19 mars 2015

LE TEMPS QUI PASSE...

Vous m'excuserez cette parenthèse hors mode et accessoires, mais après tout je suis ici chez moi et je fais ce que je veux.


Je ne suis pas quelqu'un de nostalgique. Le temps passe inéluctablement et je n'en n'éprouve aucune peur, mais quelque regrets. Dans ces moments particuliers où une génération disparait, où les pages se tournent, il s'effectue mine de rien un travail de mémoire. Des souvenirs bien enfouis surgissent on ne sait trop comment ni pourquoi. Des instants de vie dans des maisons qui n'ont n'en plus, ou si peu. 


Je suis issue de familles bourgeoises amiénoises dont les vastes demeures paraissent anachroniques. L'une d'elle sera vendue bientôt et avant qu'elle ne change de propriétaire, j'ai pris quelques photos, infimes traces qui m'évoquent des souvenirs, ceux de séjours chez mes grands-parents maternels, à deux pas de la Cathédrale, dont je pouvais voir la flèche à travers la fenêtre ouverte de la salle de bain du deuxième étage en prenant mon bain. 




Il m'arrive encore de séjourner dans celle de mes grands-parents paternels où vit toujours un de mes oncles. On ne s'y retrouve plus pour les repas de famille mais certaines choses, objets, meubles n'ont pas bougés et semblent figés dans le temps. 




Des crucifix dans chaque chambre et des bois de lit sculptés.


Une vieille raquette de tennis et un fauteuil à bascule poussiéreux et fatigué.


Un grenier où sont disséminés des objets au rebut.



Où une tête de Christ côtoie de vieilles poignées de porte et des voitures miniatures cassées...


Une trace d'un grand-père médecin et ma lampe de chevet.


Un instantané de la petite fille que j'étais.

Après ce petit détour dans les recoins de lieux qui font partie de mon histoire personnelle, je reviendrai très vite à la futilité essentielle, fondement de ce blog. 

Tschüss et à bientôt !

Suivez-moi sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

2 commentaires:

bidaoui2f a dit…

Eh bien, moi ça me plaît cette incursion dans de vénérables et poussiéreuses demeures picardes. Merci de nous avoir fait partager cet instant plein de nostalgie de ton enfance.

MISS GLITZY a dit…

@bidaoui2f : merci !!!