21 mai 2014

ADIEU AU LANGAGE DE JEAN-LUC GODARD


Aujourd’hui, place au cinéma. A 16h, une de mes meilleures amies montera les marches du Festival de Cannes pour défendre « Adieu au langage », le dernier film de Jean-Luc Godard. Lui sera absent. Pas par forfanterie ou orgueil. « J’y suis déjà allé » dit-il très simplement et avec le sourire dans cette interview à la RTS.

Des prix, il en a eu. Même un oscar, donné à son conseiller fiscal. Qu’il n’ait pas envie d’autres prix pour récompenser sa carrière, cela se comprend. Héloise, même si elle aurait aimé monter les marches en sa compagnie, ne s’en étonne pas. Car ce cinéaste, si l’on a un tant soit peu suivi son évolution créatrice, est cohérent avec lui-même.

Héloïse Godet dans Adieu au Langage

Pour moi, qui ai suivi un cursus universitaire « cinéma » à Censier Daubenton, Godard c’est « A bout de Souffle », « Une femme est une femme », « Vivre sa vie », « Bande à part », « Le Mépris »… La période militante, elle m’est un peu passée au dessus de la tête. Et puis j’ai le souvenir de « Passion » en 1982. Je ne suis pas certaine d’avoir compris grand chose à ce film, mais je suis sortie de la séance en larmes. Ce film m’a fait pleurer - tout comme l’exposition consacrée à Gustave Doré au Musée d’Orsay. Je n’ai pas de mots à mettre sur ces émotions. Pourquoi ces oeuvres et images suscitent les larmes. Pourquoi, sans prévenir, l’esprit et le corps s’inclinent devant la beauté.

Passion de Jean Luc Godard

Je n’ai pas encore vu « Adieu au langage », mais j’en aime le titre. J’aime aussi l’idée que Jean-Luc Godard traduise SMS par «Save My Soul »… Je ne sais quel est son regard et entendement sur le monde, dit digital, dans lequel on vit. Un monde, qui si l’on y prend garde, nous fait partager des informations souvent fausses ou non-vérifiées. Des informations qui peuvent faire plus de mal que de bien. Qui se propagent tel un feu de paille, immédiatement remplacées par d’autres infos, puis d’autres, ad nauseam… 

Il est fort possible que sans la présence d’Héloïse dans « Adieu au Langage », je serais passée à côté de ce film. Il est possible aussi que je n’y comprenne pas grand chose, mais qu’il me bouleverse ou au moins suscite des questionnements. Réponse le 28 mai avec la sortie du film.


EXCLU - découvrez la bande annonce du nouveau... par franceinter

Aucun commentaire: