30 juin 2015

ALORS SOLDES OU PAS SOLDES ?

Je ne sais pas comment vous vivez ces journées qui dépassent allègrement les 30 degrés, mais moi ça me ramollit. Mon énervement à propos des soldes mentionné dans mon billet précédent perdrait presque de sa vigueur... Mais en fait non.

Pour être plus précise, ce sont les dates des soldes que je trouve aberrantes. Je suis assez âgée pour me souvenir d'une époque où elles se déroulaient en fin de saison et pas en plein milieu. Comme le dit très justement Daniel Wertel, Président de la Fédération du Prêt-à-Porter féminin, dans son dernier édito : "Les soldes ne sont pas une grande fête de la consommation contrairement à l’image qui en est promue. Les soldes sont la mise à mort d’un produit en pleine force de l’âge." 

Evidemment, je ne vous parle pas des marques ou enseignes pour lesquelles cette période de 5 semaines (encore une aberration) est devenue un business et qui vu les marges qu'elles pratiquent y trouvent quand même leur compte. Mais des créateurs qui n'ont pas la latitude des grosses structures, qui prennent soin de la fabrication de leurs produits, qui margent très peu et ont a peine le temps de vendre leurs collections à un juste prix. Et des détaillants aussi, ceux des centres-villes qui finiront un jour par fermer si on continue à les obliger à brader leurs stocks avant la fin de la saison. Je ne suis pas journaliste d'investigation ou spécialiste d'économie mais je côtoie et accompagne des créateurs depuis suffisamment longtemps pour savoir que ces dates et cette durée leur sont nuisibles. Déjà que la conjoncture n'est pas folichone. Du côté de la clientèle le point de vue sera certainement différent mais c'est bien de se poser des questions avant de dégainer sa carte bancaire. Non ?

J'arrête là parce qu'en fait ce que j'aimerais c'est faire comme la demoiselle ci-dessous, avoir les fesses dans l'eau dans un ensemble de Acqua Bazaar dont je vous ai déjà parlé dans une Rubrique en Vrac. Mais je ne vais pas résister non plus à vous donner quelques pistes de jolies choses à acheter, en soldes ou non.


25 juin 2015

COLLECTION GONTRAN CHERRIER / ATELIERS TERSI : LA MATIERE

Bien que le sujet du moment soit les soldes, ce ne sera pas chez moi, pas maintenant, je risquerais de m'énerver et je n'en n'ai pas envie (enfin pas tout de suite).

Ce dont j'ai envie, et depuis un moment, c'est de vous parler des éditions inspirées de souliers d'Ateliers Tersi et de leur dernière collaboration avec Gontran Cherrier, boulanger et pâtissier passionné, que l'on ne s'attendrait pas à retrouver de prime abord dans l'univers de la chaussure. 

Et c'est ce que j'aime dans les collections d'Ateliers Tersi, cette idée inédite de faire appel à des artistes au sens large pour concevoir une édition de souliers limitée, fabriquée dans des ateliers français à Romans-sur-Isère. Et de mettre ainsi en valeur le processus d'inspiration et de création dont le support est cet accessoire au combien essentiel, la chaussure, comme objet d'art et de désir. 

L'Arrogante de Gontran Cherrier par Ateliers Tersi

17 juin 2015

COMMENT CHOUCHOUTER NOS PIEDS AVEC RED CARPET PARIS

N'en déplaisent aux créateurs et marques de souliers (et dieu sait à quel point je les soutiens depuis de nombreuses années !) mais à une certaine hauteur de talons, variable selon notre résistance ou déni, on finit par avoir mal dans nos souliers, même les plus adorés... Il y a peut-être un facteur âge aussi qui nous rend plus sensibles. Quoi qu'il en soit, si l'on veut continuer à porter nos talons préférés, il existe des accessoires qui atténuent les chocs et frottements, et en la matière, je n'ai pas trouvé mieux que les semelles Red Carpet Paris.


Je suis même devenue adepte avec la gamme complète à disposition et je m'en sers ! (Quelques traces visibles en témoignent).

12 juin 2015

FLANER DANS LE JARDIN DE L'ABBAYE DE VALSAINTES

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (je l'espère !), vous savez donc qu'hier, je me suis fait une petite échappé belle dans les Alpes de Haute Provence, plus précisément dans la commune de Simiane-la-Rotonde où se situe l'Abbaye de Valsaintes, sa roseraie et son magnifique jardin.


9 juin 2015

RUBRIQUE EN VRAC #6 : EN MODE NATURE

Je n'ai pas attendu mon installation progressive dans les Hautes Alpes pour savoir que vivre en contact avec la nature m'était indispensable. Profiter de ses bienfaits physiques qui agissent sur le moral, en cultivant le potager familial ou rien qu'en posant chaque matin le regard sur la nature environnante, est un plaisir que je chéris au quotidien. 

Une belle de bitume, sans nom pour l'instant...

Les plantes ont une capacité d'adaptation extraordinaire. Comme celles qui se glissent dans les interstices de bitume et qui poussent vaille que vaille. Ces Belles de Bitume, comme les nomme poétiquement la conteuse et herboriste nantaise Frédérique Soulard, font aussi partie de notre quotidien. On n'y prend pas forcement garde et c'est pourquoi j'adore son projet qui, entre street art, leçon de botanique et promenade ludique, a pour vocation de sensibiliser les habitants à la biodiversité de leur environnement.

5 juin 2015

LES BELLES CREATIONS TEXTILES DENOVEMBRE


Je profite de cette expo vente de La Manufacture des Pépins pour vous parler d'une marque d'accessoires de mode qui y participe et que j'affectionne particulièrement, à savoir denovembre. J'ai croisé Judith Bourdin, la créatrice, à différentes reprises sur des salons et à chaque fois je suis tombée en arrêt devant la beauté de ses créations textiles qui se déclinent en foulards, tops, bandeaux ou noeuds.


Soie, coton ou cachemire léger sont ses matériaux de prédilection, qu'elle aborde comme une feuille de papier vierge et qu'elle colore, peint, teint suivant différents procédés qui donnent ces irrégularités  singulières que je trouve superbes. 

1 juin 2015

SHOES DU JOUR : EPONYME

Pour bien commencer ce mois de juin, quoi de mieux que des jolies shoes. Qui plus est un Salomé, forme intemporelle qui traverse les décennies (cette forme a vu le jour dans les années 20) sans perdre de son charme et de son élégance. 

J'ai toujours eu un faible pour le Salomé et j'aime la manière dont certaines créatrices le revisite. C'est bien évidemment le cas pour cette paire Opéra Mouchetée d'une nouvelle marque fort attirante, Eponyme.

Salomé Opéra Mouchetée - Crédit Photo : Eponyme

J'aime particulièrement la forme de la tige qui dévoile joliment le pied et le contraste entre le daim camel et tacheté.