27 sept. 2013

MOOD OF JETLAG MIXE ART URBAIN ET ESCARPINS


Loin de l'agitation de la fashion week, grand bien m'a pris d'aller faire un tour au vernissage de l'expo/vente de Mood of Jetlag à la galerie parisienne Le Comptoir, non loin des Buttes Chaumont. Dossier de presse et visuels m'avaient intriguée et séduite. Et je n'ai pas été décue. Mêler l'art urbain et l'élégance de l'escarpin, cela ne pouvait que me plaire. 


La première paire qui m'a tapée dans l'oeil est aussi la première qu'a peinte l'artiste Eaj. Et évidemment la seule qui ne soit pas à vendre car appartenant à la jeune femme bohème et voyageuse avec laquelle il a monté ce projet d'expostition de paires uniques peintes à la main. 


Energie, poésie, l'univers de Eaj est riche et s'adresse aux audacieuses qui n'ont pas peur d'affirmer leur personnalité en chaussant une oeuvre d'art. On ne peut aussi qu'admirer la maîtrise avec laquelle il a su travailler formes et lignes de l'escarpin, utilisant des produits spécialement adaptés aux cuirs, supportant les torsions occasionnées par le mouvement ainsi que le contact de l'eau.







50 paires, 50 oeuvres que l'on peut évidemment porter en différentes occasions ou encore exposer comme le très bel objet qu'elles sont. Je vous invite donc à pousser les portes de la galerie ce week-end car l'exposition se termine le lundi 30.


MOOD OF JETLAG - LE COMPTOIR
72 rue de la Villette 75009 Paris
de 11h à 21h
Métro Botzaris ou Jourdain

24 sept. 2013

LE CUIR DANS TOUT SES ETATS

Petit retour en images sur le salon Cuir à Paris qui s'est tenu la semaine dernière. N'étant pas en quête de fournisseurs, je n'y suis pas allée pour les nombreux stands de tanneurs et mégisseurs français et étrangers présents, mais pour les expositions autour du cuir et les créateurs exposés.


Et aussi pour prendre le pouls des tendances de l'automne-hiver 14-15. Je sais, d'ici là j'aurais oublié, mais le forum est toujours fort bien fait et les matières belles et parfois surprenantes. Ces tendances se déclinaient au fil de lettres et de mots évoquant des matières premières, des ambiances et des concepts. 

B comme Béton/Beauté - Bois/Brique
C comme Carton/Cellophane - Cacao - Canaille
P comme Plume / Plomb - Pierre / Peau - Passion
Y comme Yin/Yang

N'étant pas journaliste accréditée, je n'ai pas eu le droit de prendre de photos. Ce que je conçois.

Place à IntérieursCuir, opération de promotion des cuirs français initiée en 2008 par la Fédération Françaises de la Tannerie Mégisserie, 12 Tanneurs Mégissiers et CTC, qui présentait les projets des lauréats et finalistes de son premier concours. Sur le thème du "cuir décontexté", des étudiants de 7 écoles françaises de design et d'architecture ont travaillé le cuir hors des contextes habituels, comme élément structurant, esthétique et architectural.

Petite sélection toute personnelle :


Prix du jury pour le projet Artéria d'Elodie Elsenberg et Fabien Szczepanowski de l'ESAD (Reims), luminaire s'inspirant du motif créé par les vaisseaux sanguins et leur arborescence.


Restons dans le luminaire avec cette lampe d'appoint en cuir végétal imaginée par Marie Odinot, Julie Kotolski et Chloé Riffault de l'ESAD (Reims), dont la luminosité et la forme varie selon les envies de l'utilisateur.


La Peau d'Hiver de Lucille Sauzet, ESADSE (Saint-Etienne), ou module enveloppant le corps et se situant entre le vêtement et la micro-architecture. A usage domestique, cette double peau incite au cocooning.


Pour la maison encore, le Matelas d'Air de Meliani Wissem, ESADS Strasbourg, est un coup de coeur. A poser à même le sol ou contre un meuble, j'imagine sans peine le plaisir de s'y poser et reposer.

Eisuke Yoshikawa

Dans une démarche similaire, les tanneurs toscans et leur label Made In Tuscany ont initié The Craft Leather Project, entrainant des étudiants de 10 écoles de mode et design internationales à découvrir le processus de tannage végétal des cuirs toscans et à créer des accessoires, pour certains surprenants.

A l'image du projet de Eisuke Yoshikawa (Hiko-Mizuno College of Jewellery) ci-dessus, qui explore la relation entre le corps humain et le cuir, où comment des individus n'ayant jamais vu d'artefacts culturels liés au cuir végétal pourraient l'utiliser… Etonnant...


Le cuir comme matière vivante est la source d'inspiration de Junsun Kim (Kookmin University), avec l'eau comme médium et créatrice de volume à base de bouteilles de différentes formes pour donner du volume au cuir teinté tye and dye.


Hitumi Suzuki (Bunka Fashion College) s'est inspirée de la culture italienne coexistant avec la nature, travaillant sur l'évolution dans le temps du cuir végétal comme matière vivante.


Ma Belle Epoque de Géraldine Delemme (London College of Fashion) nous invite à un voyage dans les lieux sombres et décadents de la France de la fin du 19ème siècle, avec la peau dévoilée et le French Cancan comme source d'inspiration.

Enfin, sur l'espace Bespoke, j'ai retrouvé avec grand plaisir Lucie Monin dont je vous ai déjà parlé ici. Et découvert le travail de broderie sur cuir de Ekceli dont je vous reparlerai prochainement dans le cadre de sa collaboration avec Baron Papillom.

23 sept. 2013

PARTICIPEZ A L'AVENTURE RED CARPET !



Vous connaissez Red Carpet ? Ces semelles en cuir fabriquées en France qui facilitent le port des hauts talons tout en étant élégantes lorsqu'on les ôte. Car avouons-le, les semelles en général ce n'est guère glamour. En lançant Red Carpet, Claire Vidal a pensé ses semelles comme un accessoire de mode et ses clientes ne s'y sont pas trompées. 

Mais pour pouvoir développer sa jeune entreprise, Claire Vidal a besoin de nous, clientes qui mieux que personne savons l'utilité des Red Carpet. Comme dans tout projet de crowdfunding, il y a des contreparties à l'investissement que je vous invite à découvrir sur Indiegogo, ICI.


Semelles de différentes couleurs, demi-semelles, ou encore celles conçues pour les souliers ouverts. Difficile de ne pas trouver celles qui vous conviendront le mieux.


Quand je vous parlais d'élégance. En investissant ne serait ce que 5$ vous permettrez à Red Carpet de poursuivre son aventure. Et quelle jolie aventure !

18 sept. 2013

VOUS AVEZ DIT TENDANCES, COMME C'EST TENDANCE...

Ceci est loin, très loin d'être exhaustif, juste un pêle-mêle de visuels choisis au gré de mes lectures des numéros Spécial Mode et/ou Accessoires.


Bottega Veneta / Marni / Louis Vuitton / Tabitha Simmons / Santoni / Chanel / Charlotte Olympia pour Mulberry / Underground / Vic Matié


Suite à ma visite du Musée International de la Chaussure de Romans, je me suis fait la réflexion qu'il y avait beaucoup plus de créativité chez les bottiers et stylistes du vingtième siècle, disons jusqu'au début des années 80, que maintenant. J'exagère un peu. Mais le fait est que j'ai l'impression, depuis que je tiens ce blog, que l'on ne fait que recycler et mixer des formes et lignes existantes. Les tendances s'étirent sur plusieurs saisons. La preuve, les clous sont toujours là et ne passeront toujours pas par moi ! 

Alors "que dice" les tendances pour cet automne/hiver 13-14 ?

- Un revival du début des années 70 avec des mocassins ou Derby/Richelieu à talons bien carrés, bien stables, voire une semelle qui flirte avec les creepers qui sont toujours d'actualité.

- le rétro avec les formes et couleurs poudrées, sucrées des sixities ou le motif pied-de-poule.

- le punk/grunge... comment dire... On trouve des godillots chez Chanel et de la botte de biker chez Saint Laurent Paris version Hedi Slimane. Je vais en rester à mes Dr Martens.

- Les impressions croco, écailles, python (pour certains, les matières sont naturels). 

- L'éternel tendance masculin/féminin que l'on appelle cette année "boyish" ou "tomboy". Celle-ci est très pratique pour celles qui, comme moi, aiment être à plat.

- La cuissarde, oui/non, pour/contre... le fait est que si l'on n'a pas la silhouette et les jambes qui vont avec, ce n'est même pas la peine de l'envisager.

- Et enfin, ce qui me semble être la seule tendance vraiment nouvelle, mais pas facile à porter si l'on ne dépasse pas 1m70 avec les jambes fines, les grosses semelles crantées que l'on trouve chez Prada, Stella McCartney, Vic Matié... J'ai du mal à trouver cela beau et élégant à porter. D'ailleurs Prada fait le grand écart en proposant aussi des escarpins très sixties à l'imprimé tartan. Ceci étant, cette tendance peut durer plus d'une saison... 


N'ayant pas forcement les moyens d'investir pour l'instant dans une autre paire de chaussures, j'ai fait le tour de mon dressing. Pour la tendance noir et blanc/boyish, ces prototypes de mon modèle Miss Glitzy pour André feront très bien l'affaire. Quant aux bottines à talons, j'ai ressorti ce modèle Marc Jacobs que j'ai depuis plus de 10 ans et dans lesquelles je suis bien. Tout simplement. Un petit tour chez le cordonnier et elles seront nickel pour ce début d'automne.

Sinon, j'ai quand même l'oeil sur quelques collections de créateurs, voire de marques plus mainstream, dont je vous parlerai prochainement. 

Et restons cool avec les tendances, la mode est faite pour s'amuser. Et n'oubliez pas, comme le dit Eric Emmanuel Schmitt dans son édito du Figaro Madame, "les accessoires constituent un langage. Ils sont bavards (...)". Alors à vous de raconter votre histoire !


17 sept. 2013

EN SELLE MARCEL : COLLAB BRADLEY WIGGINS / FRED PERRY


S'il y a un bien un sport qui m'est complètement étranger, c'est le cyclisme. Je n'ai aucune référence en la matière, à part le fait que je sais faire du vélo, mais ce n'est pas le même registre.

Ceci étant, face à ce portrait de Bradley Wiggins, on pourrait imaginer cet anglais, leader d'un groupe de pop/rock brit. Ce qu'il sera peut-être un jour. Mais pour l'instant, ses titres sont vainqueur du Tour de France et médaille d'or aux JO en 2012 et son actu, une collaboration avec Fred Perry pour une collection capsule vendue en exclusivité chez En Selle Marcel, "marchand de beaux vélos et d'accessoires singuliers", of course!

Un style britannique qui mixe les codes de Fred Perry et un design sixties pour des produits (vestes, polos zippés, shorts, pantalons, chaussures et sacs) inspirés du cyclisme et aux couleurs de l'Angleterre.

Petite sélection de produits.

Signature



Lignes épurées, élégantes pour des modèles faciles à porter.


Détail cycliste avec cette poche arrière sur les polos zippés.



Et j'imagine sans peine Bradley dans cette veste rouge. Tendance plutôt masculine me direz-vous mais que l'on peut néanmoins s'approprier et pas seulement sur un Vélib.

Quant à En Selle Marcel, si vous ne connaisez pas ce beau lieu dédié au vélo, c'est l'occasion d'aller y faire un tour.

En Selle Marcel
40 rue Tiquetonne
75002 Paris

+33 (0)1 44 54 06 46

13 sept. 2013

REVELATIONS GRAND PALAIS JUSQU'AU 15 SEPTEMBRE


De l'utilité des réseaux sociaux... si je n'avais pas lu les statuts Facebook d'Audrey Fallope, je serais peut-être passée à côté de Révélations, première biennale des métiers d'art et de la création présentée au Grand Palais par les Ateliers d'Art de France. Et cela aurait été fort dommage tant la visite vaut le détour.

Sans tergiverser, disons tout net que cela fait un bien fou de voir autant d'excellence, de créativité, de savoir-faire français et étranger, bien loin des sentiers battus. Je vous invite donc à profiter de ce week-end pour découvrir le travail et les créations des différents exposants - le salon se termine dimanche soir.

Bottiers, joailliers, plumassiers, verriers, designers textiles, céramistes, tapissiers, modistes, créateurs de vêtements... Déambuler dans les allées est un plaisir et régal pour les yeux. 



Audrey Fallope donc, qui revisite les formes classiques de souliers avec élégance, fantaisie et modernité. Des souliers ultra féminins fabriqués sur-mesure, uniques et raffinés. Elle y expose différents modèles travaillés en collaboration avec Fabienne Verry, créatrice de la marque de bijoux Lumière de Soy qui a honoré les tiges des modèles d'Audrey avec des éléments Swarovski.

Tapisserie d'Aubusson / LauClem Bijoux

Si cet été, j'ai pu admirer les tapisseries d'Aubusson datant du XVIIème siècle de l'église Saint Mathieu de Salers, je ne m'attendais pas à retrouver des créations aussi contemporaines qui donnent envie d'habiller ses murs de tapisseries.

Ou bien encore de parer son cou de ce collier plastron de Laurentine Périlhou et Clément Smolinski, créateurs de LauClem Bijoux, qui renouvellent le tissage macramé.

Sculpture de Paul Day, People 2012 / Martine Damas, hommage à la sphère et hommage à cette artiste disparue en 2010.

Colonne vertebrale du salon, Le Banquet offre sept tables qui présentent des oeuvres d'artisans d'art, de designers, de plasticiens, de sculpteurs qui "assument l'importance du faire en art et se soucient du traitements des métaux". Surprenant, déroutant et essentiel.


Cette première biennale met aussi à l'honneur la Norvège avec l'association Norwegian Crafts et une sélection de 14 artistes et des pièces en verre, textile, céramique et bijoux.


Coup de coeur pour ces enceintes sur le stand Korea Craft and Design Foundation.


Plaisir aussi d'y retrouver Janaïna Milheiro, artisan designer textile dont le travail à partir de plumes est magnifique. Il rehausse, sur le stand de La vallée Village, les créations de la modiste Clotilde Toussaint et les vêtements de la créatrice Christine Phung.


Et pour finir ce petit tour d'horizon subjectif, qui j'espère vous a fait envie, les pièces de Sandra Clodion, créatrice d'ameublement dont j'ai particulièrement aimé le travail en papier tissé japonais.


Révélations Grand Palais : Infos Pratiques

Janaïna Milheiro sur Woozart

Facebook Révélations Grand Palais

10 sept. 2013

CONCOURS : #ILOVEBENSIMON JUSQU'AU 16 SEPTEMBRE



Si comme moi vous aimez ces instantanés de vie, aussitôt pris aussitôt partagés sur Instagram, et que vous possédez une paire de tennis Bensimon (qui n'en a pas...), ce concours organisé avec Sarenza est pour vous.

Il vous reste donc six jours pour retrouver vos Bensimon, les photographier et les publier sur votre compte Instagram avec le hastag #ILOVEBENSIMON, en vous abonnant au préalable aux comptes Instagram de Bensimon et Sarenza

A la clef pour chaque gagnant : 2 paires de tennis et un sac pour la photo avec le plus de ❤, plus le coup de ❤ Sarenza et Bensimon. 

Soyez inventifs, créatifs et surtout amusez-vous !

5 sept. 2013

LUXURY CRUSH : ROBE EN SOIE DOLCE & GABBANA


Après une petite plongée dans les numéros Spécial Mode des magazines féminins, nécessaire car je n'avais guère prêter attention aux présentations des collections A/H 13/14, mon coup de coeur "Luxury Crush" est cette robe en soie de Dolce and Gabbana. Je suis tombée en arrêt devant la beauté de cet imprimé qui reprend les mosaïques byzantines de la cathédrale Santa Maria Nueva de Monreale en sicile. Point de départ de la collection automne/hiver du duo italien, les autres modèles sont tout aussi magnifiques, mais c'est cette robe que je porterais le mieux si j'en avais les moyens...

Bonne journée !

4 sept. 2013

LES 2 ANS DE L'EXCEPTION


L'Exception, un nom qui claque, une philosophie et une belle sélection pointue de créateurs français, tel est ce select shop en ligne que vous connaissez certainement tant il est difficile de résister à ses choix.

Pour fêter ses deux ans, L'Exception vous invite jusqu'au 28 septembre chez Franck et Fils avec un pop-up store présentant une sélection des meilleures pièces de l'automne/hiver 2013 de JC de Castelbajac, Erotokritos, Les Prairies de Paris, Innamorato, Arior, Christine Phung, Thomas Lieuvin, Zhen et Mossi, Ligia Dias... 

A l'image de L'Exception, qui est certes une boutique en ligne, mais qui nous offre aussi la possibilité de découvrir à travers des interviews les créateurs et leurs parcours, ainsi qu'un autre regard sur la mode via son magazine.

Et voici une toute petite sélection de pièces qui m'ont tapées dans l'oeil...

Pull Renard et robe kimono de JC de Castelbajac

Top écossais d'Innamorato et blouson Bobby Print de Christine Phung, lauréate du prix Premières Collections de l'ANDAM


Escarpin Chicago de Thomas Lieuvin en agneau plongé, jeune créateur dont je vous avais parlé au moment de sa collection pour Bata et sur lequel je reviendrai bientôt.

So Happy Birthday L'Exception! Et rendez-vous sur la page Facebook pour découvrir le code pour le bon d'achats spécial 2 ans.

Et bien sur chez Franck et Fils :

80 rue de Passy
75016 Paris