6 avr. 2016

BE HYPE : DECRYPTAGE STYLISTIQUE DE LA MODE EN RESEAUX


C'est avec un immense plaisir que je me suis plongée dans Be Hype, La mode en réseaux d'Isabelle Oziol de Pignol paru aux Editions de La Martinière. Isabelle, je l'ai d'abord connu grâce à son blog Accro de la Mode. De commentaires sur nos blogs respectifs, puis d'échanges de mails jusqu'à la première rencontre IRL (In Real Life), s'est développée ce qu'on pourrait s'amuser à définir comme une amitié en réseaux. Je vous en ai déjà parlé à maintes reprises, ici lors de la parution du Dictionnaire impertinent de la mode de Sylvie Barbier qu'elle a illustré. et encore à propos de ses sweats réalisés en collaboration avec Damart. 

Vous l'aurez deviné, je suis accro au travail d'Isabelle. Et avec ce Be Hype, je suis comblée.

La blogueuse de mode de luxe - crédit photo : Isabelle Oziol de Pignol

Si vous possédez un blog ou si vous en suivez plusieurs avec assiduité, si vous avez un compte Instagram, Twitter, Snapshat, Pinterest... une liste de pages Facebook aimées longue comme le bras, vous avez des chances de retrouver certains de vos traits de caractères ou obsessions stylistiques dans l'un de ces portraits. Ou bien d'y reconnaitre, à travers cette galerie de personnages qui dépasse le simple univers de la mode, certains de ceux qui donnent le ton et dont le style vestimentaire et le style de vie sont scrutés et commentés par des millions ou milliers de followers

Et si vous êtes très éloignés de tout cela, ne comprenant pas qu'on puisse passer autant de temps dans l'univers virtuel des réseaux et y partager la mise en scène de son quotidien, ce décryptage des différentes tribus - business, mode, physique et style de vie - devrait vous amuser et vous instruire. Car il y a beaucoup d'humour, voire de dérision, dans les textes qui accompagnent chaque portrait, sans compter le talent d'illustratrice d'Isabelle, son sens du détail - ces détails qui font toute la différence et qui en disent long sur une personnalité, un métier ou une façon de vivre.

Dans les sixties, Gainsbourg chantait "qui est In, qui est Out". Isabelle, à la manière d'une anthropologue qui ne se prendrait pas trop au sérieux, mais avec une réelle rigueur dans l'étude de son sujet, montre comment les réseaux sociaux ont modifié la donne, permettant à toute personne ayant les dispositions narcissiques adéquates d'incarner et d'affirmer un style. Et de devenir prescripteur. Qu'il ou elle soit boulanger, cafetier, jardinier militant, blogueuse mode ou beauté, galeriste, rédactrice de mode, business man éthique, fermier bio, dandy, instragameuse mode ou design, vintage addict...

Cela pourrait prêter à sourire. Cependant cette révolution digitale a permis l'émergence de talents et Isabelle en fait partie (même si avant de lancer son blog en 2008, elle avait mené une carrière de styliste de mode masculine chez Balmain, Balenciaga et Burberry). Et elle a aussi bouleversé en quelques années la stratégie de communication des marques et des entreprises et pas seulement dans l'industrie de la mode. La troisième édition du Salon des Blogueurs de Voyage vient de se terminer à Bruxelles, c'est dire l'importance de ses prescripteurs dans l'économie actuelle.

Pour finir et avant de vous laisser découvrir ces quelques illustrations, qui je l'espère vous donneront envie de commander Be Hype, La mode en réseaux, j'aimerais souligner la tendresse d'Isabelle envers  ces aventuriers du style qui accordent à l'élégance une place particulière dans leur vie. Qu'elle soit mûrement réfléchie et construite ou au contraire instinctive. Ou bien les deux. Je la partage aussi cette tendresse, même si parfois je peux être agacée ou fatiguée de cette sur-exposition trop bien huilée. Peut-être parce que je fais aussi un peu partie de ce système. Et que j'ai vu et vécu son évolution. Mais comme Isabelle, j'aime "ces gens qui s'aiment", qui scénarisent leur vie et qui la partagent car ils sont bien souvent source d'inspiration.

Les instagrameuses mode - crédit photo : Isabelle Oziol de Pignol



La rédac de mode - crédit photo : Isabelle Oziol de Pignol

Crédit photo : Isabelle Oziol de Pignol

La fille qui se la pète et qui l'ignore - crédit photo : Isabelle Oziol de Pignol

J'aime tous les portraits du livre mais j'avoue une tendresse particulière pour cette "fille qui se la pète et qui l'ignore". Quand je vous disais que Be Hype était bourré d'humour et de tendresse. Si vous souhaitez lire quelques interviews d'Isabelle, je vous recommande celles données à Culture Box et aux blogs Jeune Vieillis Pas et Le Cas Stelda

A bientôt sur les réseaux :-)

Suivez Miss Glitzy sur Facebook, sur Twitter et Pinterest

2 commentaires:

Meena Chaudhary a dit…

This is very nice instabeauty

pankaj kadam a dit…

Great Posts