24 sept. 2014

VENTE PRIVEE THOMAS LIEUVIN - SAVE THE DATE

En juillet, suite à mes repérages au Who's Next, je vous disais que je reviendrais sur Thomas Lieuvin, ce jeune créateur de souliers féminin que j'apprécie beaucoup. 

Et puis récemment Isabelle, dans le portrait que lui a consacré Shoeista, déclare préférer de loin avoir une paire de Thomas Lieuvin que de Louboutin et je partage tout à fait ce désir. Qu'il sera possible d'assouvir lors de sa prochaine vente privée les 9, 10 et 11 octobre prochain.


Au risque de me répéter, j'admire beaucoup son travail sur les lignes, ses propositions, son sens du détail, ses mélanges de matières luxueuses et ses choix de couleurs. 




Escarpins, sandales et bottines, de 90 à 250 € dans la limite des stocks disponibles, vous attendent au showroom ADC, 76 rue Quincampoix 75003 Paris. Pour les jours et heures d'ouverture, c'est ICI.

Bon shopping entre copines parce que ce plaisir est à partager !

18 sept. 2014

EXPOSITION MAPPLETHORPE - RODIN : DERNIERS JOURS !!!


J'aurais dû vous en parler avant mais bon, c'est comme ça. Il vous reste trois jours. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est largement assez pour vous rendre au musée Rodin et y visiter cette belle exposition qui confronte deux formes d’expression - sculpture et photographie - et fait dialoguer deux artistes majeurs à travers leurs oeuvres. 

50 sculptures de Rodin et un ensemble de 102 photographies de Mapplethorpe, dont les thèmes et sujets se répondent de manière surprenante, alors qu’à priori les personnalités et recherches de ces deux artistes semblaient plutôt les opposer.

Si comme moi vous avez loupé l’exposition Mappletorpe au Grand Palais, c’est l’occasion d’y admirer une belle sélection de photographies. Et la confrontation avec les sculptures de Rodin enrichit singulièrement la vision que l’on a de ces deux oeuvres.

Les commissaires d’exposition ont retenu sept thèmes servant de fil rouge aux rapprochements, à la fois formels, thématiques et esthétiques. En voici quelqu’uns (je ne vais quand même pas tout vous montrer) et surtout, vous ne goûtez pas ici à la scénographie et mise en résonance des oeuvres.

Le Drapé
Le Drapé

Erotisme et Damnation

Introduction

Noir et Blanc / Ombre et Lumière

Noir et Blanc / Ombre et Lumière

Le goût du détail

Le goût du détail

Faites un saut dans le 7ème ce week-end, vous ne le regretterez pas !

Musée Rodin 
79 rue de Varenne 75007 Paris 
Du mardi au dimanche de 10h à 17h45

4 sept. 2014

COLLAB BARONS PAPILLOM X EKCELI (ET CONCOURS)

Encore un oeil me direz-vous, quel signe dois-je y voir ??? Car cette plume de mini-paon du Morbihan sélectionnée par la créatrice de l'atelier Ekceli et brodée sur la Barons, basket de ville emblématique de la marque Barons Papillom, pourrait aussi me faire de l'oeil... 


Flashback. C'est en septembre l'année dernière que j'ai rencontré sur le salon Le Cuir à Paris, Marie Berthouloux, créatrice de l'atelier d'art Ekceli. Elle présentait, sur l'espace Bespoke du salon, son travail de broderie et transformation des matières, ainsi que deux modèles de baskets de ville Barons Papillom brodés. Je ne crois pas que cette première collaboration ait été jusqu'à la commercialisation mais ce n'était donc que partie remise puisque voici le fruit de leur nouvelle collab.


Voici donc la Barons, modèle original de Barons Papillom, avec son scratch arrière à 180°, exclusivité de la marque, qui permet de la mettre et de la retirer en un clin d'oeil. Ça c'est pour le côté pratique. 

Ekceli y a brodé ces jolies plumes de paon au point de Boulogne et j'aime beaucoup le résultat. Reste à assumer le cuir métallisé champagne, mais en période automnale voire hivernale nul doute qu'il réchauffera allègrement nos tenues les plus sombres (pour ne pas dire humeurs).


Et la version en toile Neuville rebrodée au point de croix avec du fil mercerisé fluo. Les deux modèles sont en vente sur l'e-shop de la marque.

Et comme il y a le mot concours dans le titre, vous avez jusqu'au 15 septembre pour jouer et tenter de gagner une paire Barons Papillom x Ekceli grâce au salon  Le Cuir à Paris et ça se passe ICI.

Je vais aller tenter ma chance !

3 sept. 2014

OH ROY ! OH OUI ! MERCI PIERRE HARDY

Je vois fleurir partout des résolutions pour la rentrée, drôle d'idée. Déjà qu'il faut se remettre dans le bain du travail après une saine déconnection estivale alors en rajouter une couche avec des résolutions qu'on se sent obligé de suivre, non merci.

Ceci étant dit, je dois avouer n'avoir pas totalement lâché l'iPhone et les visites régulières sur différents réseaux sociaux. Résultat des courses, je suis tombée un jour sur ces deux photos postées sur le compte Instagram Pierre Hardy News et patatras. Moi qui n'avait pas de désir de shoes particulier pour cette rentrée, voilà que ces escarpins Oh Roy ! de Pierre Hardy m'ont non seulement tapé dans l'oeil (forcement), mais se sont aussi insidieusement transformés dans mon cerveau en accessoire hautement désirable.

http://instagram.com/pierrehardynews
http://instagram.com/pierrehardynews


Oh Roy ! c'est le cas du soulier auquel on ne s'attend pas. Dont la créativité, l'humour, la légèreté et la perfection des lignes vous donnent immédiatement envie de les posséder et de les porter. Je suis tombée sous le charme de cet oeil de biche en patchwork de daim et poulain et rarement un talon de 4cm ne m'est apparu plus approprié (même s'il existe aussi une version sandale avec talon de 10cm). 

Je remercie donc Pierre Hardy pour ce plaisir des yeux. L'avenir (et les contrats à venir) diront si ces Oh Roy ! rejoindront un jour ma collection de souliers, ceux qui traversent le temps et dont je ne me lasse pas.