27 févr. 2014

5A CREATEURS, LE BEL ESPACE SHOES AU PRINTEMPS HAUSSMANN


Je ne suis pas très shopping dans les grands magasins. En général, leur étage consacré aux chaussures finit par me donner le tournis et me fait passer tout désir d'acheter... Mais l'espace 5A Créateurs au 5ème étage du Printemps Haussmann a quelque peu changer la donne. Dédié au marque de créateurs, on y trouve une belle sélection, éclectique, qui reflète les goûts et la vision du marché de l'équipe à la tête de cet espace.

J'y ai passé deux bonnes heures un lundi matin. A prendre des photos et surtout à discuter chaussures avec les deux adorables jeunes femmes qui vous accueillent sur l'espace. Pas seulement des différents styles et marques mais aussi des matières et de la fabrication car elles s'en connaissent un rayon.

Toutes les collections P/E 14 n'étaient pas encore arrivées. Mais occasion vous sera donné de les découvrir lors de la Vogue Fashion Night le 6 mars prochain. Je vous en reparlerai. Mais en attendant, voici une mini revue de quelques modèles de créateurs.


Escarpins Alexandre Birman, créateurs brésilien dont les formes et matières luxueuses n'ont rien à envier aux grandes marques de luxe.


Idem pour ces escarpins Louis Felix, fabriqués en France dans leur propre atelier.


Ou ces sandales de la créatrice Michelle Boor, américaine vivant entre Vienne et Paris et dont je vous reparlerai aussi prochainement.


Mocassins MySuelly.


Ballerine et slipper Alexandre Birman.


Et parce que c'est bientôt le printemps, ces modèles so glitzy de Anniel.


Ou ces sandales de la marque Aerin, élégance cool à l'américaine version Hamptons, créée par Aerin Lauder, petite-fille d'Estée.


L'espadrille vue par la styliste et designer Rachel Zoé.


Et si vous cherchez des sneakers, Philippe Model Paris ou Barons Papillom.

Mais si je vous dis Gaspard Yurkevitch, Apologie, Jancovek, Atelier Mercadal Vintage, Schutz, Stephen Venezia, House of Harlow, HTC, Mexicana, Mou, Bobbies, Muss & Roew, C Petula, Underground, Blackstone, Iris de Saint Germain, Mado Luzayadio, Rose Akexander. De celles que l'on connait à celles à découvrir...

Bref, 5A Créateurs est un vrai multi-marques au sein du Printemps et j'adore le concept. Rendez-vous le 6 mars pour la Vogue Fashion Night, ou bien avant, si l'envie d'une paire pour le printemps vous titille.

21 févr. 2014

ON THE ROAD AVEC L'AUTO-STOPPEUSE D'AMELIE PICHARD

Hello Beauty! Loin de la frilosité morose, la nouvelle collection P/E 14 d’Amélie Pichard nous embarque sur la route, vers le soleil de la Californie, en compagnie d’une jeune dactylo pin-up auto-stoppeuse qui a pour objectif et rêve de devenir Pamela Anderson. 



Difficile de résister à un tel pitch et à une collection, qui fait la part belle au rose sexy, au bleu navy 90 et au blanc, au cuir perforé ou vernis et au mouton teint. Une saine insolence salutaire par son humour et sa gaîté. Son auto-stoppeuse, héritière des amazones de Russ Meyer et baignée dans une culture des années 80/90, a une féminité joyeuse et libre qui assume sans complexes les stéréotypes.

Ça faisait longtemps que l’on ne nous avait pas proposé une histoire aussi rafraîchissante, avec des modèles dont on peut s’emparer allègrement pour créer sa propre histoire. 


Je ne rêve pas de devenir Pamela Anderson mais je me verrais très bien porter les derbies, les mules Jeanne, les bottines Chloé et surtout Guy, la tatane de camionneur revisitée.


Où ai-je bien pu fourrer mes lunettes papillon rose ?


Cette version en mouton rose pour incongrue qu'elle puisse paraître est une proposition gonflée et pleine d'humour. Je ne suis pas certaine que cela me conviendrait, par contre je ne dirais pas non à l'emblématique Abag de la marque, qui en se parant de mouton se transformerait presque en doudou bag. 



Voilà donc les tatanes Guy qui existent aussi en bleu navy vernis et rose plus soutenu. La plus jolie paire de tatanes que j'ai pu voir pour l'été 14. 

On retrouve aussi dans cette collection d'Amélie Pichard, fabriquée en France, ses modèles incontournables qu'elle revisite et détourne en accord avec l'histoire qu'elle nous conte. Elle impose ainsi au fil des saisons sa griffe et son univers, que je vous invite à retrouver et à suivre sur son Tumblr et page Facebook.

La collection sera disponible en boutiques et sur le e-shop début mars. Stay tuned et bon week-end !

Campaign by
Creative Director : Florence Tetier
Photographer : Nicolas Coulomb
Stylist : Georgia Pendlebury
Hair : Gilles Devigry
Make-Up : Michelle Rainer
Stylist Assistant : Pauline Croce
Production : Chloé Cohen
Modèle : Eva
Graphic Designers : MerciBernard et Hélène Deriguetti

13 févr. 2014

LES GANTS PARFUMES D'AGNELLE ET GUERLAIN

Passer du scooter aux gants a finalement un sens, car il vaut mieux piloter les mains gantées. Si ceux-ci de surcroît sont parfumés.

C’est ce que nous propose le ganterie Agnelle et la maison Guerlain, une fine et délicieuse, voire voluptueuse alliance, entre le cuir et le parfum. Et une plongée dans le temps, puisque les gants parfumés furent introduit en France au XVIème siècle par Catherine de Medicis. Et qu’en 1613, Louis XIII donne aux gantiers le titre de « Maistre gantier et parfumeur ». Quant à Guerlain, la maison en proposait déjà en 1872… 

Longue éclipse néanmoins pour le gant parfumé, mais l’on voit peu de femmes gantés de cuir de nos jours. Ce qui est fort dommage. Ce n’est mon cas, je collectionne les paires de gants depuis l’adolescence. Car comme le dit si bien ma mère, ceux-ci terminent la silhouette en lui donnant élégance et protection.

Le Gant du Parfumeur

Union de savoir-faire et de créativité, le Gant du Parfumeur et le Gant de la Petite Robe Noire, sont proposés en exclusivité à la boutique du 66 avenue des Champs Elysées, Paris 8ème. 

Le premier, gant bijou clouté qui célèbre le motif emblématique de Guerlain, révèle semble-t-il des notes de pêche, d’épices et de sous-bois volé à Mitsouko. Le deuxième, échancré sur le poignet, s’accorde à l’esprit mutin de la Petite Robe Noire avec des notes de cerise noire, de rose et de patchouli sublimées par l’agneau. 

Les prix, 500 € pour le premier et 330 € pour le second, sont à la hauteur du travail de création et de conception artisanale, tant du côté de Thierry Wasser, parfumeur de la maison Guerlain, que de la ganterie Agnelle.

Le Gant de la Petite Robe Noire

J’aurais aimé assister, dans l’odeur des cuirs de la Mégisserie Colombier, fournisseur de peaux de la maison Agnelle, à la recherche et mise au point par Thierry Vasseur du procédé qui pare ces gants des parfums Guerlain. 

Et je ne peux résister, en amoureuse de la beauté du geste, à terminer ce billet par ces photographies des artisans de la ganterie Agnelle, maison née en 1937 et dirigée par Sophie Grégoire, arrière-petite-fille du fondateur.






Eloge de la main, mystère des parfums... Rendez-vous au 66 avenue des Champs Elysées, Paris 8ème, chez Gerlain.

10 févr. 2014

JEU CONCOURS LES FLECHES DE PHEBUS ET LML

Quoi de mieux pour démarrer la semaine que l'annonce d'un jeu concours dont le gain est ce joli scooter LML signé Les Flèches de Phébus.



Vous vous souvenez peut-être de l'article que j'avais consacré à la collection de Desert et Chelsea boots de cette jeune marque française.

Associés à LML, les fondateurs de la marque ont décidé d'organiser jusqu'au 10 mars 2014 un concours, pour offrir à leurs clients l'occasion de remporter ce sympathique 2 roues LML.




Pour jouer et tenter de remporter ce scooter, la marche à suivre est simple. Rendez-vous sur la page dédiée au concours et enregistrez-vous. Vous avez jusqu'au 9 mars à minuit pour le faire. Et cerise sur le gâteau, chaque participation est récompensée par un bon de réduction valable sur la prochaine commande sur l'e-shop Les Flèches de Phébus.

Bonne participation et bonne chance !

7 févr. 2014

DELICE : MAROU, FAISEURS DE CHOCOLAT

Et si l'on terminait la semaine sur une note gustative et délicieuse. Une fois n'est pas coutume.


Je tiens à préciser que je n'ai pas attendu le dernier salon Who's Next pour devenir aficionado et prosélyte des tablettes de ces faiseurs de chocolat que sont Marou. Mais cela m'a permis de rencontrer l'un des deux fondateurs de cette entreprise artisanale de fabrication de chocolat. 

Un court article dans Grazia avait déjà suscité ma curiosité concernant ces deux français installés au Vietnam et travaillant avec des producteurs locaux de cacao. Alléchée aussi par l'esthétique et la beauté des papiers emballant les différents crus, j'ai passé commande pour en offrir à un amateur de chocolat noir et les goûter par la même occasion.


Grande amatrice de chocolat noir, j'ai fait une razzia (il manque même une tablette sur cette photo...). Je ne les ai pas encore tous dégustés, mais le Dong Nai à 72% et le Tiên Giang à 80% sont de pures merveilles. Je n'ai pas forcement les mots adéquates pour décrire leur fondant, les différentes notes épicées et fruitées qui titillent les papilles et ce goût intense du cacao. 

Avant de découvrir Marou, je ne savais pas que le Vietnam était producteur de cacao. En lisant sur leur site la brève histoire de cette culture au Vietnam, j'ai appris que le chemin a été long depuis l'introduction du cacao par les français à la fin du 19ème siècle. Ce n'est que depuis une dizaine d'année que les fermiers vietnamiens ont bénéficié de conditions favorables pour développer leur production. Et surtout que Marou est le premier fabricant artisanal de chocolat installé au Vietnam. 

© Marou Chocolat

© Marou Chocolat

© Marou Chocolat

Les fèves sont récoltées et fermentent dans les fermes des producteurs, avant d'être acheminées à Hô-Chi-Minh Ville, où Marou a installé sa fabrique de production artisanale de chocolat.

© Marou Chocolat

Si vous connaissiez, vous savez de quoi je parle. Sinon, je vous invite à découvrir les différents crus que vous pourrez acquérir dans un de ces différents points de vente, en France et à l'étranger. 

Et rendez-vous aussi sur la page Facebook Marou, Faiseurs de Chocolat. Sur ce, je reprendrais bien un morceau. 

5 févr. 2014

LA MAIN DANS LE SAC S'EXPOSE AU BHV MARAIS

Au salon Who's Next
Vous vous souvenez peut-être de mon billet sur l'exposition La Main dans le Sac, présentée en avant-première au salon Who's Next. Ou bien êtes-vous déjà passé devant la vitrine de la rue des Archives du BHV MARAIS et votre oeil a été attiré par l'une des créations de cette belle opération et collaboration entre dix designers, cinq gantiers et douze entreprises de maroquinerie françaises.

Car depuis aujourd'hui et jusqu'au 8 mars, le BHV MARAIS accueille cette exposition, dans le cadre de son évènement "Emballez-vous", qui célèbre la fin de mois de travaux et la Saint-Valentin. Le grand magasin se met en quatre pour séduire sa clientèle, en déclinant le thème de l'emballage de façon ludique. Et quoi de mieux qu'un sac de femme, accessoire qui emballe objets utiles et intimes.

Comme il était difficile de faire un choix parmi les interprétations ou ré-interprétations des objets familiers composant l'intérieur d'un sac à main, voici donc les 10 projets réalisés, que je vous conseille néanmoins d'aller voir dans l'espace dédié au rez-de-chaussé au BHV MARAIS. Occasion pour ce grand magasin de mettre en valeur les savoir-faire de la maroquinerie et de la ganterie et d'exposer des pièces inédites réalisées par de talentueux designers.

Revue de détail

Apologie/Agnelle/Maison Boinet - Elodie Bruno/Lesdiguières Barnier/ Parsac Maroquinier
Saint-Valentin oblige, ces deux là se sont imposés en premier.

Apologie Paris, que les shoes addicts connaissent bien, s'est associée au gantier Agnelle et à la Maison Boinet pour concevoir ces gants et ravissantes ceintures, que l'on pourrait aussi imaginer en bandoulières.

Je vous parlerai prochainement de la collection d'Elodie Bruno, mais pour l'heure, c'est de sa collaboration avec le gantier Lesdiguières Barnier, Parsac Maroquinier et L'Eventail de Lola dont il s'agit.

MaPoesie/Audoin/Pact Europact - Sky Eyes/Lavabre Cadet/Industrie du Cuir
Les photos ne rendent pas justice au travail d'impression du cuir réalisé par Pact Europact, pour les objets imaginés par la créatrice de foulards et écharpes MaPoesie (à suivre) et conçus en collaboration avec Audoin, spécialiste du gainage. 

Je vous conseille donc d'y aller voir de plus près, tout comme pour ceux de la marque marseillaise de montures solaire Sky Eyes, réalisés en collaboration avec le gantier Lavabre Cadet et les ateliers de Industrie du Cuir.

Anthony Peto/La Cartablière - Nue 19.04/Causse/Gainerie 91

Idem pour la collaboration entre le chapelier Anthony Peto et le maroquinier La Cartablière. Et celle de la marque de prêt-à-porter Nue 19.04, avec le gantier Causse et le spécialiste du packaging en cuir Gainerie 91.

Annabel Winship/Mika Saroela - Origami Jewellery/Le Tanneur/Lucie Monin

On retrouve bien dans ses pochettes l'esprit girly et décalé d'Annabel Winship, associé pour l'occasion à la marque d'accessoires et sacs Mika Saroela. Ainsi que les motifs des bijoux de Origami Jewellery sur ces pièces de maroquinerie Le Tanneur, délicatement rehaussés à la feuille d'or par Lucie Monin.

Fob Paris/Créations Perrin - Philippe Audibert/Georges Morand

Enfin, terminons sur une dernière note noire, élégante et mystérieuse, avec cette collaboration entre Fob Paris, créateur de très belles montres à gousset et Créations Perrin, The spécialiste français du bracelet de montre haut de gamme. On aimerait d'ailleurs voir cette montre commercialisée...

Ainsi que ces gants et mitaines, nés de l'association entre le créateur de bijoux Phillipe Audibert, connu pour ses tissages de pièces de métal, et le gantier Georges Morand, dont je connais la qualité de fabrication pour en posséder quelques paires.

Direction donc le BHV MARAIS pour vous laisser emballer par ces créations. Elle est facile, je sais, mais bon.

Et vous, quels sont les objets indispensables, ou non, dans votre sac à main.

Exposition La Main dans le Sac
Du 5 février au 8 mars 2014

BHV MARAIS
52 rue de Rivoli 75004 Paris

4 févr. 2014

MY SWEET ANGEL BOOTS BY GORDANA DIMITRIJEVIC


Dans ma quête de souliers à talons plats et après l'acquisition de mes mocassins Ninou de Jancovek, j'ai trouvé les bottines idéales chez la créatrice de chaussures Gordana Dimitrijević. Dire que je les adore est presque un euphémisme. Elles sont parfaites, en nubuck noir et marine, cloutées mais juste ce qu'il faut (pour moi qui ne suis pas une adepte des clous), souples, confortables, elles épousent parfaitement le pied, avec une ligne qui leur confère une élégance très rock.

Je les avais repérées sur l'e-shop, mais ce n'est qu'après café et discussion avec Gordana que je me suis décidée à les essayer, pour définitivement les adopter. Celles-ci sont épuisées mais il en reste d'autres...

Bottine Angel Reptile

Comme celle-ci, au cuir imprimé reptile dessiné par la créatrice et que je trouvais bien tentante aussi.

Mais revenons à Gordana Dimitrijević. Après avoir vu plusieurs de ses modèles dans la presse et découvert qu'une amie collaborait avec elle, contact fut pris pour une rencontre dans sa jolie boutique rue de Seine. 

Si sa marque éponyme et la boutique ont vu le jour en octobre 2012, Gordana a auparavant acquis une solide expérience. Arrivée à Paris en 1995, fuyant la guerre de Bosnie et Sarajevo, elle intègre le Studio Berçot et débute ensuite sa formation chez Charles Jourdan où elle apprend les différentes étapes de la fabrication de souliers (sculpture des formes et talons, patronage, montage...). Elle assurera ensuite pendant deux ans le stylisme des collections de Mellow Yellow, alors jeune marque émergente. Suivront deux collections pour Stéphane Kélian, avant de devenir en 2007 freelance pour Cosmoparis, et récemment Accessoires Diffusion. Avec un tel parcours, on comprend aussi son désir de créer sa propre marque pour donner libre cours à sa créativité. 

Bottines Amanda feutrée noire, Klein, Poulain rouge ou noir

Des modèles aux lignes graphiques, mélange de matières, et couleurs, à la fois simples et élégants, avec cette touche de gaité et d'humour que j'apprécie tout particulièrement et qui lui ressemble.

Bottes Cavalière Anatole et sac Michel cuir façon croco

Comme ses souliers, ses sacs sont tout aussi désirables.



Des Penny Loafers parfaits.

Modèle Ava, poulain rouge ou chèvre velours vert kaki et bouteille
Sandale Alma et Botte Carla

Je ne vous ai évidemment montré qu'une petite partie de sa collection. Il y a des modèles best sellers comme les sandales Alex, qu'elle reconduit chaque saison, ou encore l'escarpin Amy et la bottine Céline, vus dans la presse.

Ceci pour vous donner envie d'aller faire un tour dans sa boutique, où vous rencontrerez peut-être cette belle styliste, au regard clair et sourire accueillant, qui sait si bien se mettre au pied des femmes pour mieux les conseiller. Ou sur l'e-shop, où vous pouvez bénéficier de 40% de réduction jusqu'à la fin des soldes. Vous y trouverez sa collection, mais aussi une sélection de modèles de souliers et sacs d'Amélie Pichard ou bien encore les bijoux de Bijoules.

Et pour en avoir eu un aperçu, je ne manquerai pas, début mars, de faire un focus sur sa prochaine collections P/E 14.

Boutique Gordana Dimitrijević
76 rue de Seine 75006 Paris
09 80 74 10 03

Lundi de 14h à 19h
Du mardi au samedi de 11h à 19h

Facebook : Gordana Dimitrijević Shoes and Accessories Designer Paris