3 nov. 2014

SI JE VOUS DIS ALINFINI...

Crédit photo : Alexandre Chaplier

J'ai découvert Alinfini en juillet dernier grâce à Armelle Aulestia, une amie créatrice de bijoux. Ou plutôt sur son injonction d'aller voir le stand de cette marque d'accessoires sur le salon Who's Next. Arrivée un peu tard sur les lieux, Sandrine Dole, designer et fondatrice de la marque, était en train de remballer son stand... mais nous sommes restées en contact et nous nous sommes revues en septembre à Paris, où elle m'a présenté Xavier, créateur de PIXL. Si leurs produits et démarche sont différents, ces deux marques ont été lancées quasiment en même temps et les deux fondateurs, partageant des problématiques semblables quant au développement de leur marque, ont plaisir à échanger et n'hésitent pas à se soutenir. Et c'était fort intéressant d'être témoin de leurs échanges. 

Mais revenons à Alinfini, à son concept et à sa créatrice.

Sandrine Dole-Design in Situ, fondatrice de Alinfini.
Crédit photo : Alexandre Chaplier

Ces sangles de ceintures de sécurité que Sandrine Dole présente ci-dessus sont la matière première de sa collection d'accessoires, qui comprend 8 gammes, soit 35 modèles en 4 couleurs. Plutôt inhabituel, vous en conviendrez, voire totalement innovant et dans une démarche de développement durable puisqu'elles proviennent de chutes neuves de production. La mise en volume transfigure littéralement ce matériau ultra solide et facile d'entretien en machine dont on ne soupçonne pas au premier abord le toucher délicat.

Mais comment en arrive-t-on à travailler cette matière ordinaire pour la transformer en accessoires de mode ? Diplômée en création industrielle de l'ENSCI-Les Ateliers de Paris, Sandrine Dole s'est spécialisée dans l'artisanat et intervient depuis 1999 sur le continent africain avec une logique de développement durable qu'elle a dénommée DESIGN IN SITU et qui découle de son désir d'être en rapport direct avec les producteurs, artisans et utilisateurs. Installée à Marrakech depuis 2006, c'est tout naturellement en collaboration avec des artisans locaux qu'elle a lancé Alinfini en 2012, matérialisant ainsi DESIGN IN SITU par cette collection de sacs, étuis pour effets personnels ou technologiques, ceintures et colliers "Volubilis" produits en petites séries.

Crédit photo : SD

Modèles de la gamme Transat qui offre un aperçu de l'harmonie subtile qui peut se dégager de la combinaison des beiges, grèges, gris et noirs.

Crédit photo : Alexandre Chaplier

De la contrainte d'un seul matériau dans un seul format, la designer fait un atout en explorant diverses possibilités comme cette ceinture que j'affectionne particulièrement.

Crédit photo : Virginie Chevalier

Crédit photo : Las Chicas

Dénouée en pompons et franges, la matière surprend aussi par la touche d'espièglerie qu'elle apporte au design.

Exposition Maroc Contemporain à l'Ima. Crédit photo : Armelle Aulestia

Jusqu'au 25 janvier, vous pouvez découvrir une sélection de modèles d'Alinfini dans le cadre de l'exposition Maroc Contemporain à l'Institut du Monde Arabe.

Et si le concept et les créations vous plaisent, je vous invite à participer à la campagne qu'a lancée Alinfini sur le site de Kiss Kiss Bank Bank. Cette collecte permettra à la marque de renforcer progressivement son équipe, de participer à des évènements internationaux tels que les salons et d'élargir ainsi le territoire et la nature de sa diffusion. Et à vous, elle vous offrira la possibilité d'acquérir un accessoire original et durable à porter au gré de vos envies.

Et pour plus d'informations sur les actualités de la marque, ses modèles et les points de vente, rendez-vous sur la page Facebook Alinfini.

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

Aucun commentaire: