23 déc. 2013

CHEZ BOTOU : SHOE STORE FOR KIDS


C'est souvent grâce aux naissances que je découvre de nouvelles marques ou boutiques pour enfants. Ma jolie nièce Anna a pointé le bout de son nez le 13 novembre, et en cherchant un cadeau, j'ai fait une pierre deux coups. A savoir la marque de vêtements pour enfants gourmands Quatre heures qui m'a ensuite menée rue Milton chez Botoù, ravissante boutique de chaussures pour enfants, à la sélection variée et pointue et de fabrication principalement européenne.


Si l'on y retrouve des marques classiques comme Pomme d'Api, Aigle, Start Rite ou Tartine et Chocolat, il y en a d'autres que j'étais contente de retrouver telle Bisgaard, ou de découvrir comme Mina (bottine) ou bien la marque italienne Ocra (ci-dessus à gauche).




Plus de détails sur les marques proposées ici.


Vous pourrez aussi y trouver une sélection d'accessoires et de cadeaux pour les anniversaires, fêtes et idées de déco, coup de coeur de la maîtresse des lieux.


Ces chaussons fait main en peau de poisson Pum (m) ont été mon coup de coeur.


Tout comme ces slippers bleus pailletés de la marque espagnole Beberlis, que j'ai offert à la fille d'une amie.


Mon conseil : poussez donc la porte de Botoù, 20 rue Milton 75009 Paris. Vous ne le regretterez pas !

Et suivez son actualité sur la page Facebook Botou.

20 déc. 2013

COLLECTION PASSIONATE RUSSIA DE FREYWILLE


Longtemps parisienne, j'ai le souvenir des affiches dans le métro pour les collections de l'orfèvre émailleur FREYWILLE qui attiraient immanquablement mon regard, sensible aux styles Art Déco, Art Nouveau et Jugendstil. 

C'est donc avec plaisir que je me suis rendue à la boutique de la rue Saint-Honoré pour découvrir la nouvelle collection Passionate Russia pour le printemps 2014, car à la vitesse où passe le temps, le printemps c'est déjà demain. Si si.

Maison Viennoise et artiste émailleur depuis 60 ans, FREYWILLE s'inspire pour les motifs de ces bijoux d'artistes qui ont marqué l'histoire de la peinture. Un des premiers modèles reprend d'ailleurs les célèbres Iris de Claude Monet. Les collections Passionnate Russia sont quant à elles l'aboutissement de plusieurs années de travail et rendent hommage à l'art, au folklore et aux contes les plus populaires de la Russie, chers aux fondateurs de la marque.


Voici donc les quatre thèmes de cette collection aux détails et dessins ciselés et couleurs franches, gaies et élégantes. On y retrouve les traditionnelles Matriochkas, trop mignonnes, à glisser autour du poignet. Mais aussi "Golden Kalinka" qui reprend les dessins de l'art populaire russe inspiré de la nature, "Swan Lake", évocation du Lac des Cygnes de Tchaïkovski et mon préféré, le "Glorious Firebird" ou Oiseau de Feu que l'on retrouve dans les contes populaires des pays slaves. 


Ce foulard Gavroche avec son Oiseau de Feu a d'ailleurs très vite trouvé sa place à mon cou. Car outre les bijoux, FREYWILLE propose aussi de très beaux carrés en soie, conçus par l'équipe de designers de la Maison et fabriqués en édition limitée. Si mon choix s'est porté sur des hommages à différents peintres, il en est d'autres d'inspirations plus tribales ou florales tout aussi jolis. Reflets des collections de bijoux, ils n'en sont pas moins de très belles pièces à part entière. 


Si vous manquez d'inspiration pour vos cadeaux de Noël, songez donc à ces carrés de soie, un livret les accompagne offrant différentes façons de les porter.

Et retrouvez aussi la marque sur sa page Facebook FREYWILLE

Bon vendredi et bon week-end de shopping !

17 déc. 2013

VIVE L'HIVER EN BADELAINE (ET LE PRINTEMPS AUSSI)


Quand j'ai fait part au Capitaine qui partage ma vie de ma dernière acquisition, il m'a dit - c'est quoi ce truc avec les chaussettes ? Et bien le fait est que j'adore les belles chaussettes, à motifs et colorées. 

J'ai découvert les modèles de Badelaine en passant Passage du Grand Cerf et évidemment je m'y suis arrêtée. Toute jeune marque, Badelaine a été créée par quatre amis (deux filles, deux garçons) aux talents complémentaires. Leur objectif, au fil des saisons, est de partir à la rencontre de fabricants français et européens avec le désir de faire connaître leur savoir-faire tout en élaborant des collections d'accessoires originales. Et pour le premier chapitre de leur histoire, c'est donc la chaussette qui est mise à l'honneur. 


Après avoir rencontré différents fabricants européens, c'est finalement dans le Limousin, chez Broussaud Textiles, qu'ils ont trouvé l'entreprise qui allait concevoir cette première collection avec eux. Cette entreprise familiale qui existe depuis 1938, a réussi grâce à la pugnacité d'Aymeric Broussaud (3ème génération), à maintenir son usine et sa production en perpétuant son savoir-faire. Cette collection en est la preuve.


Constellation et Ecaille, pour femmes mais aussi pour hommes.


Quadrillage et Léopard rose pour hommes mais aussi pour femmes.


Quant à moi, comme je pars bientôt à la montagne, j'ai craqué pour le modèle Alpage.

Jusqu'au 22 décembre, vous pouvez faire vos emplettes dans leur Pop Up Store, 4 passage du Grand Cerf, Paris 2. Ou bien sur l'e-shop Badelaine.

Et bien entendu les rejoindre et suivre leur actualité sur la page Facebook Badelaine.

13 déc. 2013

LET'S GO TO THE FACTORY MARKET!


En ce week-end où vous ne manquerez pas de courrir à droite et à gauche pour faire ou compléter vos cadeaux de Noël, pour les autres mais aussi pour vous (autant se faire aussi plaisir), le Factory Market propose une chouette sélection de créateurs et marques.



Plus d'infos sur la page Facebook Factory Market. Bon week-end et bon shopping !

12 déc. 2013

DES INITIATIVES A PARTAGER ET UN DINER A GAGNER

Aujourd’hui, nous allons parler banque, chaussettes et dîner à gagner au restaurant Le Terroir Parisien du chef étoilé Yannick Alléno. Cela vous surprend mais vous allez comprendre pourquoi.


Le Crédit Agricole Ile de France, qui soit dit en passant est ma banque depuis une vingtaine d’années, a lancé sur sa page Facebook une application que je trouve particulièrement intéressante.

Des Initiatives proches de vous nous permet de proposer et de découvrir des projets et initiatives de la région Ile de France dans différents domaines (artisanat, cuisine, culture, famille, high-tech, sports...) et de valoriser ainsi les acteurs qui participent à faciliter le quotidien, à tisser des liens sociaux et à développer projets solidaires et associatifs.

Chaque mois, les projets les plus plébiscités sont mis à l’honneur et l’auteur qui obtient le plus de votes remporte donc un repas pour deux personnes au restaurant Le Terroir Parisien du chef étoilé Yannick Alléno, qui propose des recettes issues du patrimoine culinaire de la région dont il s’inspire, à savoir l’Ile de France et ses produits.

J’aime l’idée d’utiliser les réseaux sociaux pour donner de la visibilité à des actions qui dynamisent la région, c’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous une initiative qui me touche. Il s’agit de l’association Chaussettes Orphelines, créée par Márcia de Carvalho. Cette association allie recyclage textile des chaussettes dépareillées, création de vêtements et accessoires de mode en utilisant des techniques artisanales et insertion sociale des femmes et jeunes filles du quartier de la Goutte d’Or.

Vous retrouverez mon «initiative» sur la page dédiée. Vous pouvez bien sûr voter pour elle car je ne dirais pas non à un repas chez Yannick Alléno ! Mais je vous incite surtout à faire de même et à partager vos initiatives.

(billet sponsorisé)

11 déc. 2013

CHAUD DEVANT : BOTTE HORIZON DE SANUK


Vue au printemps lors des présentations des collections A/H 13-14, soit un bail, j'avais craqué pour cette paire de botte Horizon de Sanük, joyeuse et colorée alternative aux UGG et autres bottes fourrées pour l'hiver. Je les avais un peu oublié dans la chaleur de l'été et puis je les ai revues aux pieds d'une amie, là-haut dans le nord de la France sur la côte d'Opale. 


Logique en fait de les retrouver dans une station balnéaire où kitesurfeurs, surfeurs et autres adeptes du paddle sortent surfer même en hiver. Car la marque Sanük a été fondée en 1997 par le surfeur californien Jeff Kelley. Elle a été pensée par des surfeurs, pour des surfeurs, mais pas que, puisque ni mon amie, ni moi ne faisons partie de cette tribu. Et je peux vous assurer que depuis qu'elle les a adoptées, elle ne les quitte plus.

D'abord par qu'elles sont de couleurs vives et qu'en hiver ça fait du bien. Et que la doublure en fausse fourrure et la semelle en Yoga Mat (soit littéralement Tapis de Yoga) apportent confort, bien-être et chaleur. Elles sont au prix de 100 euros, ce qui comparé à d'autres marques que je ne citerais pas (en fait si, je l'ai cité), est assez raisonnable.

Vous pouvez retrouver l'actualité de Sanük sur leur page Facebook : SanukFootwear. Quant à moi, cela me donne envie de repartir au bord de la mer !

5 déc. 2013

NOUVELLES ACQUISITIONS : SO LOVELY!


C'est un peu Noël avant Noël, où comment je n'ai pu résister à ces deux achats.

Tout d'abord les chaussettes de Pas Chassé dont je vous ai déjà parlé ici mais qui pose la question cruciale de la paire des chaussures qui les mettra en valeur.

Et cette très belle et unique pochette bijoux Madame Gérard pour laquelle j'ai craqué hier soir. Madame Gérard est le fruit d'une collaboration entre deux blondes, Stéphanie consultante de mode et Isabelle de Mode Personnel(le), et Gérard, créateur des bijoux Mimilamour.

J'aime le fait que ces pochettes soient faites à partir de chutes de cuir, ce qui explique la série limitée de 50 pièces. Que la chaîne en maille plaquée or puisse aussi se porter en sautoir ou autour du poignet, le fermoir vintage associé à un ruban élastique flashy, la coupe bord franc. Une belle réussite.

Il en reste déjà peu, alors si elle vous tente, rendez-vous sur le e-shop. Avec le code promo HAPPY vous bénéficierez d'une remise (89 euros au lieu de 115) jusqu'au 25 décembre.

3 déc. 2013

ROGER VIVIER... ENCORE


Vous informez des ventes de créateurs et autres braderies c'est bien mais revenons aux souliers et à un petit retour en image de la très belle exposition sur Roger Vivier qui a eu lieu au Palais de Tokyo en novembre dernier.


Pas vraiment de chronologie dans cet assemblage personnel de photographies. Et pourquoi ne trouve-t-on plus de boucles aussi ouvragées ?

J'ai beaucoup aimé la scénographie et cette évocation de salles de grands musées nationaux avec ces légendes décalées, drôles et impertinentes.





La salle des talons, signatures du maître. 


Et cet escarpin et modèle de sacs Maison Roger Vivier par Bruno Frisoni. Toujours dans l'esprit. Il faut dire aussi qu'il y a matière.