers masculin, je désire stimuler le renouveau de la chaussure masculine. Je réinterprète les formes classiques récurrentes telles que le Derby, le Richelieu ou la sandale de moine à travers ma fascination pour l'imparfait et l'inachevé."

La série "Naked Shoes" (modèle ci-dessus) révèle la construction de la chaussure, et découvre le pied habituellement caché, en utilisant des matériaux inhabituels tels que le plastique polyuréthane. Quant à la "non finition" des bords scellés et la semelle en cuir rugueux, elles donnent au modèle cette apparence recherchée d'imperfection et d'inachevé.


For the ‘Curled Shoes’, the upper is fixed under a bent tension with the outsole which allows the shoe to stay in a bent position. He chose a suede upper with the idea of an inside out use of the material, while revealing the patterns and drawing marks which are normally on the underside of the leather.

Pour les "Curled Shoes", la fixation sous tension de la partie supérieure et de la semelle extérieure permet à la chaussure de rester dans cette position courbée. Dans le choix d'un cuir suede, on retrouve l'idée d'inverser l'utilisation du matériau, tout en révélant motifs et marques de patronage qui sont habituellement cachés à l'intérieur, sous le cuir.


The third one is the ‘Upholstered’ series which I really like. By upholstered the shoes in lycra he actually refashioned the style of the shoes, integrating all the details of the upper into some kind of a second skin.

After graduating, Kong Yiu Cheng has been invited by Camper for a 6 months program to experience the design process for one whole season. And he's also thinking of developping his own collection based on these former prototypes. I will obviously keep an eye on him and invite you, as I do, to follow the personal diary and shoe interests and experiences of Mister Cheng.

J'avoue un faible pour la série "Upholstered". En recouvrant entièrement la chaussure de lycra, et en intégrant tout les détails de la partie supérieur dans cette seconde peau, il refaçonne de manière étonnante le style initial du modèle.

Son diplôme en poche, Kong Yiu Cheng a été invité par Camper à suivre un programme de 6 mois, ce qui lui permet de faire l'expérience du processus de design d'une saison entière. Et il réfléchit aussi à la possibilité de développer sa propre collection, à partir de ces premiers prototypes. Je vais évidemment garder un oeil sur lui, et je vous invite à suivre le journal de bord de Mister Cheng, ses expérieces et son intérêt tout azimut pour l'univers de la chaussure.

Aucun commentaire: