23 avr. 2013

L'ESPRIT COUTURE DE FRED MARZO


La signature est belle, simple et élégante, éloquente.


En réponse à une réflexion d'Inès de la Fressange, Catherine Deneuve explique qu'il ne serait jamais venu à l'esprit des actrices qui ont marqué l'histoire de l'érotisme au cinéma de porter des talons hauts.

"Ce qu'on recherchait tous, c'était de créer un mouvement. Le cinéma n'est pas autre chose. Et on ne peut bien marcher avec des talons très hauts. Mais aussi on avait une notion qui n'a plus guère de sens aujourd'hui : il fallait avoir une allure et être naturelle. (Roger Vivier, Edition Rizzoli International)

Je ne suis pas certaine que cette notion n'ait plus de sens aujourd'hui, ou alors ai-je parcouru assez de chemin pour la comprendre. 

Cet interview, l'exposition consacrée à Jacques Demy à la Cinémathèque, tout ceci m'a mené à Fred Marzo. Comme une évidence. Je n'ai jamais glissé mes pieds dans un de ses modèles mais mon oeil reconnait dans les formes, les lignes, cette compréhension du soulier féminin. La recherche de l'effet qu'il produira une fois porté, de l'allure qui s'en dégagera, comme un point final à l'élégance. 

Il est difficile d'aimer tous les modèles d'une collection, mais j'avoue que peu me laissent indifférente.

A commencer par cet escarpin, le bien nommé Claudine.

Ou bien cette sandale. 




Fred Marzo a l'oeil et le sens du détail, certainement acquis auprès de Stéphane Kélian, Christian Louboutin et Catherine Sartore, avec laquelle il collabore toujours à l'élaboration des collections Sartore. Ses souliers sont fabriqués en France dans des matériaux nobles comme l'agneau plongé, le python, le serpent d'eau... belle invitation à la douceur et au raffinement.



Et une touche glitz qui ne peut que me plaire !

"J'ai juste envie de m'exprimer avec justesse" dit Fred Marzo. Et bien c'est réussi, car sa collection est juste.

Page Facebook car Fred Marzo est à suivre...

Points de vente.

Aucun commentaire: