25 juin 2015

COLLECTION GONTRAN CHERRIER / ATELIERS TERSI : LA MATIERE

Bien que le sujet du moment soit les soldes, ce ne sera pas chez moi, pas maintenant, je risquerais de m'énerver et je n'en n'ai pas envie (enfin pas tout de suite).

Ce dont j'ai envie, et depuis un moment, c'est de vous parler des éditions inspirées de souliers d'Ateliers Tersi et de leur dernière collaboration avec Gontran Cherrier, boulanger et pâtissier passionné, que l'on ne s'attendrait pas à retrouver de prime abord dans l'univers de la chaussure. 

Et c'est ce que j'aime dans les collections d'Ateliers Tersi, cette idée inédite de faire appel à des artistes au sens large pour concevoir une édition de souliers limitée, fabriquée dans des ateliers français à Romans-sur-Isère. Et de mettre ainsi en valeur le processus d'inspiration et de création dont le support est cet accessoire au combien essentiel, la chaussure, comme objet d'art et de désir. 

L'Arrogante de Gontran Cherrier par Ateliers Tersi

On retrouve une tradition familiale dans cette aventure, même si Arnaud Thersiquel, fondateur d'Ateliers Tersi, ne se destinait pas au départ à ce métier. Son grand-père Yvan, directeur de la marque Myma (un nom qui ne parlera pas au moins de 20 ans mais dont je me souviens très bien), imaginait et dessinait des souliers féminins rendant hommage à ce qui l'inspirait le plus chez la femme, son allure. C'est beau l'allure, on n'en parle pas assez, et pourtant il est vrai que le pas des femmes est révélateur de traits de caractères. Et que cette allure est aussi intimement liée à la forme du soulier, à sa cambrure, à la hauteur du talon, et à cet équilibre parfait qui demande un réel savoir-faire. 

L'allure donc comme "signature de féminité", source d'inspiration des cinq modèles de souliers imaginés par Arnaud Thersiquel et à partir desquels les artistes invités ont travaillés.

Mais revenons à cette dernière édition, celle de Gontran Cherrier, dont l'inspiration a été la matière en dédiant à chaque soulier un des quatre éléments naturels : l'eau, la terre, l'air et le feu. La matière c'est effectivement le point de départ de tout artisan. Et les modèles sont volontairement monochromes afin de la mettre en valeur et de révéler son impact sensible. L'alliance de cuirs lisses, tressés, vernis, d'aspect velours ou daim, de cuir de poisson (saumon, perche), les couleurs choisies, donnent à chaque modèle leur singularité.

Comme pour les éditions de Matali Crasset ou Marie Desplechin, le processus de création aura pris six mois, entre les premiers échanges autour de cet objet singulier qu'est la chaussure, la rencontre avec les ateliers de fabrication, le choix des formes et des matières. Le temps nécessaire pour retranscrire le plus fidèlement l'inspiration et les désirs de l'artiste et produire en série limitée et sur commande la collection.

Je vous laisse deviner à quel élément appartiennent les modèles suivants. 



L'Arrogante, sandale composée de trois brides dissemblables. À l'avant, du cuir de saumon de couleur orange, au centre, un cuir aspect daim orange terre de Sienne et une fine bride cheville en cuir verni orange paprika, sertie d'une boucle argentée.

L'espiègle de Gontran Cherrier par Ateliers Tersi


L'Espiègle, que pour ma part j'adore, un richelieu revisité à semelle microcellulaire blanche de 3 cm. Triptyque d'effets de matière : cuir lisse argent, cuir tressé alvéolé argenté, cuir aspect velours gris clair. Quant aux lacets d'un blanc éclatant, ils jouent le contraste rehaussé grâce aux embouts argent cubiques.


L'Irrésistible de Gontran Cherrier par Ateliers Tersi

L'Irrésistible, sandale à talons compensés de 10 cm recouverts de rangées de tissu de soie frangée et libre. Quatre brides composent ce modèle. Une bride avant en cuir de perche (poisson), une fine bride centrale en cuir verni soutenue par une bride plus large en daim noir. La bride cheville en cuir verni est elle aussi sublimée d'une attache argentée.



L'Impertinente de Gontran Cherrier par Ateliers Tersi

Et enfin l'Impertinente, escarpin à petit talon (4,5 cm) en cuir lisse et daim de couleur bleu de plume, rehaussée par un passepoil effet métallisé allant du bleu nuit au vert, telle une plume de paon.


Ce passepoil valait bien un close up.



Quant aux prix, de 260 à 320 euros, ils sont plus que raisonnables étant donné la fabrication française et leur caractère unique.

Je vous laisse avec une petite vidéo en prime. N'hésitez pas non plus à suivre le fil Instagram : Ateliers Tersi et la page Facebook.



Gontran Cherrier x Ateliers Tersi from Ateliers Tersi on Vimeo.

Tschüss et belle journée ! Et dites moi aussi ce que vous en pensez.

Suivez Miss Glitzy sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter.

Aucun commentaire: