7 oct. 2014

MENUDIER X ERAM : DATE WITH THE NIGHT (AND DAY)


Y'a des collabs dont j'évite de parler parce que bon, sans réel intérêt, donc pourquoi perdre son temps et le votre. Et puis il y a celles qui font pétiller l'oeil, qui titillent la plante des pieds et chatouillent le talon d'Achille. Celles qui relèvent d'une vraie rencontre entre un créateur et une marque et en l'occurrence avec la collection Ménudier pour Eram, une histoire de chausseurs. 


Je ne suis pas fan absolue des vingt modèles de chaussures et sacs mais j'adore ce talon trompe-l'oeil en plexiglas, que ce soit pour cet escarpin en vernis noir que pour la bottine en vachette façon poulain ci-dessous. 


Surtout la bottine, parce qu'il est temps de ranger ses chaussures d'été et d'entrer avec style dans l'automne ! 


Rodolphe Ménudier connait son métier. Collaborateur pour des maisons comme Chloé, Balenciaga, Chanel, Paco Rabanne, Christian Lacroix ou Dior par John Galiano, tout en ayant sa marque en nom propre, il a toujours su mêler inventivité et sophistication avec un esprit néopunk et un travail sur les les lignes et formes que l'on retrouve dans cette collection, avec les imprimés panthère ou zèbre, les noeuds à petits clous et cette semelle intérieure en cuir jaune sulfure, clin d'oeil à la couleur emblématique d'Eram.


Les indispensables du shoesing féminin sont là : de la basket à l'escarpin aux talons fins de 10,5 cm en passant par les bottines aux talons plus massifs ou biseautés, les kitten heels ou la rangers. Pour celles que les imprimés effraient, des versions plus sobres existent en noir mais avouez que ce serait dommage de se priver de cette touche de fantaisie un brin impertinente.




Avec des prix allant de 99 à 169 euros, vous connaissez la devise... alors oui, pourquoi dépenser plus quand les deux font une aussi belle paire. Et surtout pourquoi résister à cette vision d'amazone urbaine concoctée avec talent par Rodolphe Ménudier.

A découvrir dans les boutiques Eram et sur l'espace Ménudier pour Eram du e-shop. 

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

Aucun commentaire: