29 avr. 2015

RUBRIQUE EN VRAC #4

Une Rubrique en Vrac sans potager cette fois. Il pleuvait des cordes lundi. La terre en avait besoin et à la place on a été mangé une fondue à la Laiterie du Col Bayard


Et une suite en mode Petit Bateau, Festival International de Mode et de Photographie de Hyères, Balzac Paris et concours pour les 125 ans d'Opinel. Eclectique, on ne se refait pas. 




Si je ne suis pas loin de partager l'opinion du Captologue et de son ras le bol des collabs - outils de com et buzz pour réseaux sociaux - il en est certaines, parfaitement réussies et hautement désirables, qui réinterprètent avec intelligence et poésie les codes d'une marque. Comme c'est la cas pour cette collection capsule de Kenta Matsushige pour Petit Bateau


Ce jeune créateur japonais, lauréat du Grand Prix du Jury Première Vision 2014 du Festival International de Mode et de Photographie à Hyères, propose une vision sobre et épurée du t-shirt et de la marinière Petit Bateau, tout en jouant subtilement avec les proportions. Quant au travail graphique sur la rayure marinière, je l'ai aimé au premier coup d'oeil. La collection est disponible depuis hier sur le site de Petit Bateau et dans une sélection de boutiques à Paris, en région parisienne et en province.


En tant que partenaire, depuis 2013, du Festival International de Mode et Photograhie à Hyères, Petit Bateau donne carte blanche au gagnant du Grand Prix du Jury Première Vision pour réinventer les pièces iconiques de la marque. Une manière intelligente de promouvoir la jeune création. La collection de Kenta Matsushige étant particulièrement réussie, je serai forcement attentive à celle que dessinera Annelie Schubert, gagnante de la 30ème édition de ce festival qui s'est clôturé dimanche dernier.

Cette année encore je n'ai pas pu aller à Hyères. Je garde un excellent souvenir de ce festival, même quatre ans après. La proximité avec la créativité des stylistes en compétition, les échanges sur la pelouse ou pendant les Master Class, la découverte d'univers photographiques étonnants, les expositions, la beauté de l'architecture de la Villa Noailles et des paysages varois et même le mistral. 

D'où un petit regret quand même.

Cette année le Grand Prix du Jury Première Vision a donc été attribué à la franco-allemande Annelie Schubert et à sa collection "aprons" (ou tabliers en français), source d'inspiration de la collection. Le jury a apprécié "ses silhouettes fortes et claires", "les détails subtils et constructions discrètes", ainsi que le "rapport de matière et de couleurs incroyables".


Le prix Chloé a été décerné à l'allemande Anna Borhold, choix évident pour Chloé devant la "dégaine et la nonchalance de la silhouette : sa coolitude."


Et la mention spéciale du jury mode à l'occasion des 30 ans du Festival d'Hyères qui revient à la néerlandaise Wieke Sinnige, dont les silhouettes me touchent beaucoup. 



C'est d'abord le sweat Orgueil et Préjugés de Balzac Paris qui m'avait tapé dans l'oeil. Depuis, je suis avec attention l'arrivée de nouveaux modèles et quoi de mieux que cette vidéo pour vous donner une idée de la nouvelle collection. C'est frais, léger, bien rythmé et plein d'humour. Les robes sont un peu courtes pour moi, mais certaines blouses ou chemises me semblent parfaites. On sent l'importance du produit bien fait revendiqué par les créateurs et j'adore les références littéraires.



On quitte la mode mais pas la créativité avec le jeu concours lancé par Opinel pour fêter ses 125 ans.


A tous les amateurs d'Opinel, vous avez jusqu'au 31 mai pour proposer votre graphisme "125 ans" pour habiller le manche du modèle N°08. 125 ans quand même. Le 10 juin, le jury sélectionnera les meilleures idées qui seront publiées et soumises à nos votes. Le 1er prix comporte une dotation financière de 1000 €, le livre Opinel, 125 exemplaires du couteau élu (je ne sais pas trop ce que l'on peut faire de 125 exemplaires d'un couteau... mais le ou la gagnante aura un cadeau tout trouvé à offrir) et 2 ans d'abonnement au magazine Fricote. 

Vous retrouverez toutes les infos sur MonOpinel125

Et pour terminer, je vous invite à lire le dernier billet d'Accro de la Mode sur Sophie Fontanel. Il fut un temps où je faisais aussi partie de la "horde de Fonelle", lectrice assidue de son blog dont le ton, l'humour était un rayon de soleil quasi quotidien. Sophie Fontanel a quitté Elle et le Daily Elle pour d'autres aventures. A l'Obs mais aussi sur Instagram et Twitter. Et puis Fonelle Time, sa newsletter dans laquelle je la retrouve telle qu'en elle-même, un peu dingo, libre et tellement drôle et généreuse. Vous cliquez et vous vous inscrivez !

Ciao, ciao et à bientôt pour une nouvelle Rubrique en Vrac de trucs vus, lus ou entendus.

Suivez Miss Glitzy sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

Aucun commentaire: