30 janv. 2014

L'APRES WHO'S NEXT


Le salon Who's Next a fermé ses portes. J'y ai passé 3 jours à découvrir de nouvelles marques, discuter avec des créateurs et amis, faire un peu la fête quand même... et poster quelques photos sur mon compte instagram

J'ai aussi fait l'acquisition, avant le salon, d'une paire de bottines que j'adore. Photos et article à suivre lundi prochain. 

Je reprends le cours de ma vie de nomade et repars cette fois-ci vers les montagnes enneigées. A+

24 janv. 2014

PRIS LA MAIN DANS LE SAC


Demain, débute le salon Who’s Next (25-28 janvier). L’occasion d’aller faire le tour des tendances et des prochaines collections Automne/Hiver 14-15, d’assister à quelques conférences, de découvrir de nouveaux designers et marques, notamment turques, et de visiter l’exposition «La Main Dans Le Sac» présentée en avant-première au Who’s Next.

Le contenu d’un sac à main, tout un univers et toute une histoire... Pour cette exposition, carte blanche a été donnée à dix créateurs de mode féminine et d’accessoires de mode (chaussure, lunette, chapeau, foulard, bijou, montre) pour imaginer une collection inédite et ré-interpréter à leur manière les objets familiers se trouvant à l’intérieur d’un sac de femme.

CAUSSE

Exercice de style et mise en avant des savoir-faire et spécificité de la filière maroquinerie-ganterie française, avec cette collaboration fructueuse entre ces dix créateurs et les cinq gantiers et douze entreprises de maroquinerie qui ont mis leurs expertises uniques au service de ces designers pour la réalisation de leurs projets.

La liste des projets réalisés est alléchante et je suis curieuse de découvrir les collaborations de : 

Annabel Winship x Mika Sarolea
Anthony Peto x La Cartablière
Apologie x Agnelle x Maison Boinet 
Elodie Bruno x Lesdiguieres Barnier x Parsac Maroquinerie
Fob Paris x Créations Perrin 
Ma Poésie x Audoin x Pact Europact 
Nue 19.04 x Causse x Gainerie 91 
Philippe Audibert x Georges Morand 
Sky Eyes x Lavabre Cadet x Industrie du Cuir 
Origami Jewellery x Le Tanneur

GEORGES MORAND / MAISON BOINET

Cette opération, issue d’une collaboration avec les Fédérations Françaises de la Maroquinerie et de la Ganterie, est réalisée avec le soutien de CTC (Comité Professionnel de Développement Economique Cuir Chaussure Maroquinerie Ganterie). Elle souhaite montrer au public que les savoir-faire et la qualité de la fabrication française peut répondre à l’inventivité des stylistes et offrir aux consommateurs des accessoires dans l’air du temps, innovants, créatifs et de qualité. 

LE TANNEUR / CREATIONS PERRIN

Je vous en reparlerai, avec photos des objets présentés qui m’auront le plus emballés, car le BHV MARAIS accueillera «La Main Dans Le Sac» dans le cadre de son évènement «Emballez-vous» du 5 au 8 février 2014.

21 janv. 2014

L'UNIVERS D'ELSA SCHIAPARELLI CHEZ CHRISTIE'S

Portrait d'Elsa Schiaparelli par Man Ray

Vendredi dernier, j'ai été conviée chez Christie's à une conférence de presse et présentation de la collection personnelle d'Elsa Schiaparelli, dont a hérité sa petite-fille Marisa Berenson et qui sera mis en vente jeudi 23 janvier. L'actrice à l'élégance gracile a longuement évoqué cette grand-mère éclectique, créatrice de mode et artiste surréaliste, moderne et libre, voyageuse se nourrissant d'autres cultures, pleine d'humour et de créativité. Et je dois dire que c'était particulièrement touchant d'entendre parler d'Elsa Schiaparelli enfant, se mettant des graines dans les oreilles et le nez pour que poussent des fleurs qui la rendront belle, elle dont la beauté était singulière. Et qui sut s'affranchir de sa famille aristocrate italienne pour se lancer dans la mode, en créant à la fin des années 20 une ligne de sportswear, dont des pulls avec de grands nœuds en trompe-l'oeil qui furent sont premier succès. Et émouvant aussi de voir les objets, meubles, tapisseries, costumes ethniques et pièces personnelles qui composent cet héritage. 

"Une magicienne" disait d'elle Yves Saint-Laurent, qui en inspira plus d'un, dont Hubert de Givenchy qu'elle engagea en 1947. La maison Schiaparelli ferma ses portes en 1954, la marque a été reprise en 2007 par Diego Della Vella (GroupeTod's, Roger Vivier) et le défilé de la collection Haute Couture P/E 14 a eu lieu ce matin. Mais c'est une autre histoire, dans laquelle la famille n'est pas impliquée, mais qui, comme le souhaite Marisa Berenson en se séparant physiquement de ses souvenirs, permettra peut-être aux nouvelles générations de découvrir ainsi la vie et l'œuvre impertinente et moderne d'Elsa Schiaparelli. 


Mise en avant dans la première salle, ce chemisier en soie violet brodé par Lesage (1939) de la collection Astrologie, portée par des icônes de l'age d'or hollywoodien telle que Marlène Dietrich. Qui côtoie d'autres merveilles de finesse. 


Gilet orné de perles au design "Bucking Bronco" inspiré d'un voyage au Texas en 1940, un boléro en laine rose au décor de perles à facettes (1940) et une version similaire en crèpe bleu acier.


Grande voyageuse, Elsa Schiaparelli rapportait de ses voyages en asie et en orient des vêtements qu'elle portait et dont elle s'inspira.

Robe ottomane de la fin du XIX ème siècle
Statue de Mae West / Projet d'affiche pour Shocking Marcel Vertès
Médiatrice reconnue entre l'univers de la mode d'avant-garde et l'art surréaliste, elle fut l'amie, l'inspiratrice et la collaboratrice de nombreux artistes tels que Salvador Dali, Cocteau, Alberto et Diego Giacometti, Marcel Vertès, Man Ray. Et aussi de Mae West, qu'elle habilla pour le film Every Day's a Holyday et dont la statue rappelle le lancement en 1936 du parfum Shocking, avec son flacon représentant un buste de femme inspiré de celui de l'actrice qui fit scandale. Un scandale qui dut infiniment plaire à ces deux esprits affranchis des conventions.


Pour ne pas oublier qu'on lui doit aussi le rose Shocking.


Parmi les pièces de sa garde-robe personnelle, il y a de très belles vestes en fourrure, comme ce manteau en astrakan et daim noir ou cette veste en leopard de chez Revillon. 


Ou encore cette cape plaid et cette veste de Balenciaga. Reconnue pour son travail sur la coupe, Elsa Schiaparelli ne pouvait qu'apprécier celui du couturier espagnol. 

Ceci n'est qu'un petit aperçu des 180 lots environ qui seront mis en vente jeudi. Je pourrais citer aussi un lampadaire en bronze d'Alberto Giacometti de 1936, les dix portraits photographiques de Man Ray, un ensemble de trois tapisserie d'Aubusson d'inspiration chinoise de l'époque de Louis XVI, un paravent en trompe l'œil de Jean-Francis Laglenne, des dessins de Christian Bérard, des toques en fourures, des étoles brodées par Lesage, des patrons... 

Si cela vous intéresse, vous pouvez encore visiter cette exposition demain chez Christie's, 9 avenue Matignon 75008 Paris, de 10h à 18h, avant qu'elle ne soit dispersée pour le bonheur des collectionneurs. 

20 janv. 2014

MES MOCASSINS JANCOVEK : CALL ME NINOU!


Avant de vous parler de la vente de la collection personnelle d'Elsa Schiaparelli qui aura lieu chez Christie's jeudi prochain, voici une photo de mes nouveaux mocassins Ninou de Jancovek, pour répondre aux demandes suite à la publication de cette information capitale sur mon profil Facebook !

Vendredi dernier, après la conférence de presse chez Christie's et la visite du salon Capsule Man, pour voir notamment les collections de cinq designers japonais de Kobe dont je vous reparlerai, je suis donc passé à la boutique de Sandie Jancovek, la féliciter d'avoir obtenu les fonds nécessaires sur MyMajorCompany pour lancer sa collection Le Soulier à la Française ci-dessous. Remenber, je vous en ai parlé ici.

J'y ai modestement contribué et j'ai hâte de voir les modèles fin mars début avril. Cette collection est fabriquée chez Laure Bassal, dernière usine de Romans avec celle de Clergerie, et gage de qualité. Croyez-moi, je connais la finesse et la perfection de leur fabrication. Rendez-vous à son arrivée en boutique. 




De fil en aiguille et puisque ce sont les soldes, mon choix s'est porté sur ces escarpins en cuir noir et velours halezan, ornés d'écrous métal argenté tressés à la main. Outre leur côté "bourgeois" (dixit la créatrice) décalé, ce sont de vrais chaussons. Ou pour dire mieux, leur chaussant est parfait pour mes pieds, qui ne supportent plus que le plat. Et j'avais envie de ces écrous, clin d'oeil à la toute première collection de Jancovek, Les Mecanicokets, que j'avais tant aimée.

J'ai hésité avec le modèle en cuir et velours noir, que je voyais plus facile à assortir. Et puis la couleur halezan s'est imposée et je vais composer avec ma garde-robe pour les porter.


Boutique Jancovek
77 rue du Cherche-Midi 75006 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h.

Et e-Shop.


15 janv. 2014

AFRICAN COLORS: KEZIAH JONES BY HRM FOR FAGUO


Aujourd'hui, nous éviterons la marque de baskets à 3 bandes et son plan marketing savamment orchestré autour du retour d'une paire qui innonde les réseaux sociaux. Hissons plutôt les couleurs de l'Afrique de l'Ouest avec cette collaboration entre Faguo, Keziah Jones et Hauwa Mukan, designer du label HRM et graffiti artist basé à Lagos. 

Ceci étant, vous avez déjà dû entendre parler de cette collaboration lancée à l'occasion de la sortie de l'album Captain Rugged de Keziah Jones. Mais comme la collection sera commercialisée en parallèle de la tournée 2014, je ne voyais pas l'intérêt d'en parler en 2013. Esprit de contradiction quand tu nous tiens... 

Bref, ce sont donc deux modèles de Faguo - la Oak et la Teak - qui ont été revisités par HRM et Keziah Jones et se parent de tissus ankara traditionnels fabriqués au Nigéria. Je vous avouerais que j'ai fait une petite recherche sur le mot "ankara", ayant toujours appelé ces tissus aux motifs africains Dutch Wax Print ou simplement Wax. L'histoire est assez complexe et parfaitement relatée dans cet article, en anglais, de The Eccentric Yoruba. Ces tissus néerlandais, reprenant des motifs batik produits à Java, étaient à l'origine destiné au marché indonésien. Mais devant l'engouement des africains de l'Ouest, ils ont évolués au fil des décennies pour finalement refléter la culture et l'art de vivre africain. Fabriqués en Europe, ce n'est qu'avec la décolonisation dans les années 60 que ces tissus ont commencé à être fabriqués en Afrique. Je synthétise évidemment mais si cela vous intéresse, vous savez où cliquer.

Venons-en à la collection ci-dessous dont les couleurs, les motifs, la gaîté me ravissent. C'est sans mal, car je suis depuis longtemps une adepte des Wax. 

Teak Circles Ankara
Mes préférées.
Oak Constellations

Oak Alphabet


Deux sacs Duffle accompagnent les modèles. On les retrouvera sur la scène de la tournée de Keziah Jones et probablement à mes pieds.

Je vous invite à suivre les infos publiées sur la page Facebook de Faguo qui ne manquera pas de nous informer de la mise en vente de cette collection. Qui je l'espère permettra aussi à HRM de développer par la suite les siennes.

Et pour finir, musique !

14 janv. 2014

LA BALADE FOLK DE BACKLASH CHEZ KOGAN GALLERY


Je n'ai pas encore eu le temps d'aller voir la collection A/H 13-14 de Backlash à la Kogan Gallery, mais comme ce pop-up store se termine le 22 janvier, nous n'allons pas attendre que je rentre à Paris. Et là vous allez me dire, pourquoi donc nous parle-t-elle d'une collection pour hommes. Et pourquoi pas.


D'abord il y a ce nom, Backlash, qui claque et qui peut se traduire selon les situations par "secousse", "contrecoup", "choc en retour" et qui me semble parfaitement correspondre aux créations de Isamu Katayama, fondateur de la marque en 1999.  Ensuite parce qu'il y a chez les designers japonais, une recherche et un travail quasi obsessionnels sur les matières, les détails, les coupes dont je suis admiratives. 

Né à Hiroshima dans les années 60, Isamu Katayama a développé dès son enfance un intérêt et une fascination pour le cuir, qu'il commencera à travailler à Tokyo chez un fabricant de sacs, avant de lancer ses propres collections de prêt-à-porter et accessoires sous sa propre marque.


Baptisée Folkaholic, la collection présentée chez Kogan Gallery est une invitation au voyage, inspirée tout autant par ceux d'Isamu Katayama que par les "folk singers" passés et présents.

La vidéo ci-dessous en est une belle illustration.


BACKLASH AW 2013-14 : FOLKAHOLIC from CRISTOFOLIPRESS on Vimeo.

J'irai donc faire un tour dans cette galerie, qui a décidé de mettre à l'honneur un créateur au même titre que les artistes qu'elle représente. Pour admirer ce travail et toucher les matières, dont ces cuirs, travaillés et façonnés par des vétérans de l'artisanat japonais. 

Backlash à la Kogan Gallery jusqu'au 22 janvier
96 bis rue Beaubourg 75003 Paris 

 + 33 (0) 1 42 78 90 36
 info@kogangallery.com

Facebook Kogan Gallery.

Ouvert du mardi au samedi : 14h00 – 20h00

8 janv. 2014

MUST HAVE : LA COLLECTION FEMMES DE J.M WESTON



Depuis que je suis la page Facebook J.M Weston, je me réjouis, chaque vendredi, de la sélection d'une commande spéciale réalisée dans les ateliers de la manufacture de Limoges. Comme ce derby #392 en veau velours bleu océan et box noir, de la nouvelle collection pour femmes dessinée par Michel Perry, directeur artistique de la Maison depuis 2001.

J'ai finalement fort peu parler de ce chausseur français, dont l'histoire commence à la fin du 19ème siècle au cœur du Limousin. Sinon dans ce billet en 2008, relatant ma visite de l'exposition Humeurs, commandes spéciales rêvées par cinq artistes et mis en oeuvre par les artisans des ateliers de J.M. Weston. 

Une consonnance anglo-saxonne - certaines personnes se demandant encore si c'est une marque française - pour un savoir-faire, une élégance et un style intemporel, auquel Michel Perry insuffle son esprit rock et nonchalant. 


Venons-en à cette première collection femmes. D'autres en ont parlé avant moi - c'est d'ailleurs chez la très Shooooes Mathilde Toulot que je l'ai découverte - mais comment dire, la quasi perfection de ces modèles éveillent en moi bien des désirs. Je n'ai jamais caché une certaine addiction pour les formes masculines, derby ou richelieu et j'ai un faible pour les bouts fleuris et les belles peausseries. 

"Nous ne changeons jamais d’histoire, nous la réécrivons…" dixit Michel Perry. Et le fait est que dans cette collection, tout est dans le détail et l'équilibre des lignes, des perforations, des cuirs choisis et des semelles. J'ai d'ailleurs appris en parcourant le site que J.M Weston était le seul chausseur à posséder sa propre tannerie végétale de cuir à semelles, dont la préparation peut durer plus d'une année. Donner du temps au temps, voilà le véritable luxe, gage de qualité et d'exigence.

Cycliste à bout fleuri #391 © Nicolas Hidiro Glou
Bottines à boucle #396 © Nicolas Hidiro Glou
Je trouve le choix d'Isild Le Besco pour incarner cette collection particulièrement judicieux. Actrice et réalisatrice discrète, elle allie un caractère bien affirmé à une élégance décontractée qui sied parfaitement aux différents modèles. 

Je suis quant à moi totalement fan de ces bottines #396. C'est même devenu une sorte d'obsession la bottine à boucle...

© Vincent Leroux
Je terminerais avec cette photographie prise dans les coulisses de l'atelier de création de Michel Perry dont je salue le talent.

Ils font des soldes chez J.M Weston ????? Whishful thinking...

3 janv. 2014

LES SNEAKERS DE BARONS PAPILLOM

La Barons impression cobra noir se la coule douce à Tignes

J'avais prévu de publier ce billet sur Barons Papillom avant Noël, mais bon, j'ai quelque peu levé le pied et suis moi aussi partie me ressourcer à la montagne. Néanmoins, la deuxième collection de cette basket française mérite le détour, notamment la gamme Premium ci-dessous qui joue avec des impressions ou des cuirs façon poulain qui me plaisent beaucoup. 


Pour la petite histoire, Barons Papillom est née de la rencontre entre Eric Lemaitre, qui fut le directeur général de Lacoste Chaussure et joueur de tennis professionnel - détail qui me parle - et de Giovanni Fontana Giusti, professionnel de la mode italien. Une union franco-italienne donc, qui allie innovation,  avec le scratch arrière pivotant à 180˙qui permet de les enfiler ou de les retirer facilement et confort,  grâce à sa semelle intérieur cuir avec insert à base végétale. On peut ainsi les porter pieds nus, même si je vous l'accorde, ce n'est pas vraiment la saison.

Si les modèles sont fabriqués en Chine, toutes les customisations, notamment pour les modèles cloutés, sont réalisées à la main dans leur atelier parisien et sont personnalisables sur demande. 


N'étant pas très fan des clous, j'ai une nette préférence pour la Classic Suede ou la Classic Perforée.


Ou bien encore ce modèle très glitzy avec ces cristaux Swarovski. Bref, l'embarras du choix à l'arrivée des soldes d'hiver...

Les différents modèles sont disponibles sur le e-shop de la marque et dans différents points de vente dont vous trouverez la liste ici.

Et je vous invite aussi à rejoindre la page Facebook Barons Papillom, pour suivre l'actualité de la marque.

Happy Friday!

1 janv. 2014

UNE BONNE ANNÉE & ALL THE BEST!


Depuis que ce blog existe, je vous en ai souhaité de bonnes et belles années. Alors ne dérogeons pas à la tradition. 

Des montagnes des Hautes Alpes, où je chausse plutôt des chaussures de rando pour me déplacer, je vous envoie mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2014 ! Tout ce que vous pouvez souhaiter sans compter les belles surprises que nous réserve parfois la vie. 

A très bientôt.